One Piece : Wave of the future
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

One Piece : Wave of the future

L'ère des pirates n'est pas terminée. Au contraire, elle ne fait que commencer...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -54%
PHILIPS HI5910/99 Centrale Vapeur – effet ...
Voir le deal
59.99 €

 

 Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]

Aller en bas 
AuteurMessage
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeSam 19 Avr 2008 - 17:26

*17 °c, 34,70 grammes de sels par litre, zone couverte par un anti-cyclone, pas de courant marin, 95 mètres de profondeur, ph parfaitement neutre. Je suis en bonne condition.*

Duff McWhalen, en ces eaux, entreprit une de ses sessions d'exploration. Son réservoir d'alcool remplit au maximum, bien enthousiaste et ayant préparé un appareil photographique qu'il a rendu étanche en l'entourant d'un coque de protection un peu comme son propre corps. Il avait fixé l'appareil sur le bout de sa tête avec de l'adhésif afin de pas avoir les mains encombré.

Pour l'instant, il était déjà sur un spécimen d'urochordé inédit. En gros, les urochords sont ceux qui ont des chordes dans la partie postérieure de leurs corps. Une chorde, c'est un siège du système nerveux situé dans le tube digestif.
Son spécimen ici est un Pegea confoederata, qui mesure jusqu'à 12 cm de long. Il découvrit qu'il en existait sous deux formes: solitaire ou sous forme d'agrégats de plusieurs dizaines d'individus.
Les individu asexué solitaire, ou oozoïdes, ont un corps ovoïde avec un siphon à chaque extrémité ce qui assure la circulation d'eau à l'intérieur de l'animal.
Il peut ainsi se nourrir mais aussi se déplacer par propulsion grâce à un système de muscles qui, en se contractant, expulse l'eau par le siphon exhalant.
Ces muscles sont visibles à travers la tunique rigide et transparente qui protège l'animal. Ils forment au milieu de la partie dorsale, quatre bandes étroites qui n'entourent pas complètement le corps mais qui s'interrompent à mi-côté. A l'arrière, le système digestif dessine une boule orangée appelée le nucleus.
Les individus solitaires, puisqu'ils sont asexué, se reproduisent par bourgeonnement à partir d'un stolon.

Mais en ce moment, c'est la deuxième qu'il observe en train de s'ébattre et évolué.
Les bourgeonnements du solitaire constituent des agrégats d'individus sexués, ou blastozoïdes, qui forment des double-chaines spiralées de plusieurs dizaines de centimètres de long. Proches de l'individu parent, ils ont une forme plus cylindrique avec deux excroissances latérales à l'avant et à l'arrière du corps.
Ces excroissances permettent aux individus d'être fixés les uns aux autres. Ces connections demeurent fragiles et sont facilement brisées par le mouvement des vagues. C'est pourquoi on peut observer des agrégats avec un nombre variable d'individus.
Chez ces individus sexués, les bandes musculaires sont réunies par paires et resserrées dans leur partie centrale pour former un 'X'.

*Bon, ça c'est fait. Je dois encore savoir si ils migrent ou pas. je verrais ça en voyageant dans d'autres mers. Je me demande si il y en a dedans la route de tout les périls. Vu la faune et la flore titanesque, c'est envisageable que l'environnement sous-marin de cette zone doit être très riche. On devrait pouvoir trouver ces espèces d'urochordés un peu partout.*

Voilà qui est fait, il n'y avait plus qu'à utiliser l'appareil photo sur ce spécimen. Un clic, et voilà le Pegea confoederata immortalisé sur pellicule.

Mais l'appareil photo devait servir surtout pour immortaliser un spécimen de poisson très craintif, très vif, qu'il faut approcher avec silence, délicatesse, discrétion: la gazelle des mer!

Il avait repéré un spécimen en train de brouter des algues non loin. Quelques coup de nageoires et le voilà rendus sur place.
Caché dans es hauts algues, en s'assurant que le champ de l'appareil photo n'était pas encombré, il regarda du mieux qu'il put l'animal devant lui. Il dut s'étouffer un cri d'émerveillement face au gracile animal. Il trouvait se spécimen très beau et gracieux, et étonnement similaire au spécimen terrestre: corne, cou, forme de la tête, de la mâchoire, hauteur, etc.

*Bon sang que c'est excitant! Je me demande si c'est un poisson ou un mammifère. On est jamais sûr quand il s'agit la mer. Je dois pendre un série de photo sur le champ pour pouvoir ensuite analyser sous plusieurs angles. Je peux pas rester dans ces buissons d'algues plus longtemps,il risque de s'échapper, et en plus ça commence à m'ennuyer de voir ces algues danser devant ms yeux ébahis grâce aux charmes symphoniques des petits courants marins, doux et subtil, apportant entre ses fougères aquatiques une infinité d'être vivant modeste pour les yeux mais pourtant décisif comme nous tous. Ce bal végétal rythmé par les notes joués par les vagues cognant contre les récifs me donne envie de me dandiner joyeusement parmi elles...
Il faut que j'essaye de me retenir quand je part sur des délires romantiques, comme ça. Mais comment faire quand on voit ces Halidrys siliquosa remuer ainsi? Bon, bon, bon! Mitraillons notre animal de photo avant d'essayer de le pister pour trouver son troupeau. Séance photo dans 3, 2, 1...*
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeJeu 24 Avr 2008 - 21:03

La mer de l'Est était paisible aujourd'hui, c'était là l'occasion rêvée pour un certain ingénieur de tester sa dernière invention en date, le Speed Shark Javelot. De quoi s'agissait-il au juste ? Pour répondre simplement, le bolide que le pilote avait crée de toutes pièces était une sorte de bateau d'une forme allongée, ce qui lui permettait de fendre les flots à même les dangereuses intempéries océaniques. Son nom reflétait la vitesse supposée ahurissante de l'engin, qui était propulsé par des hélices métalliques d'une taille imposante à l'arrière du galion trafiqué, sa forme semblable à un gigantesque harpon avait contribué à l'ébauche du nom et quant à la comparaison animale de son titre, il suffisait de regarder la proue pour voir une figure de requin dont le museau était l'avant de l'embarcation, présentant des yeux rouges sangs inquiétants et des dents acérées par dizaines...

À bord, un seul matelot, semblant complètement surexcité, sur son visage étrange, un air malsain était gravé, dans ses yeux, une lueur impertinente brillait, ses doigts semblaient tapoter sur un clavier invisible à une vitesse affolante, symptôme apparent de son excitation rarissime. En effet, il était rare d'avoir l'occasion de voir notre expert en pilotage aussi jouasse, si l'on pouvait identifier le rictus inquiétant qu'il arborait comme une forme de joie quelconque, cela ressemblait plus à de la démence. À l'arrière du navire, le mystérieux personnage versait dans un récipient un liquide fort suspect à la couleur noire, l'essence de vie du bateau, ce qui permettait d'activer les machines ou plutôt, les mécanismes de pédales astucieux qui faisaient tourner les hélices et permettait l'avancée de l'engin, en théorie. Une belle bête qu'était ce bolide, avec à son commandement, un personnage haut en couleurs et intriguant au possible, autant pour ses gestes animaliers que pour son apparence extérieure. Une fois sa besogne terminée, le dénommé Stork jeta le bidon à côté de lui en se relevant vivement et en accourant à son poste de commandes, celui-ci ayant la forme ironique d'un imposant aileron de requin, c'était ici que le gouvernail extensible était positionné, lui et d'autres boutons et leviers aux utilités diverses mais totalement inconnues de tous, sauf du propriétaire. Après les préparatifs, plus rien ne pourrait gêner l'ingénieux ingénieur qui sourit de plus belle, fixant de ses yeux avides les environs, aucun signe de vie, aucun spectateur pour assister à cette innovation dans East Blue, heureusement d'ailleurs, pensa-t-il. Toutes les conditions favorables étaient réunies pour lui permettre de tester sa monstruosité...

Sans attendre un instant de plus, notre héros farfelu lâcha un rire étouffé entre ses dents bestiales et activa d'une main vive et impatiente un levier à sa droite, qui déclencha un mécanisme bruyant et, par la suite, fit vrombir les hélices, subséquemment, il appuya vivement sur une pédale pour faire tourner les engrenages et, immédiatement, il tira d'un coup sec sur le gouvernail extensible... Un vacarme énorme se fit entendre, une pétarade impressionnante qui fit sursauter le moussaillon qui lâcha ses commandes et se retourna vivement pour voir ses hélices tourner avec instabilité et en s'arrêtant fréquemment, tandis que des tressaillements se faisaient sentir tout le long du navire personnalisé. Stork fronça les sourcils en pestant, il quitta sa cabine de commande à la hâte et s'arma d'une clef de poche, il avança vers un capot derrière la cabine et l'ouvrit, là, un amas de mécanismes huileux et en désordre se présenta à lui, il entama alors une lutte acharnée avec toute cette machinerie infernale en envoyant valser ce qui lui tombait dans les mains, donnant des coups d'outil ici et là, avec férocité, une fois cela fait, la machine sembla se calmer, l'ingénieur sortit la tête du capot, recouvert d'une substance noire et graisseuse sur ses habits, il déclara alors, satisfait :

" Hum... maintenant, ça devrait aller... voyons voir ce que ça va donner, fu fu fu..."

Le fou ne s'attarda pas... il rejoignit sa cabine aussitôt pour un deuxième essai.
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeVen 25 Avr 2008 - 18:28

Les conditions étaient pourtant parfaite! La gazelle des mers broutait, inconsciente de la présence de Duff, et le doigt de celui-ci n'était qu'à quelques millimètres de l'interrupteur de l'appareil photo.
Mais c'est alors qu'un vrombissement effroyable, véritable tonnerre métallique, fit tressaillir le cyborg-baleine lui donnant une migraine et interrompant son acte.
Ce bruit si gênant a aussi fait fuit la gazelle des mers. Ces créatures étaient très craintives, et le moindre petit bruit les mets en alerte. Ce boucan devait ressembler à un rugissement de monstre marin pour le frêle animal, et il détala alors bien plus loin, vers un autre plan d'algue comestible.

*Ah nooooon! Mon spécimen de gazelle des mers. Le voilà qui détalé comme le vent...c'est bête ce que j'ai dit, il y a pas de vent dans la mer. Trouvons une expression plus approprié...comme un courant australe disons. Ouais, c'est bien trouvé.*

Duff se demandait évidemment bien d'où venant ce bruit si étrange. Il n'était pas sûr, mais il se disait que ça devait venir de la surface, mais il préférait utiliser son sonar pour localiser sa gazelle plutôt que pour un bruit qui est maintenant passé. Comme l'eau semblait encore calme, sans remous ni trouble et qu'il y avait toujours une lumière solaire resplendissante, ce n'était pas une tempête.

*Bon, revenons à nos gazelles. Ces bêbêtes sont rapides, mais les cétacés odontocètes le sont autant. On est reparti pour la session de rattrapage.*

Pliant ses membres humanoïdes pour mieux faire ressortir ses membre de baleine, il nagea alors, battant sa queue calmement de haut en bas et brassant légèrement l'eau avec ses nageoires latérales, qui lui servait surtout en fait pour se stabiliser durant sa nage. Son rythme de nage était asse soutenu pour fendre le sable du fond marin sur son passage au ras d'elle, et emporté par son enthousiasme habituelle, il ne put s'empêcher de faire quelques tonneau tout en avançant droit.

*Wouhou! Si j'étais un narval, je me transformerai en vrai perceuse en faisant ce genre d'acrobatie.*

Il repéra sa gazelle avec son sonar. Dans sa tête, les informations étaient représentés un peu comme avec un radar, mais où les formes étaient plus concrètes. Il devait quand même éviter de poutser son écho-locution trop loin, car il ne savait pas si cette gazelle pouvait sentir cette fréquence. Il essaiera seulement à la fin de sa sessions d'étude.

*Sud, sud-oust! Spécimen en arrêt. Situé dans un champ d'aqua-chardon. Elles sont particulièrement sucrée d'après mes dernières études. Eh! Il y a d'autres spécimen avec lui.*

Il y avait maintenant 4 gazelles des mers dans son champ de vision. Il était à 15 mètres au dessus d'eux, tandis qu'ils broutaient les aqua-chardons, très proches des chardons terrestre, et l'une de ses étonnantes source de sucres maritimes. Quoi de plus étonnant que de découvrir du sucre dans de l'eau salée.

La panorama était parfait. Il pouvait même distingué la mastication des bestiaux. Il fit un zoom avec son appareil et les mitrailla de capture d'image. Avec ses prochaines photos, on pourrait avoir la décomposition détaillé de la mastication d'une gazelle des mers.

*Ça semble être la même que celle de la plupart des ruminants terrestres. Et je vois qu'ils apprécient plus ça que les algues. Mais ils sont généralement accompagnes pour les chardons. Ouah! J'y crois pas! Les petits trous que j'avais vu sur les côtés de leur cou servent à expulser le sel de l'eau de mer afin de ne pas gâcher le gout sucré des chardons. Déjà que ces spécimens de plantes arrivent à limité leur absorption en seul, là, ces gazelles terminent le travail.*

Une des gazelles, qui était un petit, s'est piqué le museau avec une grosse épine d'aqua-chardon. Il se tourna vers ce qui semblait être sa mère, vu la présence de pie.
Duff allait être témoins d'une scène d'amour maternelle. La mère a retiré l'épine avec le bout des dents.

*Ouah! Comme c'est touchant. j'ai tout tout photographié. Maintenant, si elle pouvait embrassé le museau de son petit, se serait...Génial! Elle va le faire! Ça va être une superbe photo émotion pour surs les articles sur l'instinct maternel dans les encyclopédies marines. Cliché dans 3,2,1...*
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMar 29 Avr 2008 - 18:32

C'était partis pour un deuxième tour !
Malgré le fait que la première tentative s'était révélé infructueuses, Stork ne se décourageait pas, au contraire. Il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond dans son système, c'était certain, ce ne serait pas en frappant comme un forcené les composants que notre jeune ami parviendrait à faire tourner correctement son bolide. À remettre sur le compte de l'impatience ou pas, l'excité de service trépignait littéralement, tenant en mains la pédale d'accélération, son pied droit posé sur la pédale d'embrayage... Le regard d'un vautour scrutant sa proie, l'horizon, il effectua la manoeuvre courante afin d'enclencher les moteurs, la machine vrombit, tel un immense félin repus ronronnant dans sa tanière, puis, dans un immense sourire exalté, le pilote se saisit de son gouvernail et tira de toutes ses forces en s'exclamant comme un animal. Le compte à rebours imaginaire avait cessé, il s'agissait en réalité de laisser aux machines le temps de chauffer.

" Zéro ! MISES À FEU !! "

Et c'est ainsi que, frémissant comme un désaxé, Stork donna une violente impulsion à la barre vers l'avant, afin de foncer, les hélices tournoyèrent vivement et l'engin dans un ensemble tonitruant d'explosions minuscules à l'intérieur du capot fit un bond de dix mètres, sans rien exagéré. Un trop grand élan, la vitesse avait été mal gérée, mais bon sang, quelle propulsion ! Stork les cheveux devant ses yeux fixait avec ébahissement sa prouesse technique vraiment inédite, afin de pouvoir la reproduire dans un futur proche, il s'empara de son bloc notes salis par l'âge et la crasse, empoignant un stylo, il griffonna sur une feuille de papier froissée une esquisse du processus d'enclenchement avec comme gros titre : " Speedo Propulsion du SSJ ". Il reposa ses notes et sortit de sa cabine en se penchant vers les moteurs devenus muets, un énorme sourire sur ses lèvres vertes, comme une marque de reconnaissance envers ce bijou de technologie qui avait admirablement réussis à lui procurer un mince moment d'adrénaline dans cette envolée turbulente mais magistrale.

Finis de sourire maintenant, il fallait se mettre au boulot, et vite. Comme on dit partout, jamais deux sans trois, et la troisième était la bonne, l'ingénieur y mettait toute sa foi, cette fois. Il prit une grande inspiration, l'adrénaline ressentie précédemment l'avait " calmé " pour quelques minutes avant qu'une nouvelle vague d'excitation ne l'envahisse, il profita de cet état d'esprit sage et calme pour remédier calmement à la situation présente. S'armant de son panel habituel d'outils invraisemblables, il se dirigea vers le capot, où il s'adonna de nouveau aux réparations, modifications et rafistolages des machines artisanales de son embarcation. Cette fois, seulement, il y alla avec beaucoup plus d'intérêt et de minutie, cherchant d'avantage à régler le problème que de tout canarder avec une clef à molette. Car, maintenant, Stork avait réellement envie de tester son bolide, voire la vitesse à laquelle il pourrait naviguer et son efficacité en terrains hostiles...

" Fu... encore quelques réglages, ici... et là... je vais serrer les boulons du centre... ramoner le conduit... et... cela devrait aller ! "

Stork se releva subitement, fier de ses arrangements, malheureusement, de tout son long, il fallait dire que le bonhomme faisait dans les deux mètres, il se cogna donc brutalement au niveau du crâne aux bords du capot soulevé en l'air, dans un bruit sourd, surplombé par un râle de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMar 29 Avr 2008 - 21:12

Nous en étions donc au moment où notre océanologue s'apprêtait une nouvelle fois à capturer un cliché saisissant et, cette fois-ci particulièrement, très touchant.
Comme la dernière fois, le doigts n'était plus qu'à quelques millimètres du déclencheur.

Duff s'y voyait déjà; dans sa propre exposition photographique consacré aux espèces sous-marines, habillé dans le seul costume de soirée existant qui lui va. Il serait à côté de la porte d'entrée d'un grande salle de conférence, serrant la main de grande célébrité, et les invitant à boire du ponch et manger des petits four.
Des tas de gens de la haute société seraient en train de glousser d'intérêt et d'admiration en regardant quelques gazelles de mers parcourir un champ de chardons marin à haute vitesse, faisant voler les pétales de ces fleurs aquatiques dans leurs sillage. Ils s'extasieraient devant un troupeau surplombant un champ de coraux. Et ces enfants qui feraient des câlins à leur maman à la vue de cette photo gante de 5 mètres sur 5 d'une mère gazelle embrassa le museau de son petit.
Il se voyait déjà en train d'apprécier la soirée et de rire de joie, postillonnant des morceaux de crevettes cocktails qu'il mâchonnait quelques secondes avant.

Quand tout à coup, dans cette vision idyllique bien que assez superficielle et mondaine; mais cela n'était qu'un délire de plus dêns l'imagination de sir McWhalen, une espèce de grosse murène à tête de sanglier et avec 15 langues eux aussi ressemblant à des murènes à tête de sanglier, défonçant la porte d'entrée d'un coup de tête. Les 16 gueules se mirent ensemble à grogner dans une amplitude de son suffisante pour assommer tout le monde, briser la vitre des cadre de photo, provoquer un séisme qui fait tout écrouler dans un grand fracas et firent trembler les boulons du cyborg-baleine.

Ce fur alors la fin du fantasme de Duff. Une séance photo exceptionnelle a encore été gâcher par un vrombissement assourdissant et surnaturel, et le mâle dominant ,présent avec la femelle et le bébé, bêla pour demander aux autres de fuir, chargeant à l'instant, toutes corne devant, vers un Duff qui était sonné par ce vacarme qui l'avait sortit du pays des rêves.

*Oh non, encore ce fichu bruit. Ce truc me pollue ma séance photo, et la pollution je déteste ça! Quel soit chimique, biologique, gazeuse, liquide, solide ou sonore, j'exterminerais toute forme de pollution... et plus particulièrement le respon...OUAH!*
Baaaaaah!

Si il avait cessé deux secondes plus tôt de ronchonner dans sa tête, il aurait vu qu'un ruminant aquatique essayer de le culbuter rageusement. Mais bon! L'occasion fut manqué, et Duff McWhalen s'est au final retrouvé brutalement bousculé et propulsé droit devant un rocher marin, qui éclata à l'impact, et l'envoya s'enfoncer profondément dans le sol ensablée, ne laissant que les jambes à l'air libre. A l'eau libre, plutôt. C'est laid à dire, mais c'est techniquement plus véridique.

*Ainsi, la charge du mâle dominant, très protecteur envers son troupeau et gardant courage même à l'entente d'un rugissement terrible, s'avère rapide, brutale et puissante, pouvant même propulser des masses de 350 kg à plusieurs mètres selon le courant marin.
Ouais! C'est une excellente observation, ça. C'est juste dommage que j'ai été obligé de remarquer ça sans éviter de me retrouver LA TROCHE DANS CETTE C*NNERIE DE SABLE!*
Hmpf! Mmmpf! OOurgnf! Hmmm! Pouah! (bruit étouffé e quelqu'un qui essaye de s'extraire d'un sol meuble. C'est très difficile, parce que les points sont trop fuyants pour pouvoir exercer une pression salvatrice. Genre, je sais pas. Essayer d'appuyer sur du sable sans enfoncer vos mains dedans.)

Après que Duff est du battre des nageoires en sens inverse pour s'extraire, et suite à cette parenthèse désinvolte mais instructive quand même (et il y en aura d'autres), le mâle dominant partir rejoindre sa famille. Mais qui dit mâle dominant dit aussi grand troupeau. Et puis il y avait ces chardons marins, dont certains étaient déjà bien boulotés. 4 gazelles ne pouvaient faire ce résultat.
Donc, dans son mal, Duff tira un bien: un grand troupeau de gazelle marine était proche, très proche. Il allait s'occuper de bruit plus tard. C'est une occasion en or!

*Activation du sonar! Echo-locution! Mâle dominant à 4 heures! C'est partit pour rencontrer une troupeau entier. Qu'un espadon furieux me transperce si je rate une tel occasion. mais si j'entends encore ce bruit, je remonte à la surface, et ça va être pire que Carribde et Scylla en même temps pour lui.*

12 minutes de nages à 90 km/h et un spécimen d'anémone très fascinant plus tard, Duff se trouva dans un paysage de rêve, tel que dans le fantasme de tout à l'heure, sans les gens riches et la salle d'exposition. Celà ressemblait plus au cadre d'une des photos.

L'océanologue a pénétré dans un champ de coraux multicolore. la plupart sont de la variété "corail arc en ciel", qui comme l'indique le nom, possède dans ses cellules de pigmentations les principales couleurs chromatiques. Elles changeait selon le l'angle d'où on les regarde et le mouvement de nos yeux, comme une carte hollographique.
Des poissons-papillions étaient en train de se nourrir des vers dans les coraux, en y enfonçant leurs trompe dans les alvéoles, tandis que des poissons-perroquets cassaient avec leurs bec des morceaux de coraux s'étant détaché pour les manger, laissant des débris plus petit pour des petits crabes se déplaçant entre les bancs.

*J'adore voir de tel exemple d'écosystème mis en route comme ça, tellement logique et ordonné, avec es rapports d'échelles et tout. Si c'est pas une preuve qu'une volonté hyperpuissante et intelligente est derrière tout ça, alors il y'a trop d'aveugles sur terre. tient, finalement, serais-ce utile de prendre toutes ces photos et ces notes?
Qu'est-ce que je raconte dans ma tête, moi? J'expose des faits d'un point de vue scientifique. Pas la peine de ramener de la spiritualité là dedans. D'ailleurs, on devrait jamais mêler le matériel et spirituel ensemble, ça fait trop de débat stérile à la c*n qui avance à rien d'autre que des conflits débiles.
Je suis un porteur de paix! Ouais! Un porteur de paix et de respect!*

Duff se suréleva du bancs de coraux après l'avoir soigneusement analysé et converser avec certaines espèces qui étaient amicales et confiantes, ce qui est un grand avantage quand on est océanologue (eh oui, être homme-poisson dans ce métier, ça aide beaucoup).
Cela fait, il n'est croyait plus ses yeux! Il les aurait même enlever pour les pincer si il le pouvait pour vérifier que ce n'était pas une hallucination: tout un troupeau de gazelles des mers, réunis dans un creux au milieu du banc de corail, en train de s'amuser gaiment, de s'occuper les uns des autres, de surveiller les environs, avant de repartir de plus belle vers des zones accueillantes et fertiles.

*OhmonDieu!OhmonDieu!OhmonDieu!OhmonDieu!OhmonDieu!
Du calme! Respire...voilà!
Bon, c'est fantastique. Ils s'organisent en communauté, c'est une grande découverte, comme un vrai troupeau. Ils sont donc officiellement des mammifères autant dans leur comportement en groupe que biologiquement. Photo time, now!*

Et alors Duff tourna autour de ce creux dans le banc de corail, capturant chaque aspect d'un troupeau de gazelle marine. Aucun détail ne devait lui manquer, ey il devait faire attention surtout à ce faire repérer par les ma^les posté comme vigile. Si des tas de mâle se mettait d'ailleurs à sortir de leur trou, BAM! Une pluie de charge de bélier ans la face. D'ailleurs, si un monstre marin passe au dessus d'eux pour les dévorer, la configuration du creux leur permet de concentrer leurs attaques plus facilement en point, comme les gencives ou le ventre, sans que le monstre puisse répliquer à cause de l'étroitesse de l'endroit par apport et sa taille.

De plus, aucun être vivant sous la mer, de par leur instincts, chercherait à détruire un quelconque corail. Ils savent tous naturellement que c'est un chose très précieuse au sein de leur environnement, et que y toucher serait désastreux.
Même Duff le savait, grâce à son côté baleine, mais surtout grâce à ses connaissances; Après tout la protection de la Nature était son créneau aussi et une es raisons principales de ses recherches

Et là, c'est le moment tant attendu.
*Ooooh oui! Le grand moment arrive! Le troupeau va se lever sous l'impulsion de leur chef et va parcourir gracieusement, dans une nage fluide et gracieuse, les étendues de l'océan. Je dois faire comme dans mon fantasme idiot de tout à l'heure. Ça va être la "best picture of the year", pour sûr. Le petit oiseau va sortir dans 3,2, 1...
Bon, pas de vacarme affreux, c'est bon. Je reprend. 3,2,1...*
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMar 29 Avr 2008 - 22:49

La question fatidique... est-ce que tout allait désormais se dérouler comme prévu ? Nul ne pouvait prédire la suite des événements, pas même les visions d'un grand sage, car à la clé de cette aventure désastreuse, il y avait une rencontre, qui serait, comme beaucoup le diraient, étroitement liée à la destinée. Quoiqu'on en dise, quoiqu'on en pense, le fait est, Stork était agrippé à ses commandes comme une vieille dame à son sac à main, fixant toujours avec le même acharnement un point invisible au loin, comme un certain homme oserait dire : " vers l'infini, et au delà ! ".
Ce serait si merveilleux si cela pouvait être le cas. Pouvoir non seulement inventer un engin fiable mais aussi le piloter jusqu'au bout du monde. Pour le pilote de génie qui était aux commandes du SSJ, c'était un fantasme, un rêve, tout simplement. Fallait-il au croire ? Pour le moment, non, étant donné que sa seule vraie préoccupation était de faire tourner sa nouvelle invention, ni plus, ni moins.

En le voyant ainsi, accroché comme un rapace à ses leviers, les mains moites mais heureusement gantées de cuir robuste, on aurait put penser qu'il était inquiet. Oui, dans un sens, il l'était. Stork craignait véritablement de voir son embarcadère se désintégrer en cours de route, les erreurs sont humaines ( bien qu'il ne soit jamais considéré comme un humain ) celle-ci ne pardonnerait pas. Il était presque possible de percevoir sur le front à moitié couvert de l'ingénieur, des fines gouttes de sueur perler, devant une pression si lourde et présente dans l'atmosphère, comme un poids irréductible qui affligeait ses épaules déjà frêles et courbées.
Un devoir. Il était dans le besoin ultime de faire marcher cet engin, au nom de son honneur et de ses convictions. Il ne pouvait renoncer, même si la vision d'un éventuel échec l'horrifiait au plus profond de son être.

La troisième, devait être la bonne. Obligatoirement.

Bien décidé à faire naviguer le Speed Shark Javelot, Stork souffla un grand coup, ferma les yeux, puis les ouvrit, à voix susurrante, il enclencha le compte à rebours fatidique, ses mains frémissantes sur le gouvernail et le levier. Essoufflé, il annonça en tremblant de plus en plus fort.

" Un... Deux... Trois... "

Étrangement, il s'arrêta et fixa avec appréhension sa main fermement figée sur le levier d'enclenchement, ses orteils se rattachant à la pédale comme ils le pouvaient. La bouche entrouverte, l'étrange commandant de bord solitaire frémit de plus belle, dans sa tête, des interrogations incessantes, dérangeantes. Il ne se sentait pas apte, il redoutait l'inévitable, il le savait au fond de lui, mais ne l'acceptait pas. Finalement, il se lança.

" ... ... ... Trois ! "

Mises à feu.

-- Manoeuvre habituelle, sonorisation fréquente.
Aucuns changements, rien de bien enthousiasmant.

Alors que le moteur crépite, les hélices s'effritent, Stork s'agrippe.
Fixant d'un oeil les machines, par dessus son échine se dessine une croix enfantine.

Nulle résolution, zéro motivation, totale résignation.
Dans une soupire il expire, fronçant les sourcils devant son désir, admirant une dernière fois l'objet de son plaisir.
Malgré le fait qu'il ait ressentis la liberté, ce ne fut que durant un aparté, temps d'une futilité, aussi atroce que le temps passe vite, à rêvasser des mêmes choses qui l'incitent;
Incite à pousser, incite à persévérer même si dans toute persévérance il y a une limite à ne pas dépasser, sans quoi la motivation s'envole aussi vite qu'un tas de fumée, pas plus vif que des cendres, qui ne renaîtront jamais, provenant d'un phoenix éphémère aussi invraisemblable cela soit énoncé.

La petite chanson d'une déception, sans début ni fin, ni même de raison.
Airs sarcastiques mais surtout indignation, la tête basse et les yeux fixes, personnage invisible d'un récit menant à la perdition.

Mais il s'obstine, malgré le désespoir, la perte de raison, d'honneur et de savoir.
La sagesse s'écroule, aussi vite qu'un château de cartes, telle l'avalanche s'éboule, dans une folie écarlate.
Énième tentative pour quatrième manoeuvre, lueur dans les yeux similaire à de la peur, plein de rêves en tête même si ce n'est pas son heure, Stork s'acharne afin de ne pas finir en pleurs. --

Tout est dit...
Malheureusement, la dernière sera de trop et, dans une explosion inquiétante, le moteur sursauta, des boulons valsèrent, des tuyaux transpercèrent la coque. Comme des balles de mitraillettes, les boulons et le vis transpercent l'eau, s'enfonçant dans les profondeurs et traversant les flots. Puis vint la coulée, d'une nuance noire, inquiétant produit provenant du navire, essence du SSJ. Dans un cri suraigu, Stork se faufile, se jette sur les bords et fait tanguer le navire, les yeux remplis d'un sentiment de frustration et de désolation, il plonge ses mains dans cet espèce de goudron, tentant de rattraper son erreur, pourtant ayant pris des précautions, les mains avides s'acharnent devant son abomination.

" Oh non... non, nooon ! ... Désolé... désolé les poissons... je voulais pas... " bafouilla-t-il en tentant vainement de rattraper le liquide dans ses mains tremblantes.
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMer 30 Avr 2008 - 22:34

Il y a une chose bien précise à savoir chez Duff McWhalen, au sujet de sa façon de percevoir les évènements ponctuant chaque aspect de sa vie: quand il est horriblement mécontent, quand il sent sa colère bouillir en lui, que les choses autour de lui lui paraissent laide et révoltante et que son artillerie le démange, il entendait un craquement dans sa tête.
Oui, quelque chose craque dans sa tête à chaque situation. C'est comme quand on écrase des os ou un gobelet en plastique avec deux mains d'acier exerçant leur pression. Croyez-le, le bruit est épouvantable, et suffisamment horrible pour vous faire pousser un petit cri et vous faire trembler la colonne vertébrale.

Et en l'espace de quelques instants, il s'avéra que notre océanologue entendit es craquements dans sa tête...
5 fois!

Le premier craquement fut dut au retour du vrombissement infernal et crispant provenant de la surface.
Le deuxième provient du fait qu'une douzaine de gazelle des mers mâle se mirent à charger sur lui alors que le groupe s'est enfuis.
Le troisième s'entendit quand Duff réalisa qu'il n'a pas put prendre sa photo comme il le voulait.
Le quatrième résonna quand il se rendit compte quand il a avait encore la teête dans la sable, et une fois c'est déjà trop.
Et enfin, le cinquième était bien particulier. Duff, s'étant extrait péniblement du sable, voyait une sorte d'ombre planer au dessus de lui. Une ombre très compact qui bouchait la lumière du soleil.

Une silhouette d'animal? Ça semple plus souple et inconsistant qu'un poisson ou un mammifère.
Peut être un poulpe ou une méduse.Mais finalement, ça s'étend une largeur et ça reste toujours aussi noir. Ça grossis. Qu'est-ce que c'est?
On dirait bien que ça descend dans la direction de Duff. Ça zèbre l'eau comme un éclair noir, un en entortillement de corde ténébreuse.
Et sans s'annoncer, ça tombe sur le bout de la tête de la baleine. C'est chaud, graisseux, liquide, collant, nauséabond. Ça coule dans la bouche et c'est absolument infâme, et surement pas comestible. Ça assomme les poissons, paralyse les crabes et salit les coraux.

"Car...bu...rant...fos...sile...gh!"

Ce n'est plus un craquement, mais carrément une facture, une rupture, un tremblement de terre, une avalanche, qui se déroule dans la cerveau suractif de notre baleine. Ceci mêlée à son intransigeance envers toutes formes d'irrespect envers l'environnement, et à l'aperçu d'une silhouette en forme de harpon, flottant à la surface, Duff voyait rouge.

Oui, il voyait rouge. Le carburant fossile était devenu du sang, et ce harpon flottant, un instrument de braconnier sanguinaire sans scrupule. Cette scène lui rappela la fois où il faillit mourir put sauver un banc de cachalot, lors sa 24eme année, avant de devenir le cyborg qu'il est aujourd'hui.
Cela forma dans son esprit une vision amalgamé qui a failli propulser la baleine directement vers le harpon pour le détruire d'une charge, sans aucune autre forme de procès. Cela, le démangeait, mais il se retenu.

*J'ai changé, je suis maintenant fort, responsable, cultivé et j'ai un but important à remplir à ma vie. Ce serait faire preuve de sottise et de faiblesse que d'agir ainsi, sans parler du risque d'être poursuivis par la Justice. Je vais dabord le voir et le réprimander à ma façon!
Tient, je vais fait sauter à la surface, comme le ferait un orque et un dauphin, os au soleil, mon ombre imposante et majestueuse de cétacé sur son visage, pointant mon doigt vengeur avec un regard furieux et lui laissant, suspendu en l'air, une injective des plus ferme.
Et si il m'attaque, je vais lui nager après, et je vous jure qu'il comprendra pas sa douleur.
Ouais, ça c'est intelligent. je vais faire ça. C'est partit, sale porc de pollueur.*

Ceci fut pensé, et ce fut en court d'accomplissement. Duff pris le plus d'élan possible, pris appui sur le sable du fond, plia bien ses genoux pour avoir la meilleur détente possible à la propulsion, activa son viseur oculaire pour cibler son point d'immersion, fit tournoyer sa nageoire caudale ( au bout de sa "queue", et c'était partit!
Propulser par la force de ses jambes et atteignant une vitesse de pointe de 100 km/h avec sa queue, dépensant un peu d'alcool au passage, il surgit hors de l'eau dans un fantastique saut, en profitant pour faire un petit looping juste pour la frime et impressionner le responsable de ce désastre. Ça détendait notre océanologue apparemment.

Bien dos au soleil, projetant son ombre sur ce qu'il semblait être une sorte de bateau, il essaya de prendre le visage le plus impérieux et autoritaire qu'un cyborg-baleine pouvait prendre, et pointant son doigt vengeur en direction du...spécimen intéressant de félin bipède vert aux pattes avant articulable, il lui tonna d'une voix sévère :
"Toi, misérable! Sais tu ce qu'il en coute de souiller la splendeur des profondeurs aquatiques? Je vais te donner une bonne leç..."


Dernière édition par Duff McWhalen le Ven 9 Mai 2008 - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMer 30 Avr 2008 - 23:12

Stork était dans un état de panique croissant, tentant vainement de saisir ses ignobles déchets comme il le pouvait, se saisissant d'un sceau déglingué criblé de trous, récoltant le liquide collant dans son récipient et rejetant l'amas infâme sur le ponton, répétant la manoeuvre plus d'une fois en articulant des excuses inaudibles. Ses mèches se rabattant devant ses yeux perturbés, l'ingénieur versait quelques larmes, devant cet ensemble de frustration, celle d'avoir échoué, celle d'avoir commis des erreurs, un ensemble déplaisant comme le noeud qui lui serrait la gorge et qui l'empêchait de lâcher le moindre son, tandis que des gouttes humides dégoulinaient sur ses joues vertes. Comment ? Pourquoi ? Il ne trouvait pas de réponse et c'est à bout de forces qu'il ramenait son essence comme il le pouvait, jetant tout sans se préoccuper de rien, à même le plancher déjà affreusement salis...

Tout était si sombre, pour Stork, cet échec n'était pas pardonnable. Il avait échoué, sur toute la ligne, du début à la fin, il avait travaillé sur un prototype fantôme, lié à ne vivre que comme modèle, comme la chimère d'un rêve lointain. C'était comme les poissons qui rêvaient de pouvoir voler et les oiseaux qui fantasmaient à l'idée de nager, ils savaient pourtant que tous deux ne pourraient échanger leurs rôles, pourtant, il y avait des créatures ambivalentes, capables de naviguer dans ces deux éléments. Le pilote ne le savait pas encore mais, il tenait là son nouveau concept, il ne le réalisera que bien des jours plus tard... en attendant, l'imprévisible se produisit. Dans un mouvement formant une vague puissante, le SSJ fut soulevé, le soleil se coucha, laissant Stork dans la mouise, les bras couverts de suie et de goudron, les yeux exorbités embrumés de pleurs silencieuses. Il resta silencieux, sentant cette présence monstrueuse dans son dos, quasi-identique à celle d'un prédateur, il n'osa se retourner, puis, il sursauta en entendant la voix tonitruante et métallique s'élever pour l'effrayer, ses poils se dressèrent tels des pieux à travers toute sa combinaison. La mâchoire tremblante, l'ingénieur fit volte-face, lâchant son sceau remplis de l'essence de son invention déchue sur le sol.

La surprise fut de taille. Ses yeux s'écarquillèrent d'avantage, les larmes cessèrent de couler devant l'effroi de cette découverte. Devant sa catastrophe, il avait réveillé une entité démoniaque, un monstre marin ! Non, pire encore ! Poséïdon en personne s'était déplacé pour le châtier, le détruire, le laisser sombrer à jamais dans les profondeurs de l'océan qu'il avait souillé, destiné ensuite à errer pour toujours, le fantôme du Speed Shark Javelot. Frémissant de tout son long, l'étrange personnage aux allures d'hybride ouvrit grand sa bouche, sous l'horreur de sa vision cauchemardesque, cette silhouette gargantuesque qui l'accusait d'une voix sévère, le noeud dans sa gorge se défit vivement, le laissant s'exprimer d'un ton effrayé.

" Oh... je... c'est la fin ! Quel désespoir, cette existence ratée... "

Secouant la tête négativement, Stork se jeta à terre, glissant dans le mazout, le désespoir se lisant dans ses yeux, il s'agrippa à sa cabine et entra sans hésitation dans sa cabine de pilotage, il ne chercha pas à réfléchir si ce qu'il faisait était bon ou pas, si il devait mourir aujourd'hui, il voulait tenter une dernière fois l'impensable. Le pilote enclencha ses machines, dans un vacarme affolant, les hélices se mirent à tourner violemment, elles se percutèrent contre ce qui semblait être le menton du monstre vengeur... sans chercher à savoir sa destinée, le créateur de l'embarcation s'exalta de ce bruit différent survenu depuis les premiers démarrages, celui-ci était plus harmonieux, plus réguliers à ses tympans, d'un coup, son pied appuya sur l'embrayage et son corps s'élança en arrière puis en avant pour permettre au bolide de s'envoler, comme tout à l'heure. Résultat garantis, le SSJ s'envola avec fureur, s'élevant gracieusement dans les cieux afin de retomber dix mètres plus loin et de continuer à foncer droit devant...

Au poste de commandement, Stork ébahis de la réussite inespérée de sa tentative désastreuse restait bouche-bée devant sa prouesse. Il y était arrivé, sans trop savoir pourquoi, ni comment, comme tout à l'heure, sauf que cette fois, un immense sourire ravis avait envahis ses lèvres verdâtres, ses yeux jaunâtres fixant le lointain horizon avec une envie insoutenable d'aller plus vite, ce que fit l'ingénieur sans se préoccuper des conséquences. L'essence avait cessée de couler, les moteurs tournaient à une vitesse folle, les hélices semblaient invisibles à l'oeil nu, mais le fait était, la bête n'était pas loin, le pilote le savait. Seulement, il n'avait pas le courage de faire le constat du restant de ses heures à vivre, qu'importait maintenant, de toute manière ! Il avait réussis, son énième et dernière tentative avait été la bonne, sous la pression uniquement. L'embarcation avait comme accomplis la dernière volonté de son maître qui, d'un ton exalté, s'esclaffa de bon coeur en hurlant :

" Hé hé ! J'ai... réussis ! C'est, c'est merveilleux ! J'y suis arrivé mais... mais... MAIS JE VAIS MOURIR ! " Hurla-t-il sur la fin d'une manière dramatique en se retournant, comme à son habitude, puis accélérant subitement en repensant à son assaillant qui devait le poursuivre pour lui faire subir le jugement final...
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeJeu 1 Mai 2008 - 17:02

Duff McWhalen avait donc fait son impressionnant saut, dans le but d'en mettre pleins les yeux au pollueur qui avait gâche se session photographique. Ça avait l'air de faire son effet, car la créature inconnu au bord de l'embarcation, dont Duff n'avait pas encore bien prêter attention, semblait bien tétanisé, comme si avait vu Le Diable en personne, ou quelquechose du même ordre.

Alors qu'il voulait atterrir sur la proue pour continuer sa scène pleine de drame et de réprimande, teintée d'un message écologique, il ne put remarquer avant le dernier instant que une pale d'hélice géante s'en alla le percuter de manière très violente.

"Je vais te donner une bonne leç...BWARF!"

Effectivement, c'était assez violent.Après un gros "SCHBONG!" bien retentissant, Duff tourbillonna 40 fois autour de lui-même dans les airs, partant en vrille, traça une belle courbe bien étroite, avant de tomber comme une masse sur la surface de l'eau.
Vous voyez ce que ça fait quand quelqu'un tombe du plus haut plongeoir d'une piscine, sans s'être mis dans une position pour mieux pénétrer l'eau, mais en étant sur le ventre et sur le dos. C'est le claquage assuré n'est-ce pas?
Et bien c'est qui arriva à Duff. Après s'être lentement enfoncé dans l'eau de quelques mètres, dans grand une grande éclaboussade qui souleva une trombe d'eau à faire tomber la pluie, il remonta tout aussi lentement, mais flottant sur le dos et le ventre en l'air, comme un poisson mort.

Il avait mal, la tête qui tourne, l'odeur du carburant sur le corps, et on l'a encore arrêter en plein élan. Flottant lamentablement sur l'eau, Duff regardait l'air las et endoloris le sale pollueur s'éloigner à toute vitesse. Duff ferma les yeux un instant, fit le vide dans son esprit, essaya de rester zen...
Mais rien y fait, il y avait un gros craquement dans tête!

"BWOOOOOH! Arrête-toi sur le champ, souilleur de corail!"

Il poussa à son maximum son organe vocale pour faire le cri de dissuasion le plus orageux et puissant qu'une baleine en colère pouvait faire.
Il se retourna vite alors en position de nage, visa le point dans l'horizon qui était le bateau-harpon, et tourna sa queue-turbine à fond. Il était presque aveuglé par sa colère, mais il pouvait encore voir cette silhouette irritante fendre les flots devant lui. Il fulmina, grinça des dents, fronça les yeux et tonna:
"Injection d'alcool! 2 litres sur 10. Mode Turbo activé! Et c'est la course-poursuiiiiiite!"

Le "e" de course-poursuite était à peine fini que Duff était déjà à une centaine de mètre de son point de chute. C'était encore plus aérodynamique qu'un boulet de canon. l'eau se sépara déjà devant lui en deux flots égaux rien qu'avec l'appel d'air devant lui.
Il y avait quelquechose de très grisant de parcourir l'océan, la tête à sa surface, exposé au doux rayon rose-orangé du soleil couchant, et le ventre à la fraicheur de l'eau azur, à la vitesse ahurissante de 195 km/h.

195 km/h pour un organisme seul était une expérience à faire bouillir le sang et à tourner la tête. L'éphémérité du Monde se réalise mieux quand on le voit défilé à toute allure devant soit. C'est aussi trépidant; la force de chaque chose, chaque atome se révélant ardemment sur vos yeux, s'illuminant de leur pleins potentiels pour traverser votre champ de vue, comme une pluie d'étoiles filantes.
Des ligne de force semblait se dessiner au tour de Duff, le sortant de sa rageuse cécité, pour la changer en une tenace concentration.

Fixant bien l'embarcation monté sur hélice qui semblait de plus en plus proche, sans réaliser que c'était une prouesse technologique, il porta aussi son regard au delà, anticipant sur ce que lui et ce qu'il poursuit vont traverser à toute allure.

Parfaitement aligné sur leurs chemin, se trouve dans l'ordre: un nuage de goéland casse-pied, un tourbillon et un champ de petit récif flottant bien écharpé et un nuage noir qui risque fort de former une grosse vague.
Combien de chance pour que de tels obstacles soient parfaitement aligné de cette façon à ce moment précis? De toute manière, un vrai bon marin devrait le savoir: tout et n'importe quoi peut arriver dans les mers de ce monde.

Comment nos deux amis vont ils aller au bout de cet enchainement d'obstacle implacable? Nous ne le saurons que plus trad, du point de vue du SSJ en premier. L'inévitable face à face est proche!


Dernière édition par Duff McWhalen le Ven 9 Mai 2008 - 17:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeJeu 1 Mai 2008 - 23:32

Et ensuite ? Qu'allait-il se passer ?

En polluant l'océan involontairement, Stork avait réveillé une entité gigantesque, colérique et visiblement meurtrière, à l'écoute de ses propos caustiques qui ne laissaient présager rien de bon. Le drôle de personnage en frémit, que pouvait-il faire contre ce monstre marin mutant ? Il ne l'avait pas examiné, l'effroi de cette apparition ne lui avait pas laissé le temps d'analyser quoi que ce soit, se retourner en plein pilotage était de la folie, il pouvait perdre le contrôle à tout moment, cependant, dans des situations comme celle-ci, il fallait prendre des risques. L'ingénieur se décida, vivement, en quelques secondes, il jeta un coup d'oeil vif par dessus son épaule gauche afin d'apercevoir la silhouette gargantuesque du prédateur qui le talonnait de peu. Rien d'étonnant que de voir une créature marine doubler un engin créer des mains de l'homme, toutefois, ce qui surprit Stork fut la forme particulière de cet animal-là et sa rapidité, le plus saisissant était le fait qu'il semblait flotter à la surface de l'eau. Le pilote était à la fois effrayé, stupéfait et admiratif devant cette étrange prouesse. Cette chose semblait... voler.
Inutile de dire que le bonhomme en resta bouche-bée, au point qu'il commença lentement à dériver et à prendre la direction d'un chemin dangereux, fort heureusement, il s'en rendit compte à temps afin de pouvoir s'en sortir de justesse. Se détachant à contre-coeur de la bizarrerie qui le poursuivait, il fixa de ses yeux jaunes l'énorme nuage de mouettes qui se profilait devant lui, à quelques mètres... passer là-dedans était suicidaire, c'était bien son genre, mais finir emplumé ne faisait ni partie de ses fantasmes, ni de ses coutumes, il devait à tout prix éviter ces rapaces ou... ou bien, en faire bon usage, et tester aussi les capacités de son opposant. Quelle idée brillante !

L'expression de l'ingénieur changea subitement, passant d'une angoisse certaine à une excitation prépondérante mêlée à une folie largement perceptible, décrétée par un sourire malsain bien propre au personnage. Sans plus attendre, l'ingénieux Stork s'empara sans aucune crainte d'un met avarié qu'il avait préalablement conservé en cas de pénurie, un poisson de la taille d'une truite, belle bête qui avait échouée sur le bord des côtes et qu'il avait pris plaisir à ramener. Malheureux sacrifice que de jeter la nourriture par les fenêtres mais dans le cas présent, c'était ça ou sa vie, autant choisir de poursuivre son existence. L'odeur fumante et nauséabonde de la portion décharnée était effroyable mais ne semblait même pas titiller les narines de son détenteur, ce dernier gardant la même accélération se pencha de sa cabine pour fixer dans un rictus narquois sa cible, il tourna vite sa tête vers les mouettes qui couinaient devant leur repas.

" Hé hé... le repas est... servis ! "

Tendant son bras, il agita avec vivacité le met raffolé des volatiles qui foncèrent vers l'aliment en question, ni une ni deux, profitant de la vitesse du SSJ et de l'alignement parfait vis à vis de son assaillant, il lâcha le poisson rancis et le laissa s'exploser gracieusement sur son poursuivant. Inutile de narrer la suite, les mouettes affamées se lancèrent tel un harpon gigantesque sur leur dîner répartis en miettes sur l'étrange assaillant vengeur. Stork dans un rire aigu accéléra, évaluant d'un oeil l'efficacité de sa stratégie alors qu'il accélérait encore... Le Speed Shark Javelot avait une puissance de propulsion hors du commun, ainsi qu'une vitesse époustouflante, mais quelque chose frustrait Stork. Son poursuivant était plus rapide que lui, il l'avait vu, en quelques secondes, il aurait été rattrapé si ces mouettes criardes ne s'étaient pas présenté à lui sur un plateau d'argent. Ce qui l'intriguait était la façon dont il se déplaçait... il fallait absolument mettre la main sur cette chose pour pouvoir l'examiner et en tirer profit pour une prochaine expérience mécanique.

L'idée était fixe, Stork savait ce qu'il voulait, il venait de passer de l'état dépressif à l'état enthousiasme qu'il trouvait lorsqu'il était confronté à ce genre de situations désespérées et où il faisait preuve de tout son génie...
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeVen 2 Mai 2008 - 21:13

Duff était près à aborder ce bateau-harpon, l'ayant presque doublé alors qu'ils pénétraient dans le nuage de mouette, le 1er des 4 obstacles.
Duff avait bien envie de s'"expliquer" avec son poursuivis. Il avait même préparé un discours dans sa tête. Quelquechose comme:
*Halte faquin...euh non...lâche, ouais lâche. Ne sais-tu pas que la mer renferme d'inestimable trésor qui mérite mieux que d'être souillé. Des milliers...nanan, rajoutes en...des millions d'être vivant ont besoin d'avoir un environnement propre et sain pour vivre, sans quoi, les répercussions sur le Monde seront désastreuse. Plus! Cataclysmiques. Ouais c'est bon ça!
J'improviserai la suite, je suis bien chaud, maintenant.*

SPROLTCH!

Effectivement, il était prêt à en découdre oralement avec l'humanoïde. Il ne connaissait pas les capacités de cette race inédite, mais il suppose que sil il a préféré la fuite à la confrontation, il devait être du genre craintif, et de plus, il était de légère corpulence. Mais il savait, en tant que scientifique que l'être le plus humble dispose de grande ressource pour sa survie. La seul exception qu'il connu à ce jour était le cobaye, ou cochon d'inde, qui se contentait de bouger et d'attendre que le prédateur s'en aille.
Bien conne, comme bestiole. Mais celui qu'il poursuit n'avait pas l'air d'un cochon d'inde de toute façon.

Suite à cette digression, Duff reprit ses esprits, et réalisa, au milieu d'une volée de plumes blanches et de piaillement enquiquinant, qu'il y avait plus important que se rabrouer un pollueur et disserter sur les gros rongeurs. Des obstacles marins bien plus grave que les goéland sont en approche. Il doit prévenir le chat vert du danger qui arrive afin que tout eux s'en sorte vivant. Chaque vie et précieuse, et il allait pas laisser mourir la personne qu'elle devait engueuler. Il fallait maintenant bien se concentrer pour grimper sur la bateau et exposé le plan.

*Mouais, ce serait plus facile de se concentrer si j'avais pas cette odeur de truite faisandé sur la peau. Eh mais, attend...*
"Ah la vache! Mais je suis couvert de bouffe pourrie! C'est dégueu mais à quel moment ce...

Flashback
Citation :
SPROLTCH!
Fin de flash back

...c'est embêtant ça, de pas pouvoir se rendre d ce qui se passe à force de faire des monologues dans sa tête, comme ça. Et puis elles ont quoi, ces goélands. Ah oui, c'est vrai! Je sens la bouffe, donc, elle veulent me AAAAAAAAAAAH!"

Voyant une batterie de piaf affamés, aux becs acérés et baveux, aux feux exorbités et brillant de gourmandise, hurlant à l'unisson comme un commando suicide... Duff paniqua en entreprit de plonger afin d'éviter les oiseaux et atténuer l'odeur.
La truite pourrie à une odeur tenace, même sous l'eau on pouvait sentir. Des poissons commençait à tourner autour de Duff, et les goélands, ayant traverser l'eau et sifflant comme des boulets des canon, décidèrent de la poursuivre quand même sous l'eau. Les autres, en vol, vadrouillèrent près de la surface afin de tomber sur lui quand il remontera.

Après avoir coller des beignes aux gêneurs sous l'eau à coup de poing dans la figure, il s'approcha de la surface en laissant dépasser seulement son évent. Alors que les goélands se ruèrent tous dessus d'un coup, formant ainsi une gigantesque boules de plumes, l'évent expulsa une colonne de fumée beige, à l'odeur forte, assommante, et chargé chimiquement: c'était de la vapeur d'alcool mélangé à ses circuits qu'il avait expulsé sur les oiseaux pour les assommer et recouvrir son odeur.

Cela étant fait, il reprit sa poursuite, tentant de rattraper une nouvelle fois le bateau.
"Injection 0,8 litres d'alcool! Quick Dash!"

Une détonation se fit entendre derrière Duff. Une brève explosion d'énergie se fit au niveau de la turbine de la baleine-cyborg, le propulsant brièvement droit devant à haute allure. c'était comme une charge en avant très vive et super rapide. Il plana quelques secondes au dessus de l'eau, et reprit sa nage normal.

"Tu es à ma portée, maintenant, couard! Tow Hook Shoot!"

Duff pointa alors son bras droit en direction du bateau, qui se désassembla et se réassembla pour devenir à canon à harpon monté sur un gros cable. Duff tira alors sur le bastingage, où le harpon, ayant fendu les airs dans un grand sifflement, alla s'y incruster dans un grand impact qui fit voler des copeaux de bois. Duff en profita pour s'auto-remorquer, suivant le cable comme quelqu'un se faisant tracter par un grappin.
ca a été un peu le ski nautique au début, Duff se s'étant pas encore extrait de l'eau. Ses deux pieds frottait contre la surface, grâce à la vitesse du bateau qui le tractait.

"Wouhou! Eh mais c'est génial ce truc! je m'éclate trop... et maintenant A L'ASSAUT!"

Cette fois, Duff parcouru le câble jusqu'au au bastingage, se donnant l'impression de glisser dans les airs. Il atterrit alors sur le pont, bien stabilisé sur ses deux jambes, courbé vers l'avant pour atténuer l'impact de l'atterrissage.
Il se ressaisit alors, jeta un regard furieux vers le chat vert et hurla de tout son soul:
Te voilà face à moi, faquin! Lâche! Gibier de potence! Ne sais-tu pas que la mer renferme d'inestimable trésor qui mérite mieux que d'être souillé? Une pléthore jamais encore calculé d'être vivant ont besoin d'avoir un environnement propre et sain pour vivre, sans quoi, les...
Oh, mazette! C'est quoi ce bateau?


Le ton impérieux et imposant laissa place à un air curieux et ébahis! La colère l'a vraiment rendu aveugle. Il n'avait jamais fait attention à c qu'était ce bateau et là, il découvre une merveille d'ingéniosité.

"C'est vraiment bien fichu! Aérodynamique, bien dessiné, moteur à injection, propulsion par hélice. Mais quel hélice! je comprend mieux comment j'ai cogné dessus. Je suis sûr qu'on pourrait voler avec des hélices pareil.
C'est génial, ce véhicule. mais c'est quoi ces outils, là? Attend, attend... me dit pas que c'est toi qui l'a fait?"

(hrp: dans ton post, tu peux faire comme si tu répondais tout de suite après cette réplique. Comme ça, on enchaine plus vite avec l'action ;) )

Duff McWhalen était tombé sur un mec vachement talentueux. Il en avait presque oublié sa rancœur. Tout ces bruits et ce carburant devait alors pour des test de véhicule. Mais avant d'en parler encore longuement et de se faire les présentation, il y avait plus important à faire.

On va causer plus tard! Là, tu d'avance droit va une tourbillon, puis à es récifs coupant et ensuite une vague gante en court de formation. Je te fait confiance pour manœuvrer ton véhicule...ouah! Classe, la tête de requin!..moi je m'occupe d'exploser les récifs!

A ces mots, il activa son bras gauche en mode "Canon à espadon". Il affuta son viseur, chauffa son arme, compta ses projectiles, et se préparait mentalement pour faire un carton sur les rocher pendant que Stork manœuvrait son bateau.

"Tu es prêt? On se déchaine!"

Un premier tir de missile-espadon inaugura le début de l'épreuve de survie. Au son d'une dizaine de récif ayant explosé en grand fracas, le spectacle n haute mer pouvait commencer, et chacun devait mobiliser ses talents respectifs.


Dernière édition par Duff McWhalen le Ven 9 Mai 2008 - 17:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeSam 3 Mai 2008 - 22:47

Stork n'eut l'occasion que d'entendre une seule et unique chose, la voix tonitruante et terrifiante de son poursuivant qui s'exclamait en hurlant quelque chose d'incompréhensible.
De cette altercation, l'ingénieur conclut que son plan ne s'était pas montré aussi efficace qu'il n'y paraissait. Les secondes d'après furent comme tournées au ralenti. Dans un bruit de craquement désagréable, le bois de la poupe explosa, pour x raison, Stork ne jeta qu'un coup d'oeil par dessus son épaule pour voir le projectile qui l'avait percuté de plein fouet. Il n'aperçut qu'un harpon de grande taille qui siégeait là, à quelques millimètres des machines, le pilote en lâcha un soupire de soulagement avant de ne se concentrer de nouveau sur sa route.

" J'ai... toujours pensé que Poséïdon n'envoyait que des tridents, pas des... harpons. " laissa-t-il échapper cyniquement.

Tout en voguant à vitesse grand V, il constata que la vitesse été en chute libre, il prit la peine de se tourner une nouvelle fois mais cette fois, il ne vit pas un harpon mais plutôt, une boîte de conserve volante, montée sur pieds, qui s'accrochait par le biais d'une corde au harpon qui était fermement agrippé au SSJ. Les yeux du génie en herbes s'écarquillèrent, lui laissant le temps d'appréhender la situation.

Deux solutions :

- Couper les moteurs brusquement. Bilan, trop risqué, si la trajectoire était parfaitement alignée, le monstre marin pourrait défoncer son embarcation sans mal, dans un autre cas, le harpon endommagerait d'avantage la coque...

- Décrocher le harpon afin de faire lâcher la bête... Bilan, Stork ne pourrait pas piloter et tenter d'enlever ce pieux de métal de son bateau...

Surtout en vue de ce qui se profilait devant lui. Un tourbillon ! Pour ne rien arranger, alors qu'il plissait les yeux, il vu une barrière de récifs... Bouche-bée, le pilote ne fit qu'un constat : il était dans une impasse, la nature était contre lui. Subitement, le soleil se coucha quelques secondes et une masse gargantuesque vint boucher les mirettes de Stork qui fit des yeux ronds, aussi ronds que deux balles de tennis, il leva les yeux au ciel pour voir avec crainte ce qui se trouvait devant lui, sur SON bateau.

Alors que le monstre se mit à parler -ce que Stork ne remarqua que maintenant-, le mécano se mit à l'inspecter de haut en bas, sans se soucier de son discours aux airs graves et sans grand intérêt majeur. Qu'est-ce que c'était que cela ? Un prédateur équipé d'une cuirasse robotisée, qui parlait, en plus. Un fruit du démon ? Pas possible. Enfin, pas le temps de s'émerveiller, l'ingénieur fixa les pieds de l'animal plongé dans son monologue, il esquissa alors un sourire ténébreux en fixant son opposant. Ce dernier était tombé pile poil sur sa trappe voltigeuse, gadget personnalisé monter sur ressort que Stork avait intégré au SSJ en cas d'abordage. Coup de chance, du sort ou du destin, le bonhomme au pelage vert leva son index bien haut avec un regard de sadique profond, lâchant un petit rire mauvais qui signifiait bien des choses.

Au moment ou il allait presser le bouton de lancement bien rouge, il se stoppa net en entendant les paroles de son " adversaire " qui avaient subitement changées, plus le même sujet, ni la même intonation. Arquant un sourcil, Stork observa son hôte d'infortune et temporairement, squatteur du jour, s'émerveiller devant son invention. Le pilote n'en ressentit aucun ego, il resta juste surpris de l'attention de ce drôle de monstre qui semblait curieux et épanouis dans ce genre de choses. Ainsi vint la question fatidique du créateur, Stork répondit en répondant simplement d'un hochement de tête significatif, désemparé du fait qu'il se retrouve à taper la discute ( même si il ne tirait pas un mot ) avec cette chose incroyablement bizarre. Un sacré retournement de situation, en tous les cas.

La suite, quant à elle, s'annonçait tout aussi burlesque. L'étrangeté armée jusqu'aux dents annonça le planning qui se profilait tout près d'eux, maintenant embarqués dans la même galère, ils n'avaient d'autres choix que de faire équipe. Stork fut surpris d'entendre qu'il comptait exploser les récifs, avec quoi ? Il eut la réponse en images et montra un intérêt certain pour la démonstration technologique que venait de faire Duff. Ce dernier hurla son cri de guerre avant d'exploser les récifs avec une facilité déconcertante, sûrement à l'aide de quelques missiles, Stork ne pouvait pas bien voir avec l'immense silhouette de son collaborateur qui lui bouchait la vue... Enfin, il avait son plan et il l'exécuterait, à la lettre, même si c'était du suicide.

Vivement, Stork accéléra au maximum, en quelques secondes, il se retrouva embarqué dans le tourbillon infernal, s'accrochant à sa cabine avec une souplesse incroyable, il fit le décompte dans sa tête juste après avoir coupé les moteurs.

3, 2, 1...

" Turbo... Accroche-toi. "

Ni une ni deux, le SSJ s'envola littéralement dès que la proue fut face aux récifs, enfin à peu de choses près. Dans un bond de dix mètres qui dura au moins quinze secondes, Stork serra les dents en s'accrochant littéralement à son gouvernail comme un dératé, mais si il voulait passer les récifs, il faudrait une dernière impulsion, réactiver les moteurs en vitesse ! En un quart de tour, priant pour que cela marche, les hélices tournèrent d'un coup sec et frétillèrent, faisant vrombir le SSJ alourdit par la masse pondérale gargantuesque du passager clandestin... En un pet d'essence, la fabuleuse embarcation de Mr.Strange s'éjecta encore à quelques mètres, Stork plissant les yeux, grinçant des deux, déballant des phrases déprimantes qui annonçaient une fin proche...
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeLun 5 Mai 2008 - 22:15

Voilà qu'une tranquille séance photo se transforma en course-poursuite désespérée à haute vitesse contre des intempéries.
*La vache! Je m'imaginais passer la fin de la journée dans mon petit repaire sous-marin, en dégustant une salade d'algue et de thon émiettés, tout en sirotant mon "Bink's drink" que j'ai importé de Logetown, bien assis sur mon canapé en toile ciré pour admiré mes prises de vues.
Et là, je sauve la vie d'un chat vert bipède un peu chochotte au limite de la mort. Mais quel bateau, c'est génial! Et si c'était un génie mécanique ou un truc de ce genre? Alors là, ce serait une aubaine. Mon projet deviendras réalité et...*

"Arrête de réfléchir, t'as des récifs à péter, Duff!"

Après s'être parler à la 3eme personne pour rappeler son cerveau à l'ordre, Duff recommença à focaliser son attentions sur les récifs. Elles étaient coriace, mais peu de chose face à ses missiles-espadon. Le truc, c'est que ça allait mettre du temps pour frayer un bon chemin pour le bateau, et du temps...y'en a pas. Sans parler du tourbillon.

" Turbo... Accroche-toi. "

Duff sentit alors une grosse secousse, une sensation d'être happé vers le bas, puis brusquement pousser vers le haut, ce qui était assez déséquilibrant. Après s'être de justesse stabiliser à cloche pied pour éviter de se faire une gamelle sur le pont, il remarqua, avec un mélange de stupeur et d'euphorie, qu'il était plus proche du ciel que d'habitude: le bateau venait de décoller, passant au dessus du tourbillon.

"Mais c'est trop bien! On voooole! Pense à mettre des ailes, un jour, sur ton engin!"

En plus, cela lui facilitait la tâche, puisque maintenant, Duff pouvait voir où la bateau allait amerrir, et ainsi bien viser les récifs sur lequel il était susceptible de tomber.
La baleine-cybrog traça alors une course rapide vers la proue du bateau, y planta son harpon, et sauta hors du véhicule pour se poser en équilibre sur le harpon en façade. Ne craignant alors pas de tomber hors du bateau, en équilibre sur l'appendice de la façade-requin, il lâcha une volée de missiles-espadons sur les récifs juste en dessous, afin qu'il n'en reste plus une miette.

Après plusieurs bruits d'explosions successifs et bien serrés, le bateau pouvait se poser en toute sécurité. Duff longea le grappin, et refit face à face à Stork.

"C'était incroyable le truc du turbo. C'était comme avec le célèbre Thousand Sunny! Une super accélération et BAM! On s'envole ailleurs! Le truc d'urgence ultime. Ce serait un gars de talent comme toi que j'aurais besoin pour ma mission.

Mais avant, j'ai un truc important à dire.

Une vague géante risque de te submerger dans quelques secondes, vois-tu? Moi ça va, je peux plonger dans l'eau et foncer dans le fond, mais toi, tu risque de pas pouvoir t'en sortir comme ça.
Alors le truc, c'est que je vais te sauver. Tu va tellement adorer ce que je vais te faire que tu va vouloir me suivre pour des aventures palpitantes.
Je veux protéger la Nature, défendre l'écosystème, couvrir de nouvelles espèces animales et végétales, explorer la mer et ses profondeurs, aller jusqu'au bout du monde, découvrir tout ses secrets, et donner le gout de la curiosité et de la soif de savoir aux gens, ce qui leur apprendra le respect de leur environnement, en leur faisant partager le savoir de Duff McWhalen, le futur plus grand océanologue de tout les temps.

Alors dis moi...
Tu veux passer au dessus ou à travers cette vague?"


A ces mots, il prit une grande inspiration, joignant ses mains devant lui, fermant les yeux, et se mit en phase de haute- concentration. Il attendait juste un signal pour agir.
Un Sonicboom est en approche sur les mers d'East-Blue.


Dernière édition par Duff McWhalen le Ven 9 Mai 2008 - 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMar 6 Mai 2008 - 17:02

La sensation de voler, le sentiment fabuleux de liberté, même si il était éphémère, restait vraiment merveilleux. C'était une sensation quasiment indescriptible, une émotion particulière assimilable à une violente poussée d'adrénaline ressentie à travers tout le corps, le ventre se nouait subitement, la gorge se serrait et la vue se délectait d'un paysage infini... Les cieux. Stork avait une vision bien particulière de la chose, voler dans le ciel avait toujours été son plus grand rêve, c'était là son objectif quelque part, bien que beaucoup le prenaient pour un fou et ce, depuis sa naissance. Une erreur de la nature, une anomalie, un désaxé, un rat d'égouts. Et chaque fois qu'il se regardait devant une glace, il ressentait cette aversion envers lui-même. Il n'était rien, vraiment rien, juste une immondice. Se briser de ses chaînes en volant était la seule solution pour donner un sens à sa vie morose, c'était le véritable seul moyen existant connu à ce jour de notre ingénieur à la peau verte.

Cependant, lorsqu'il entendit son compagnon d'infortune hurler en s'exclamant et en s'égayant vivement de l'ingéniosité de son invention, il sentait comme un vent de fraîcheur imperceptible le parcourir subitement, une nouvelle poussée, un soulagement bref et fantomatique. D'autant plus lorsque la chose déclara qu'il faudrait mettre des ailes sur cet engin. Sur le SSJ ? La forme était aérodynamique mais n'était pas assez équilibrée pour lui permettre de planer, il faudrait créer un modèle blindé mais léger, maniable et spacieux... C'était le patron final. L'invention ultime, selon lui. Le plus étonnant dans tout ceci, c'était le fait que cette baleine robotisée, car visiblement elle était assimilable à un énorme poisson mécanique, partage son point de vue et ne se moque pas de ses idéaux sans le savoir, il les approuvait. Ceci rendit muet Stork, déjà qu'il n'avait presque pas lâché un mot depuis leur franche altercation... Autant dire que là, les mouches pourraient voler qu'on les entendrait sans le bruit assourdissant du moteur à hélices.

Finalement, il fallut retourner à la réalité, Duff s'était chargé des récifs dérangeants, l'eau avait accueillit en douceur le SSJ qui n'allait pas tarder à vivre une toute nouvelle aventure. Mais le plus important n'était pas là, ce qui attira particulièrement l'attention de Stork, ce fut les paroles de son mystérieux interlocuteur et ancien poursuivant, qui fit référence au Thousand Sunny et qui vantait les mérites de l'engin et aussi, complimentait son créateur, même si le pilote n'était pas vraiment sensible à ce genre de choses, bien que cela faisait toujours plaisir à entendre. Enfin, le Poséidon robotisé annonça la gravité de la situation, à savoir, une vague gargantuesque se dirigeait vers eux, ou l'inverse, le fait est qu'ils ne pourraient faire demi-tour ni la passer, même avec une accélération du SSJ. De plus, la fonction Turbo endommageait énormément les machines et dépensait certainement une quantité importante de carburant en trop grande quantité, deux fois de suite serait bien trop pour un modèle qui n'était pas fini et ils risquaient la surchauffe si ils tentaient cette désastreuse expérience. Levant les yeux au ciel et fixant la vague monstrueuse se ruer tel un monstre élémentaire sur eux, il écouta d'une oreille absente les paroles, présentations et monologues de son camarade, sans vraiment y prêter une attention primordiale, il retint seulement ce qui lui sembla essentiel : son identité et son rêve, tous deux bien singuliers. Et en vue de la question stupide du fameux McWhalen, Stork s'exclama d'une voix aigu et horrifiée, comme à chaque fois qu'il s'exprimait devant une situation dont il était sûr de ne pas sortir vivant ou entier.

" Tout ce que je veux, c'est m'en aller et pas me prendre ce truc en pleine poire ! " hurla-t-il en plaquant ses mains gantées et crasseuses sur les deux côtés de son crâne en exorbitant vivement les yeux, bien entendu, le tout dit sur un ton des plus dramatique...
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeJeu 8 Mai 2008 - 2:54

La sensation était extrêmement dangereuse. une vague géante, un soulèvement d'eau monumental, une manifestation de la colère de Neptune, ou tsunami venu du bleu de l'ouest, s'apprêta à écraser une bâton-harpon et un chat vert apeuré à l'intérieur. Si un chat n'aimait pas, l'au, qui devait il craindre des vagues? la mort, la souffrance, le broyage d'os, la noyade, es choses de ce genre.

D'ailleurs en y réfléchissant, c'est une crainte qui n'était pas exclusive aux chats verts. out le monde aurait peur de ça dans certains situations. La vison de Duff était rigoureusement scientifique: un soulèvement d'eau marin dut aux intempéries et aux mouvements atmosphériques ou alors des activités souterraines/sous marine. De l'eau porté par un courant.
Et pour annuler ou du moins atténuer un courant, il faut un courant contraire.

Duff, après sa brève phase de concentration, regardait avec amusement et bienveillance la min effrayé de l'humanoïde. Il afficha un grand sourire chaleureux, montrant toutes se dents. Un sourire rassurant, celui d'un protecteur dévoué, d'un ange gardien, d'un ami.
L'air assuré, il pose sa main sur celles de son compagnon d'infortune, qui cachaient ses yeux, et les baisse doucement pour lui faire voir son sourire et la scène qui suivra. Il lui tourna le dos pour face à la vague, et jeta un derrière regard salvateur son camarade derrière lui.

"Je t'en fait la promesse...
Tu n'aurais plus jamais à craindre les tumultes de la nature, tant que tu restera à mes côtés."


Ceci fait, il se réaligna à la vague, pour un face à face qui, d'un point de vue extérieur et quelconque, semble désespérer.
De quoi pouvait il avoir peur? Malgré la tumulte et le souffle tempétueux du vent, touts deux fortes et assourdissantes, Duff ne semblait ne rien y entendre.
Il préférait écouter le clapotis de chaque gouttes tombant de l'écume, dans une effusion mousseuse et pétillante. cette pétillance alerta le banc de thon au loin, confirmant la sensation de courant, qui brassèrent vivement l'eau, ponctué par des innombrables son de bulles s'éclatant. L'air y provenant n'avais plus qu'à monter à la surface pour former une ébullition, et les crabes qui claquent leurs pattes sur les récifs pouvait en être témoin.

Oui, Duff pouvait le s'entendre, ces bruits subtils et à cet échelle, insignifiant. pourtant, pour le cyborg baleine, ils étaient aussi important que le reste. Que sa vie, celle de on compagnon.
Il sen sentait porter par le rythme des claquements de dents de ce dernier, et fixa, l'air absorbé, le grand reflet rond et orangé lumineux se dessinant sur la vague translucide. Le soleil lui avait indiqué quel partie cibler, en étant bien dans l'alignement du bateau partant charger contre la puissance d'une mer démontée.

"Quand je dirais "Soniiiic...", tu enclenchera une brève et forte accélérations. Fend les flots!"

Duf McWhalen piqua alors un sprint jusqu'au bout du navire, fit tourner sa turbine à bout de queue, prit un bon appui au sol pour enclencher sa détente, t la combina avec petit turbo de sa turbine, et fi alors le meilleur saut en longueur et en hauteur de sa vie.
En l'air, il commença déjà a abattre la vague du regard, les poings serrés, les bras tendues le long du corps, prêt à être ramener brutalement vers l'avant.

"Super-Injection 4 Litres! SONIIIIIIIC...

Il était face à la cible lumineuse tracé par le soleil, à quelques centimètres de percuter ce corps aquatiques violent, nait de l'orage. Tout à coups, ces yeux perdirent leurs couleurs originelles et brillèrent comme des phares, tandis qu'un violent et grand halo de lumière s'échappa de sa bouche, d'entre ses dents. Il ouvrit grand et laissa échapper un cri déchirant équivalant au chant simultané de touts les baleines d'un groupe. Une onde parcoure toute la vague et se rendit presque visible dans les airs.
Dans un mouvement semi-circulaire, il balança ses bras d'arrière en avant, de manière sèche, rapide et nerveuse et paracheva par un entrecroisement des poings.

...BOOOOOOOM!"

Retentit alors, absorbant le moindre bruit pour s'imposer seul dans le silence, une incroyable déflagration sonore, un terrifiante pression ondulatoire.
Une explosion supersonique vient de percer une large brèche dans la vague, suffisamment grande pour un massif montre marin. Frappant la cible du soleil, on pouvait voir ce dernier à la phase finale de son crépuscule, cédant sa place aux étoiles. Duff, à la puissance de son sonicboom, venait de trouer la colère de Neptune, et de soulever des colonnes d'eau à des lieux droits devant lui, jusqu'à l'horizon, l'attaque parcourant indéfiniment son chemin jusqu'au prochain obstacle.

Alors que l'air et l'au on dut s'écarter face à la puissance du mur du son et que le ciel se partage entre le rose-orangé du Crépuscule et le bleu pigmenté de lumière de la Nuit, Duff retomba sur le pont, endurcis, le corps dégageant une épaisse vapeur, soulageant sa détermination par l'expression du devoir accomplis.
Se réceptionnant un positon de révérence, une main au sol et autre à son os, il ferma les yeux, souriant...
avant de tomber sur le côté comme un brique qu'on trop penché, prenant un air las et fatigué. Il était comme vidé, et poussa un long et fort soupir.

"Aaaah! C'est dur de sortir un sonicboom de cet ampleur. Surtout en dépensant autant d'alcool. Il faut que j'évacue encore mes vapeurs. En arrière!"

Il évacuant encore un nuage de vapeur pais, dense, et à l'odeur très forte et corsé, comme celle...d'un alcool fort.

"Il me reste ans les 4 Litres, ça devrait être bon. Je vais m'allonger sur le dos, comme ça, je m'étire. Aaaaaaah!

Alors, ça va mieux? Ne remet plus la mer en colère par maladresse, même si je t'ai promis de te défendre. La plupart du temps, c'est elle la plus forte en bagarre. Nahahaha!
Dis moi, tu m'as pas dit comment tu t'appelais. Je dois quand même connaitre le nom ingénieur en chef, non?
Si tu pouvais aussi me parler de ton bateau et comment tu le faire, ce serait sympa de ta part. Si tu es si bon que je le crois, j'aurais surement un truc que tu va adorer."


Il décrocha alors son appareil photo de sa tête, en s'assurant qu'il est en bon état, t le reposa délicatement à côté de lui, en toute sécurité, puis attendait qu'on lui réponde.


Dernière édition par Duff McWhalen le Ven 9 Mai 2008 - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeJeu 15 Mai 2008 - 21:24

Stork ne comprenait rien à ce qui lui arrivait, il ne cessait de marmonner qu'ils allaient mourir, d'ailleurs il se demandait si il n'était pas déjà simplement mort et enterré. C'est vrai, il y a encore deux minutes de cela, il se faisait traquer par un dangereux prédateur qui se révélait maintenant être avec lui à bord, se présentant comme une baleine cyborg au nom de Duff... avec qui il tapait la causette. C'était du grand n'importe quoi, cela n'avait aucun sens, tout comme la manoeuvre que cette foutue machine aqueuse voulait tenter en prétendant qu'il braverait sans problèmes les intempéries météorologiques qui se présenteraient à eux. Eux ?! Mais depuis quand il l'incluait avec lui dans le lot ?! Décidément, cette journée était vraiment singulière...

C'était de la folie, tout simplement, se dresser contre une vague de cette ampleur, il était impossible de survivre ou de la passer maintenant. C'est avec effroi que Stork fixait l'immensité aqueuse, entité terrifiante qui se dressait devant les deux camarades, dont le plus chétif affichait une mine horrifiée. Qui ne serait pas terrorisé devant pareille catastrophe naturelle de toute façon ? On ne pouvait pas reprocher au pilote intrépide d'être peureux dans pareille situation. Enfin, il fut sortit de ses pensées morbides consacrées à son voyage au paradis avec son SSJ, dernière création, par les paroles sûres de la baleine déjantée et robotisée qui croyait dur comme fer pouvoir se farcir cette vague, aussi bien armé était-il... L'ingénieur était dépité, mais de toute façon, ils étaient voués à la mort, alors autant qu'ils finissent en beauté, ainsi, il accéda à sa dernière requête dans un soupire dépressif, épaules basses et tête baissée.

Les secondes semblaient être des minutes, le temps passait horriblement lentement, Stork sentait la pression monter en lui, tapotant de ses doigts agiles le gouvernail à son poste de commandement, attendant impatiemment que ce satané Duff les guident vers une mort certaine. Ni une ni deux, quand le mot Sonic retentit dans les oreilles du pilote, ce dernier n'hésita pas, pestant une dernière fois que tout ceci était sans espoir, il enclencha les moteurs qui vrombirent d'un coup sec, le gouvernail entre ses mains avides, il tira alors d'un coup sec en hurlant en synchronisation avec le hurlement de son compère qui s'écria en même temps que lui.

" TURBO SHARK ! "

Ainsi, Stork fit s'envoler une ultime fois son invention extraordinaire, fermant les yeux afin de ne pas à avoir affronté la mort dans les yeux, il décolla à plein gaz dans les airs, traversant le trou formé à même la vague gigantesque tandis que Duff se rétablissait sur le SSJ qui l'avait rattrapé de son vol plané. L'embarcation retomba sur la mer redevenue calme subitement, même si les vagues derrière eux se faisaient encore entendre, Stork était au bord du désespoir, yeux clos, il se lança dans une tirade contant sa mésaventure, une sorte de monologue triste à souhait qui relatait en quelque sorte, son échec social... le pauvre pilote se croyait véritablement mort, ne prêtant plus attention à Duff.

" Ô mort... ô désespoir... c'est la fin, je l'ai toujours su... mon existence n'est qu'un ramassis d'absurdités, je l'ai toujours su... huuu... quelle souffrance, Ô paradis céleste, je te rejoins, emporte au moins avec moi... le dernier objet de mon génie, c'en est fini du monstre vert hybride, je coule... quelle histoire pitoresque. "

Tout en récitant son... poème, Stork s'effondra au sol, c'est à ce moment que Duff lâcha ses ' gaz ' sur lui, ce qui ramena bien vite à la dure réalité notre jeune pilote qui se voyait déjà dans un paradis infini de boulons et d'écrous, de voitures volantes et autres bizarreries sortant de son imagination déjantée et sans limite. Enervé, Stork se releva, ses mèches brunes retombant devant son visage à la mine renfrognée, il s'exclama à l'attention du cyborg qui prenait toute la largeur du SSJ.

" EH !! On ne lâche pas de flatulences sur le magnifique Speed Shark Javelot, espèce de mollusque mal élevé ! "

Subséquemment, Duff sortit un objet intriguant de... on ne sait où, Stork resta bouche-bée devant la petitesse de la chose, il s'approcha tel un prédateur de l'objet et tourna autour de ce dernier avec un certain entrain, sceptique tout de même de sa fonction première. Tout en continuant sa ronde autour de l'objet non-identifié, il s'adressa à Duff, répondant à ses questions assez brièvement, plus attiré par l'appareil à ses pieds qu'autre chose.

" Stork, dit le monstre... < soupire > ... tu as visé juste, c'est moi qui ait construit le SSJ... Mais ça ! C'est... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 11:10

"C'est pas des flatulences, je dépressurise mes circuits qui carbure à l'alcool . Et je suis pas un mollusque, je suis un cétacé odontocète. Et je viens de te sauver la vie, alors soit sympa!"

Alors qu'il voulait lui monter quelque chose qui rendra surement son futur ingénieur (c'est obligé qu'il le soit!), il remarqua qu'il crut que la chose en question était l'appareil photo qu'il avait sur la tête. Il semblait si perplexe et curieux à la vue de cet objet que Duff en ria de toutes ses dents, amusé.

"Nihihihihi! Mais c'est pas ça, mon truc génial. C'est juste un appareil photo, ça! Je l'ai juste rendu étanche et j'ai modifié sa lentille afin de l'utiliser sous l'eau. Je m'en sert pour capturer des images de spécimens aquatiques que j'étudie. Mais j'aurais pas put le modifier sans l'aide du truc génial qui se trouve...
dans mon ventre!"


Il présenta alors son ventre de manière bien apparnete, qui tout à coup, s'ouvrit en deux comme un placard métallique. Suivant les grincements de l'ouverture du ventre, on entendit le bruit sourd d'une masse tombant sur le bois.
Il s'agissait là du "Manuel de pratique de la création d'organisme cybernétiques et autres astuces" signé par Susanne V. Duff l'attrapa et le présenta à Stork.

"Quand je suis devenu un cyborg; je ne l'ai pas toujours été, j'avais ce livre à côté de moi. Je suis sûr que c'est cette Susanne V qui m'a rafistolé quand j'étais au bord de la mort. Ce livre est hallucinant!
Avec ça, on accède à des techniques super avancés et sophistiqués de créations mécaniques. En étudiant bien, j'ai même découvert qu'on pouvait adapté ces applications normalement destinés à la cybernétique, à d'autres usages, comme lrs objets de la vie courante, les armes...et les véhicules!

Jettes y un coup d'œil et dis moi ce que t'en pense! Je te dirais ce que j'attendrais de toi, ensuite."


A ces mots, Duff s'empressa de fouiller son placard stomacal avec ses deux mains, pour finalement y dénicher une bouteille avec un parchemin à l'intérieur.
A la façon religieuse, vigilante et douce de le tenir, ce parchemin embouteillé devait être très précieux, si ce n'est sacré pour lui.
Le montré à une autre personne relève surement d'une preuve de confiance et d'un ardent désir de collaboration, ou même d'amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMar 20 Mai 2008 - 20:50

" Un appareil... photo ?! Qu'est-ce donc que cet outil maléfique ? " demanda un Stork intrigué par l'objet en question qui lui était totalement inconnu, le drôle de personnage s'était même mis à renifler le petit bijou de technologie qui lui était présenté, l'air méfiant.

Il ajouta aussitôt, sur la même intonation, une remarque burlesque mais pertinente.
" Hum... c'est moi ou cet objet a la même odeur que ses flatulences ? Ca doit sûrement... englober. " précisa Stork de nouveau, cette fois-ci encore, il semblait parler pour sa propre personne. Des années de solitude résultent à cela, en fin de compte, l'ingénieur se parlait souvent afin de se distraire et de ne pas finir par avoir la langue ratatinée à force de la laisser moisir. Enfin, ce qui sortait d'entre la bouche de notre pilote n'était jamais bien joyeux...

Stork ne prit compte des paroles de son invité " surprise " lorsqu'il eut terminé ses diverses analyses monolithiques en tout genre, le dénommé Duff venait une nouvelle fois de faire part de son incroyable intelligence en expliquant le procédé d'imperméabilisation de cet " appareil photo " à la fonction plus que douteuse, tout comme son appellation originelle, en passant. Le robot-baleine avait toutefois décrit l'utilisation de son objet miracle dont le pilote se méfiait éperdument, sans pour autant cacher le certain intérêt qu'il y portait. Ainsi, cette succession d'indices permit à Stork de réunir les pièces du puzzle qui lui permirent de définir la nature de son interlocuteur : un océanologue cybernétique, entre autre. Quoi de plus abracadabrant ? Lui, peut-être ? Sinon, rien à côté, à sa connaissance.

C'est alors que ce loufoque géant cuirassé sortit via un mécanisme incroyable placé à même son estomac, un bouquin dont le titre n'était autre que : "Manuel de pratique de la création d'organisme cybernétiques et autres astuces", jusque là, rien de bien folichon, seulement l'auteur de cette oeuvre fit que Stork ouvrit subitement ses paupières, fixant l'amas de pages reliées par une simple brochure lui étant présenté. Avec avidité, d'un ton hystérique, il s'empara littéralement de ce livre.

" Susanne V ?!! Comment... impossible... " balbutia l'animal entre l'affolement et l'émerveillement, tandis qu'il ouvrait avec précaution l'ouvrage, l'oeil vif et plein de crainte, apeuré par le contenu de cette encyclopédie incroyable dont il avait tant entendu parlé mais qui n'était qu'un mythe. Qui ne connaissait pas Susanne V, de nom, dans le domaine des ingénieurs ? Même lui, un rat d'égout, connaissait cette personne, elle était réputée comme étant l'une des personne les plus doué dans la tranche mécanique contemporaine. Enfin, là n'était pas la question, il ne s'agissait pas de débattre de la renommée de cette personne qui était devenue un mythe, mais plutôt de comprendre pourquoi cette baleine mécanique était en possession de cet ouvrage...

C'est alors que Stork se rappela des paroles de son invité de bord, il faillit en lâcher son livre, manquant de hurler. Dans une sorte d'aspiration agonisante, les yeux grands ouverts, l'ingénieur tressaillit, sa paupière gauche cligna cinq fois, alors qu'il se tournait doucement vers Duff, puis il se jeta comme un psychopathe sur ce dernier, s'agrippant à son corps massif avec l'agilité d'un singe, complètement déboussolé par ce qu'il venait d'apprendre.

" QU... QUOI ?! TU AS ÉTÉ SAUVÉ PAR SUSANNE V EN PERSONNE ?! "

Il tomba à genoux, devant Duff, entre le dépit et la jalousie. Ce type avait rencontré, Susanne V, c'était à peine croyable... quelle chance. Étrangement, sa soif de savoir était attisée, il voulait en savoir plus désormais, déjà que l'anatomie singulière du cyborg l'intriguait, il désirait maintenant l'examiner en détails en sachant que cette chose était l'oeuvre de la plus grande dame de tous les temps
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMer 21 Mai 2008 - 20:40

Duff était décidément tombé sur un bien drôle d'ami. Déjà, c'était une espèce animale inconnu, ensuite, il semble anxieux et défaitiste, puis il s'agite partout et trépigne avec une grande activité.
Duff avait bien envie de faire un ouvrage sur ce genre d'animal si sensible au stress et aux émotions, mais il y avait autre chose à faire.

Il ne connaissant apurement pas les appareils photo, mais il avait l'air de bien connaitre Susanne V.
La connaissait-il en personne ou avait-elle une notoriété que Duff ne soupçonnait pas?
En tout cas, la prononciation de son nom rendait notre humanoïde vert complètement fou, au point de vouloir le retourner dns tout les sens et analyser ses circuits.

"Ola! ola! Du calme! Je suis un peu chatouilleux de dedans!
Ouais, je pense bien que c'est elle. Elle avait l'air vachement jeune sur le coup. Elle était toute petite, et elle avait une grande écharpe en forme de main qui bougeait tout seul.Je me demande si c'est avec ça qu'elle avait fait un carton chez les baleiniers.
Attend, je vais te raconter mon histoire, tu va comprendre!"


Il se mit alors à raconter son passé en détail, et tout particulièrement son combat contre des baleiniers où cette fameuse Susanne V. est intervenu.
Puis, il lui a décrit les composantes et principes de son corps, son fonctionnement, ses options, ses propriétés et capacités.

"Ce qui est dingue, c'est que c'est tellement bien fait qu'on dirait que j'ai eu ce corps toute ma vie. j'ai mis un moment avant de me rendre compte que j'étais devenu un cyborg.
D'ailleurs, lors de mon voyage, je tient à retrouver cette Susanne V. Je dois absolument lui témoigner ma gratitude pour son aide et ce corps, et ce livre, qui m'a bien aidé t surement m'aider encore plus.
Comme la technologie, c'est ton fort, je suis sûr que tu comprendrais mieux ce livre que moi."

"Eh tient! Puisque tu l'aime tellement, ce sera une sacré occasion pour toi ce voyage pour un jour la rencontrer. J'ai hâte de connaitre la forme de vos enfants une fois que vous vous serez accouplé...sauf si tes sentiments sont de la pure fascination et du respect d'apprentis à maitre, bien sur. Si ça se trouve, nos prochaines aventures te donneras surement l'occasion de te perfectionner et de devenir le prochain génie mécanique."


Après quoi, il se décida de débouchonner sa bouteille pour faire sortir le précieux papier se trouvant à l'intérieur. Il mit l'objet face à ses yeux brillant comme celle d'un enfant devant son trésor intime et le déroulant soigneusement devant Stork.

"Voici mon projet de rêve pour partir à la découverte de ce monde et sillonner les coins et recoins de Grand line:
Le Memphis Stream! Un bateau voué à l'exploration, la découverte et la protection de ce monde.
Moteur intégré, baie vitré super renforcé, flottille d'engin submersible, transformation en sous-marin, poste radiophonique, radar, grand confort, aquarium, laboratoire océanologique et technologique, armement innovant et bien d'autres choses encore! Ce sera le bateau idéal pour faire non seulement faire le tour du monde, mais aussi l'explorer en profondeur et observer chacune de ses facettes.

On va dabord commencer par des petits véhicules de ton cru pour passer d'ile en ile, en réunissant
des données, du matériel et un équipage, pour ensuite lancer les grands travaux!
Autour de Memphis, grande nymphe au courant transcendant, muse et mère nourricière des valleureux homme de mers, nous apprendrons à respetcer la vie et à mieux le comprendre, t à nous élever grâce à ses soins.
Nous serons, les "Sons of Memphis"!
Alors, t'en dis quoi?"


Dernière édition par Duff McWhalen le Lun 26 Mai 2008 - 22:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeDim 25 Mai 2008 - 15:27

Stork se calma comme il le pût en descendant du dos de Duff, il écouta alors le récit de son ami avec une attention certaine, se ressaisissant subitement. L'apparence juvénile que donnait approximativement son comparse à Susanne V étonna le mammifère bipède au plus haut point. Se pourrait-il que cette fabuleuse dame ne soit en fait qu'une enfant ? Ce serait tout bonnement incroyablement révolutionnaire. Quelque chose d'aussi inédit aurait dût tout de même faire le tour du monde, même si Miss V était certainement une des légende les plus mystérieuse connue à ce jour. La fascination ne fit que croître en Stork lorsque Duff lui expliqua consciencieusement le fonctionnement de son anatomie aussi technique qu'architecturale, sous le regard ébahis et les lèvres muettes de notre animal vert.
Enfin, l'ébahissement certain envers cette créature s'effaça vite chez l'ingénieur lorsque celui-ci fit allusion à la procréation de sa personne avec la grande Susanne V. Cette annonce engendra le dépit de notre pilote qui se munit du plat du bouquin pour frapper le museau de Duff en affichant une moue proche d'une timidité cachée.

" Qu'est-ce que tu vas t'imaginer... "

Entre autre, Duff lui proposait une alliance. Le cétacé robotisé l'avait déjà précisé maints et maints fois auparavant mais Stork avait été trop pris dans leurs mésaventures pour se soucier correctement de ses paroles à ces instants-là. Tout en écoutant les projets abracadabrants de son hôte, l'ingénieur se mit à réfléchir à la destinée qui l'attendait si il acceptait. Duff semblait sûr de lui, il était fort et serait capable de mener à bien ses objectifs tout en permettant à Stork de réaliser les siens en un même temps. C'était bénéfique, mais ce serait une vie mouvementée, une existence dangereuse, sans aucun doute, cela demanderait du courage et c'est ce qui faisait défaut chez notre ingénieur. Le proprio du SSJ restait sceptique, il se sous-estimait énormément et ne se savait pas capable de suivre ce périple intrépide. Serait-il assez fort pour aller jusqu'au bout ? Parviendrait-il à surmonter les épreuves ? Accepterait-il la vie en communauté après tant d'années de solitude ? Grand Line, cela signifiait... Stork s'écroula au sol encore une fois, trop de questions, les genoux à terre, il repartit dans une de ses fameuses tirade.

" Impossible ! C'est trop fou pour quelqu'un d'aussi faible que moi, je n'ai aucunes ressources... Ô je ne sais qui ou quoi, pourquoi as-tu mis sur mon chemin pareil projet ? Moi, Stork, simple ingénieur, SI TRANQUILLE ! Quelle destinée, elle sera atroce, je le sens... huf... huf... respire... que faire ? Je vais certainement y passer dès le premier jour ! " déclara-t-il en pleine crise en posant ses deux mains au dessus de son crâne.

Une fois calmé après avoir poussé plusieurs souffles rauques en faisant vaciller son regard dans tous les recoins du bateau, il se tourna vers McWhalen (oui il en avait fait du chemin durant son monologue) pour lui adresser ces dernières paroles, plus calmes et plus sérieuses, enfin, au début seulement.

" Hum... ok... je suis tout à fait calme maintenant, pas de stress, je suis zen... hum... hum ha ha... MAIS TU DIS ÉQUIPAGE ?! Cela veut dire pirate, pas vrai ? Quel genre de voyageurs seront nous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeDim 25 Mai 2008 - 22:14

*Ouille! Il est plus solide que je le pensais, ce bouquin...mon museau...*

C'était officiel: ce gars là était vraiment névrosé. Si il devait souhaité à quelqu'un de boire une tisane à la camomille, ce serait à lui. Et c'est beaucoup dire: Duff déteste cet arôme.

"Oy! Du calme! Souviens-toi de ce que je t'ai dis: je te protégerai quoiqu'il arrive. Pas la peine de faire une pièce de théâtre en 5 actes.
Et puis, pour un gars si habile de ses mains, et qui arrive à passer des tourbillons, des récifs et une vague géante, tu te sous-estime un peu trop. Ou serais-ce l'énergie de désespoir? Ça mérite réflexion...
En tout cas, deux gaillards comme nous, c'est pas dès le premier soir qu'on se ferra botter les fesses. Nahahaha!"


Duff était content de voir son comparse enfin revenus a calme et à la sérénité, mais pour une courte durée seulement. Le voilà qu'il se met encore dans tout ces états. C'est néanmoins assez comique de voir quelqu'un anxieux à ce point.

"Mais non, on sera pas des pirates! Souviens-toi de tout ce qu'on a dit auparavant.
Nous serons des explorateurs indépendants, voyageant à travers le monde pour découvrir ses mystères, au nom de la connaissance. Plus les gens en sauront sur la mer, mieux ils la respecteront. Le respect est une conséquence saine et logique de la connaissance, puisque l'homme est toujours un peu hostile face à l'inconnu.
Tu es daccord avec moi?
N'aurais tu toi aussi envie de remédier à ça?
Et maintenant que j'y pense, on pourra aussi déterminer de quel espèce tu appartiens."


Dernière édition par Duff McWhalen le Lun 26 Mai 2008 - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeLun 26 Mai 2008 - 9:42

Duff tenta vainement de rassurer Stork, ce qui était clairement impossible. Le seul être capable de calmer ses " crises " n'était autre que sa propre personne, autant dire que cela pouvait durer des heures encore. Par la suite, la baleine cyborg expliqua plus concrètement les raisons qui le poussaient à agir ainsi et à avoir des projets aussi grandioses que farfelus : la protection des espèces maritimes. En effet, Stork n'y avait jamais pensé explicitement mais, depuis tout à l'heure il communiquait avec une baleine. C'était fou, totalement fou. Il en vint même à se demander si il ne faisait tout simplement pas un affreux cauchemar ou de l'hypnagogie. Enfin, en s'aventurant avec ce géant mécanique et pacifique aux premiers abords, l'ingénieur savait pertinemment qu'il s'avançait vers une pente glissante prometteuse d'un avenir incertain. Cela finirait mal, il en état sûr, seule chose qu'il pouvait affirmer. Les dernières paroles mirent la puce à l'oreille de Stork, c'est le cas de le dire, car ce dernier se mit à se gratter frénétiquement le dessus du lobe.

" Espèce ? Même si ça ne se voit pas, je suis humain... huf... comme toi tu es une baleine... qui parle... et qui... marche... non en fait tu tiens plus d'un cyborg que d'un quelconque poisson désormais..." affirma-t-il en scrutant de haut en bas son comparse, sa paupière gauche se fermant frénétiquement.

Le pilote s'exprima une énième fois, il paraissait calmé, enfin, pour combien de temps ? Il se dirigea à l'arrière du SSJ, ses doigts verdâtres caressèrent doucement le bois abîmé du navire en piteux état. Dans un soupir, il fixa les tableaux de commande, le fruit de son invention, toutes ces années passées seules paieraient si il suivait ce type... et après ? Il n'avait même pas de but concret, comparé au robot... c'était assez frustrant dans un sens mais au moins, il serait le créateur d'une merveille technologique, si ils survivaient pour créer le Memphis-machin-chose. Si, ce n'était qu'une hypothèse comme tant d'autre. Se tournant vers Duff, Stork répondit d'une voix sereine mais pleine de dépit, comme d'habitude, il ne fallait pas attendre de la part de notre animal une quelconque euphorie, il restait calme pour le moment, même si sa chevelure brune couvrant en partie son visage lui donnait un air inquiétant.

" C'est d'accord... seulement ! Je veux être le conducteur EXCLUSIF de tous nos engins à venir... et je veux pouvoir examiner ton corps en détails... " dit-il dans un sourire presque malsain.
Revenir en haut Aller en bas
Duff McWhalen

Duff McWhalen

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 13/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeLun 26 Mai 2008 - 20:11

"Il faudra que les autres membres aient leur propre véhicule sous-marin pour pouvoir plonger. Mais c'est entendu, tu sera ingénieur en chef et pilote émérite des Sons of Memphis!"

Victoire! Un compagnon d'aventure se propose enfin. Sous ses dehors névrosé se cache un génie et un volcan de courage en formation, qui ne demande qu'à être réveiller par les secousses d'un ami aventurier et passionné.
Stork rejoint donc ce qui sera les Sons of Memphis.
Duff ne pouvait pas cacher sa joie, qui s'exprima par ne étreinte étouffante de son ami vert, combiné avec une danse de la victoire qui faisait tanguer le bateau.
Puis, il se souvenu qu'il y a avait une autre condition...

"Aheu...si on doit faire ça, allons dabord à terre. Je dois recharger mon alcool et ton bateau va pas flotter longtemps si on reste là comme ça. Dis moi où tu veux qu'on aille, je te suivrais en nageant. Tu pourras m'étudier ensuite."
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMar 27 Mai 2008 - 17:08

Stork n'appréciait pas vraiment le fait d'être trimballé comme un sac à patates, surtout par une baleine géante avec une force colossale qui manque de l'étouffer malgré qu'il se soit débattu durant cette étreinte amicale mais qui aurait pût être meurtrière. Reprenant son souffle en titubant sur le plancher du SSJ, il se stabilisa avant de fixer d'un air perplexe un Duff en pleine transe, entamant une danse euphorique qui faisait dangereusement flancher le bateau. Sur un ton assuré, Stork répondit à son nouveau compagnon en levant d'un air scientifique son index vers les cieux, au niveau de son menton.

" Le Speed Shark Javelot est capable de supporter jusqu'à trois fois son poids, ce grâce à la quille que j'ai modifié dernièrement, même si il n'en a pas l'air, cet engin est aussi robuste que ta cuirasse... "

Oui, Stork appréciait vraiment vanter les mérites de son bijou, son bébé à lui, il n'y avait là aucune prétention, juste une passion insatiable envers sa création qu'il traitait comme une forme de vie à part entière qu'il fallait chérir, chouchouter même. Il ne fut d'ailleurs pas étonnant de le voir se plaquer contre la capote camouflant les rotors, coeur du navire, dans l'intention de le câliner, témoignant son affection réelle pour le bolide en question qui avait sût les sortir du pétrin à plusieurs reprises et il tenait encore sur les flots malgré tout.

" Tu es vraiment exceptionnel mon beau... "

Caressant la capote avec une délicatesse recherchée, il finit par s'arrêter en se redressant, il se dirigea jusqu'à la cabine des commandes et fixa alors Duff en haussant les sourcils, avant de lui avouer leur destination.

" Je suis loin d'apprécier l'alcool mais... j'élabore mon essence à l'aide de cette boisson... le SSJ va nous emmener chez moi, si ça te suffit pas, tu pourras toujours te rendre en ville après, j'habite à quelques kilomètres... " dit-il en fixant de haut en bas son camarade.

" Enfin, déjà que je les effraie, tu risques pas de passer inaperçu de ton côté... humf... " ajouta-t-il avant d'enclencher les moteurs.

Le Speed Shark démarra et se mit à fendre les flots tranquillement, le moteur crachotant de temps à autre mais il tenait bon...
Revenir en haut Aller en bas
Stork

Stork

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Difficile à dire !
Métier : Matelot.
Equipage : Marine.
Date d'inscription : 11/04/2008

Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitimeMar 27 Mai 2008 - 20:43

La suite, ici : Calipsoo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Empty
MessageSujet: Re: Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]   Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Conflit d'interet pour début d'amitié [rp Stork et Duff]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece : Wave of the future :: East Blue :: Sur la mer de East Blue-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser