One Piece : Wave of the future
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

One Piece : Wave of the future

L'ère des pirates n'est pas terminée. Au contraire, elle ne fait que commencer...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-45%
Le deal à ne pas rater :
Chuck Taylor All Star Converse x Bugs Bunny montante
30 € 55 €
Voir le deal

 

 La Relique du Désert

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Muguruma Renji

Muguruma Renji

Nombre de messages : 77
Age : 28
Localisation : Alabasta
Métier : Futur Pirate - Boxeur
Equipage : Euh...
Date d'inscription : 11/04/2008

La Relique du Désert - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert - Page 4 Icon_minitimeLun 14 Juil 2008 - 20:35

Renji était fier d'être parvenu à raisonner Esther, ne serait-ce que temporairement, savoir que ses dires avaient une incidence sur la petite était quelque chose de plaisant mais il n'eut pas vraiment le temps de se réjouir, plutôt de tomber de nouveau dans les vapes. Il était impensable que le guerrier s'en sorte sans séquelles après s'être tant surmené, son corps ne supportait déjà plus et tenir sur ses genoux était surhumain à cet instant même, heureusement que Gerro arriva par derrière pour le soutenir tout en le congratulant. Un sourire invisible s'afficha sur ses lèvres muettes alors qu'il se laissa porter par son camarade, il était désolé d'être un fardeau à porter présentement mais il n'avait plus la force de faire de trop grands mouvements, il avait d'ors et déjà perdu trop de sang, ouvrir de nouveau ses plaies était synonyme d'une mort subite ni plus, ni moins. Le souffle court, il se soutint à l'épaule de son compagnon, l'oreille sourde il le suivit sans mot-dire dans un décor flou qui lui paraissait aussi interminable qu'identique.

Au bout de plusieurs secondes harassantes de marche (à cloche-pied pour lui) et de saccades incessantes, le trio en bien piteux état fut stoppé par un rire malsain et ridicule en même temps. Renji ne comprit pas exactement qui était cette fois leur interlocuteur, il priait pour qu'il s'agisse des renforts mais c'était trop beau pour être vrai. Est-ce que Gerro aurait la force de supporter un nouveau combat en sachant que celui qu'il avait mené avait dû être aussi incroyable que le sien ? Il ne savait pas, il n'avait pas eu vraiment le temps de se préoccuper de l'état de son camarade, sa vue ne lui permettant pas cela. Les paupières entrouvertes, il fixa faiblement la nouvelle silhouette qui leur faisait face, il sentait en lui une aura malveillante et perfide, rien de rassurant en tout cas malgré sa petitesse et le sentiment de vieillesse (comme une antiquité) que cette vile personne dégageait. Fronçant les sourcils, ses sentiments se confirmèrent lorsque le vieillard appela Esther à lui qui se comporta de nouveau comme un pantin, détruisant ainsi tout le travail du boxeur qui s'était démené corps et âme pour ramener à la raison leur amie. Cette fois, il ne serait pas en mesure de faire quoi que ce soit, l'issu de leur épopée était plus qu'incertaine cette fois-ci.

C'est alors que deux femmes arrivèrent pour porter secours aux deux hommes en position de faiblesse, terrain restreint et santé déficiente, c'était comme un cadeau des divinités, même si pour Isabel, en pouvait considérer sa délicieuse personne comme envoyée des enfers vu sa santé morale assez alarmante. Une vraie furie. D'un côté, cela rassura le lutteur qui constata que son aura n'avait changée en rien, par contre il ne reconnaissait pas la deuxième aura qu'elle supportait, plutôt faible, presque inexistante... était-ce la fille dont Zack parlait au campement ? Si c'était le cas, c'était bien joué, Renji soulagé n'espérait maintenant qu'une chose : que Gallion vienne les aider pour en finir une bonne fois pour toutes. Mais, comme l'on connaît Renji, il ne put s'empêcher même au bord de l'inconscience de lâcher une vanne douteuse vis à vis du grand méchant.

" Hé... me dites pas... qu'on a fait tout ça pour ce vieux machin tout pourri... "
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert - Page 4 Icon_minitimeDim 20 Juil 2008 - 22:16

Artemis serrait les dents. Il était face à une situation où il était impuissant. La pire des situations possibles. Un de ses amis était en danger de mort et il ne pouvait esquisser aucun geste. Réfléchi ! Se disait-il. Il y a forcément une faille à exploiter. Le vieux Dane sortit un objet enveloppé de tissus. Il se plaça face à la porte et déballa la Relique en or de Jandora. Celle là même qu’ils avaient trouvé la veille.

Dane : « Hinhinhin… c’est bien elle que je cherche depuis tout ce temps… cette chose me rendra tout ce que le temps m’a volé… »

Il s’approcha de la porte et son regard froid se promena sur les écritures de la gigantesque porte de pierre.

Dane : « Derrière cette seconde porte se trouve le secret le plus vieux de l’humanité. Derrière cette seconde entrée tu trouveras les réponses à tes questions, mais garde toi de toucher à la source de vie car ce geste serait plus qu’égoïste. Quiconque boit la source provoque un cataclysme sur le monde qui touchera tout le monde sans distinction… Personnellement, je me moque du monde, il n’y a que moi qui m’intéresse. Et j’ai déjà sacrifié bon nombre de personne pour trouver cette chose. Qu’importe qu’un cataclysme ce produise, je m’en moque. »
Artemis : « Vous vous fichez que des millions de personnes meurt pour que vous viviez ? »

Dane se retourna brusquement.

Dane : « Oui ! Vous ne pouvez pas comprendre ! Vous n’êtes pas encore face à la mort ! Je suis un grand homme ! Et le monde se souviendra de moi comme l’homme qui a eut la plus longue longévité. Je serais l’égale d’un dieu avec cette source à dispositions. Si des milliers ou des millions de personnes doivent perdre la vie pour que je regagne la mienne, je n’hésiterais pas une seule seconde ! »

Dane prit la Relique et l’enfonça brutalement dans l’emplacement qui coïncidait parfaitement. Au début, rien ne sa passa. Puis un choc sourd se fit entendre et de la poussière tomba du plafond. Enfin, dans un grondement effrayent, les portes pivotèrent sur leurs axes et tout doucement, un passage s’ouvrit. Dévoilant une immense salle, plus grande que toute celle qu’ils avaient vus jusqu’à maintenant. Petit à petit, il dévoilait un grand escalier et un chemin suspendu au dessus d’une chute impressionnante. Puis apparut des reflets dorés un peu partout, preuve que la salle était à moitié constituer d’or. Enfin on vit le fond de la salle où l’on voyait sortir la source par la bouche d’un crocodile sculpté surmonté d’un crabe. Le tout en or évidemment.
Artemis était soufflés par le spectacle qu’offrait cette vision. Une fois le grondement de portes arrêtées, on entendait le grondement de la chute d’eau, qui coulait ici depuis des milliers d’années. Dane eut un sourire malfaisant.

Dane : « Enfin ! Enfin a moi ! La source de vie !»

Il commença son ascension.

C’est dans cette situation désespérer qu’Artemis ait enfin une idée qui jaillit à toute vitesse de son esprit.

Artemis : « Tiens-moi ça. » dit-il à Isabel en lui mettant Renji sur le dos, à côté d’Estelle. Puis il se tourna vers Esther et lui dit d’un ton calme :

Artemis : « Je ne te toucherai pas Ok ? J’ai n’as pas le droit de toucher ou de tenter quelque chose contre ce type mais je peux te parler. Ecoutes moi, et regarde-moi. Quoiqu’il arrive, je ne te toucherai pas. »

Tout en disant ça il s’était imperceptiblement approché d’elle. Puis, lorsqu’il se jugea assez prêt, il sauta sans crier gare sur la petite fille. Elle eut le temps de sortir un couteau et de le pointer brutalement en direction de sa gorge. On entendit le bruit de la chair coupé et du sang coula sur le sol. Mais la petite fille était saine et sauve. Le couteau était planté dans la main du Chasseur de Prime. Dans une grimace de douleur, et avec son autre main, Artemis assomma la petite fille. Puis, très rapidement il se releva et courut en direction du vieillard. Jusque ce que :

Estelle : « NOOOON !!! »

Artemis s’arrêta et se retourna. La fille qui tenait difficilement debout, venait de crier dans sa direction et regardait avec peur les écrits de la porte.

Estelle : « Cette seconde entrée est un piège !!! L’ouverture de la porte actionne un mécanisme qui détruit la source !! TOUT VA S’EFFONDRER !!! »

Elle criait et pleurait. Juste après, comme pour lui donner raison une secousse retentit et ébranla tout le monde. La statue en or par laquelle s’écroulait la source se fissura, et plusieurs autres secousses retentirent.

Estelle : « IL FAUT PARTIR !!! MAINTENANT !!!

Artemis aurait adoré obéir. Pourvoir faire sortir tout le monde de cette enfer aurait été la meilleur solution. On aurait même pu sauver le vieux si ça avait été faisable. Mais c’était impossible. Car au grand malheur d’Artemis, le tunnel par lequel ils étaient tous arrivés venait de s’effondrer.
Revenir en haut Aller en bas
Gallion Drathe

Gallion Drathe

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert - Page 4 Icon_minitimeMer 23 Juil 2008 - 17:26

La vue du scarabée faisait trembler le corsaire.

Ainsi, des hommes avaient réussit à s'échapper du pouvoir de la source, avaient refusés de lui obéir, d'accepter le fait que tout était sous son contrôle.
Une seule chose peut en découler : le chaos.

Les hommes ont toujours refusés d'accepter le fait que le monde forme un tout, un équilibre parfait, contrôler par la source de vie, elle même constituée des couleurs. Les couleurs sont en quelque sorte ses agents de contrôle, et lui permette de maintenir cet équilibre.
La rivière du scarabée est une abération, contraire aux lois des couleurs : damnation!

Le corsaire chercha autour de lui d'autres symboles, mais avant qu'il ne put faire quoique ce soit, du sable tomba du plafond, et bientôt toute la salle se mit à trembler!
Il se retourna et plongea vers le chemin d'où il était venu, mais la porte s'écroula avant qu'il n'ait pu la passer.

Au dessus de lui, le dessin du scarabée sembla bouger. Une forme sombre sembla s'extraire de la pierre, sans se soucier de tous les tremblements, et se posta derrière gallion, inconscient du danger qui était sur le point de lui fondre dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Isabel Renzenhalf

Isabel Renzenhalf

Nombre de messages : 91
Age : 32
Localisation : Dans mon pantalon.
Métier : Officier supérieur de Marine
Equipage : L'Alliance
Date d'inscription : 12/04/2008

La Relique du Désert - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert - Page 4 Icon_minitimeJeu 24 Juil 2008 - 0:10

Isabel : "Mais puta*n de me*de de bord*el de c*uille, pourquoi on peut pas passer DIX MINUTES tranquilles!! Rah la la... Pas possible!"
Estelle : " On va tous mourir et vous vous plaignez de la tranquillité?!"
Isabel : "Mais naaaaan... Hein? Euh, je suis bourrée ou il y a un scarabée géant derrière Gallion?"


On pouvait facilement deviner que plus Isabel s'énervait, plus elle parlait mal. Et vu que ses phrases contenaient maintenant moitié de mots normaux et moitié d'insultes, il semblait évident que le premier qui la ferait suer avait 99% de chances de mourir. Et en l'occurrence, le gros scarabée était un beau candidat au suicide. Mais la saleté était plutôt rapide : avant d'avoir pu penser a sortir une arme, Isabel se prit le gros truc dans les dents. Se faisant traîner comme un vulgaire sac de patates, l'animal ne stoppa sa course qu'en allant se viander contre la statue d'ou sortait la source. Malgré la douleur, le courant d'air qui rafraîchit la Marine la plus colérique de l'histoire ne passa pas inapercu.


Isabel : "Dans le croco! Sortez par le croco! Et toi, déga... MER*E!"


Pas le temps de finir sa phrase, une chute de pierres coupa quelque peu le souffle des deux, et une des dites pierres heurta le crâne de la vénérable et vénérisée Marine. La dernière chose qu'elle vit avant le coltard fut le groupe se diriger vers son tas de pierres, puis plus rien. Isabel Renzenhalf était au pays des songes avec le crâne fendu et un scarabée de cent kilos a moitié avachi sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Muguruma Renji

Muguruma Renji

Nombre de messages : 77
Age : 28
Localisation : Alabasta
Métier : Futur Pirate - Boxeur
Equipage : Euh...
Date d'inscription : 11/04/2008

La Relique du Désert - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert - Page 4 Icon_minitimeLun 18 Aoû 2008 - 12:27



Tout se cassait la gueule, et ça, c'était pas cool. il fallait sortir d'ici, au plus vite. Seulement, il y avait comme un petit problème, Renji était le cul par terre presque incapable de bouger, tandis que les autres devant se frayaient un passage vers une plausible sortie. Et un joli scarabée était affalé sur le corps inconscient d'Isabel, eux-même recouverts des déluges de pierres s'effondrant de la bâtisse. Impossible de sortir sans leur amie, c'est ce que pensa le boxeur à bout de forces qui puisa dans ses ultimes ressources pour sortir leur camarade de cette situation encombrante et sans doute mortelle.

Se plaçant derrière le scarabée, il saisit à pleine poignée les pattes arrières de la bestiole qui se débattit comme elle le put, encore sonnée par le choc précédent, puis le lutteur ne se fit pas prier, il fit tournoyer le scarabée autour de lui avant de violemment le balancer vers ses compagnons, ceci afin de ne pas laisser l'animal mort, grand coeur comme il avait, mais il n'avait pas vraiment pensé que la puissance de l'envoi le ferait atteindre directement le groupe fuyant vers l'exit prématuré. Sans faire attention aux foudres assassines qui pourraient fuser des bouches de ses compagnons d'infortune, il se tourna vers Isabel et ôta comme un mineur les plus grosses pierres qui l'encombraient et finit par la tirer de sa cachette de pierre brute. Posant la Marine sur son épaule, il se tourna vivement pour entamer une course folle dépassant les espoirs olympiques, avec le poids inconscient de la charmante demoiselle et plus tard, celui du scarabée géant à portée de mains.

C'est avec deux bagages bien chiants, l'un plus que l'autre, que notre ami Renji, derrière ses amis, sauta à l'extérieur en s'affalant de tout son long, Isabel entre ses bras pour la protéger, tandis que tout était ruines derrière eux maintenant.

À son tour, le sauveur ferma les yeux pour s'immiscer avec les siens aux pays des songes... qui pour lui furent tout aussi douloureuses.

Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert - Page 4 Icon_minitimeVen 22 Aoû 2008 - 18:55

Ce fut comme si Artemis émergeait d’un très long rêve. Il avait chaud et se sentait bien. Il ouvrit les yeux et vit une toile de tente au-dessus de sa tête. Il poussa un grognement. Aussitôt, un forme se pencha au dessus de lui et lui parla :

??? : “ Haiheu haha ? Hohen hou henhai hou?”
Artemis : *Qu’est-ce que… mais…*

La forme continuait de proférer des étranges sons. Et peu à peu, Artemis fut capable de les assimiler et de comprendre leur sens.

??? : «Houêtes rester plusieurs jours inconscient. Vous vous sentez bien ? »
Artemis : *Plusieurs jours ? Mais que c’était-il passé ?*
??? : « La plupart de vos amis vont bien. »
Artemis : *Mes amis ?*

Ca y est. Tout lui revenait en mémoire d’un coup. Leurs combats dans un sous-sol, leur dernière bataille et leur fuite de la caverne qui s’écroulait. C’est à ce moment qu’Artemis s’était évanoui.

Artemis : « Qui êtes-vous ? »
??? : « Je suis le médecin royale d’Alabasta. Ne craignait rien, vous êtes entre de bonnes mains. »
Artemis : « Mes amis… Isabel… »
Médecin : « Vos amis vont bien. Ils sont déjà réveiller et l’un d’eux est en train de piller le garde mangé royale pour tout vous dire. »

Artemis reconnut son compagnon d’armes. Il était heureux que celui-ci aille mieux. Bien que celui-ci ait plus que frôler la mort, il s’en était encore sortit. Plus fort bien entendu.

Médecin : « Pour Isabel, la fille rousse si j’ai bien compris, c’est plus compliqué. »

Artemis sentait un poids lui tomber dessus.

Médecin : « On a fait tout ce qu’on a pu et on a agit en urgence mais malheureusement… »
Artemis : « Dites-moi… je veux savoir. »
Médecin : « Pour être honnête, on n’est pas sûr qu’elle puisse ne serait-ce que remarcher un jour. Nous l’avons plongé dans le coma pour ne pas qu’elle souffre. »

Artemis était atterré. Il ne savait pas quoi faire, pas quoi dire. Encore une fois, une personne chère était blessé par ce qu’il n’était pas assez fort.

Médecin : « Nous avons fait venir un médecin de Drum. La reine était enchanté d’accéder à notre requête et à envoyés ses meilleurs spécialistes. »

Cette nouvelle redonna un peu d’espoir à Artemis. Puis une autre personne entra dans la tente et sauta sur son torse, réveillant des douleurs endormis.

Esther : « Enfin t’es réveiller !! On attend plus que toi ! Mais… tu pleurs ? »
Artemis : *Bien sûr ! Tu viens de me rouvrir mes points de suture !!* « Ce sont des larmes de joies Esther. Content que tu ailles bien. »
Esther : « C’est réciproque tête de pioche ! »

Elle lui donna un petit coup sur la tête et s’enfuit comme elle était venue. Puis entrèrent de personne aussi joyeuse et rayonnante l’une que l’autre.

Zach : « Monsieur Gerro… j’ai apprit que vous étiez réveillé. Vous avez plutôt bonne mine. »

Il était accompagné d’une Estelle qui semblait rayonnante et en pleine forme.

Artemis : « Que s’est-il passé après que… après que… »
Estelle : « Disons que nous avons tous reçus notre part de rocher sur la tête. Mais Zach était venus à l’entrepôt pour venir voir ce qu’il s’est passé et il a vu l’effondrement de l’entrepôt où l’on était. Il a immédiatement rassemblés du monde pour déblayer les débris. Il nous a retrouvés à proximité d’un petit court d’eau qui passe à côté de la ville. On a dormis près de deux jours. »

Artemis posa son regard sur la fille.

Artemis : « Je suis content que vous alliez mieux et que vous soyez de nouveau réunis. »
Zach : « C’est moi qui vous doit le plus monsieur Gerro. Sans vous je… sans vous… »

Il s’agenouilla au pied du lit.

Zach : « Je suis vraiment désolé pour tout ce que vous avez enduré mais… du fond du cœur… merci. »
Artemis : « héhé… il n’y a pas de quoi. Juste un truc… cette dette de 100 millions on ne pourrait pas… »
Zach : « C’est oublier. N’y penser plus. »
Artemis : « Bon… un poids de moins. »

Quelques jours plus tard ils étaient tous plus ou moins remis de leur blessure. Sauf évidement Isabel qui était toujours plongés dans le coma. Artemis pensait rester à ses côtés jusqu’à son rétablissement mais un évènement l’en empêcha. Le médecin entra alors qu’il était à son chevet.

Médecin : « On a reçu un message pour vous. »

Il lui tendit une lettre :

A L’ATTENTION D’ISABEL RENZENHALF :

RAPPEL-TOI TA HAINE TA PEUR ET TA SOUFFRANCE
RAPPEL-TOI LES VISAGES ET LES RIRES
RAPPEL-TOI LES TRAHISONS ET LES MENSONGES
JE T’ATTENDS PAR DELA LA MER
VIENS SI TU L’OSES, VIENS ET DEFIE MOI A NOUVEAU
POUR QUE A NOUVEAU JE M’AMUSE AVEC TOI

JOE ZOMBI

Le sang d’Artemis ne fit qu’un tour.

Artemis : « Qui a envoyé ça !! Où est-il !! Où !!! »
Médecin : « Il est partit il y une heure. Je ne sais pas où il allait. »

Pas besoin d’être un génie pour savoir le genre de relation entre qu’il y avait entre ce Joe Zombi et Isabel.

Médecin : « Il a également fait parvenir ceci. »
Il ouvrit la main et laissa paraître un objet rond. Un Eternal Pose. Sur une plaque en cuivre à sa base était gravé : JAYA.


Quelques jours plus tard encore. Artemis était prêt à embarquer sur le MARCELA. Leur navire. Le vent soufflait dans la même direction que l’aiguille de l’Eternal Pose. Il avait contacté la team d’Isabel pour qu’elle veille sur elle jusqu’à son réveil. Il devrait arriver d’ici quelques temps. Artemis avait décider qu’il partirait immédiatement de l’île à la recherche de ce Joe Zombi et qu’il en ramènerait à Isabel les rognons. Et puis il voulait à tout prix éviter une confrontation avec la petite Luna Marshall…

C’est ainsi qu’ils embarquèrent… direction Jaya.

Prochain post : Jaya
Sujet : Deus Irae
Revenir en haut Aller en bas
Isabel Renzenhalf

Isabel Renzenhalf

Nombre de messages : 91
Age : 32
Localisation : Dans mon pantalon.
Métier : Officier supérieur de Marine
Equipage : L'Alliance
Date d'inscription : 12/04/2008

La Relique du Désert - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert - Page 4 Icon_minitimeSam 20 Sep 2008 - 4:14

Du noir. Du noir partout. Isabel avait du mal a comprendre ou elle était, ni même si elle était encore vivante. La seule chose qui lui restait en tête était le scarabée géant dans les ruines, puis un coup sourd sur la tête. Puis, plus rien. Enfin, si. Cela faisait un petit moment qu'elle avait émergé ou qu'elle était passée de l'autre coté, elle était incapable de dire. La seule chose qu'elle voyait, c'était du noir, peu importe de quel coté elle tournait la tête. Enfin, du peu qu'elle arrivait a la tourner. Et elle avait du mal a bouger, ou même tout simplement a ressentir. Il ne fallut pas longtemps pour qu'elle retombe dans les pommes, mais elle était restée consciente assez longtemps pour serrer les doigts une petite seconde. Même si ca ne lui disait pas si elle était vivante ou morte.


Encore une fois, du noir. Sauf que cette fois-ci, Isabel arrivait mieux a bouger et sentait mieux ce qui l'environnait. Déja, elle arrivait a sentir qu'elle était couchée dans un lit et qu'elle avait pas mal de bandages sur elle. Et aux dernières nouvelles, on ne se fait pas panser quand on est mort. Ca voudrait dire qu'elle est vivante? La réponse ne se fit pas attendre, car en cherchant a se masser le crâne, vu qu'elle était pas mal engourdie, quelqu'un se mit a parler.


??? : "Du calme, du calme. Ne remuez pas trop."
Isabel : "Ouh... Ou chuis?"
??? : "Ne vous en faites pas pour ca. Restez calme."


A chaque fois qu'Isabel tentait de parler, la voix disait la même chose. il fallut bien qu'elle se taise. En parlant de la voix, il semblait que c'était un médecin, ou quelque chose du genre, car le temps qu'elle lui parle, il avait pris son pouls et tâté son front pour voir si elle n'avait pas de fièvre. Toutefois, sa voix reflétait pas mal de surprise. On ne s'attendait donc pas a son réveil ou quoi?
Ca, Isabel ne le sut que plus tard, car elle repiqua du nez juste après. Aucune idée de combien de temps elle dormit, mais quand elle se réveilla, le type était toujours la. Le type, car maintenant, Isabel y voyait clair, et la personne en face d'elle était un homme.


??? : "Mademoiselle Renzenhalf? Vous m'entendez?"
Isabel : "Plus ou moins... On est ou?"
??? : "Dans le camp de l'archéologue Zach. Lui et ses hommes vous ont retrouvés ensevelie avec vos amis sous la rocaille."
Isabel : "Ou... Ou ils sont?"
??? : "Ils sont partis pour Jaya il y a une dizaine de jours. Le jeune aux cheveux blancs a décidé de partir en trombe après avoir reçu un message."
Isabe : "Je vois... Et vous êtes?"
??? : "Je m'appelle Clément. Je suis un médecin de Drum. C'est moi qui me suis occupé de vous depuis qu'on vous a sortie des décombres."
Isabel : "De Drum?... Mais... Vous faites quoi la?"
Clément : "La reine Sally a eu vent de votre mésaventure et m'a envoyé ici afin de vous aider en signe de gratitude pour lui avoir rendu son trône."
Isabel : "J'étais si mal fichue... Que ca?"
Clément : "Pour être franc, vous auriez fini votre vie dans le coma artificiel pour diminuer votre souffrance. Vous étiez incapable de bouger les bras, les jambes, incapable de parler et j'en passe... Vos organes, vos nerfs et votre cerveau ont tous été plus ou moins touchés, mais c'est de l'histoire ancienne. Vous n'aurez que des petites cicatrices comme séquelles, et d'ici dix jours de repos, vous pourrez repartir."
Isabel : "Ah... Merci. Mais, c'est normal que... Que je voie flou?"
Clément : "Flou? Faites moi voir."


Clément devait être un toubib 20 sans nul doute, car pour avoir pu soigner quelqu'un a la limite de la tétraplégie et assurer que dans dix jours, elle serait en forme, ce médecin devait vraiment être au top. Et en plus, il examinait ses yeux sans souci. Isabel se jura d'écrire une lettre a Sally pour la remercier dés qu'elle aurait la force de tenir une plume sans faire des pâtés, mais le temps de prendre sa décision, Clément avait fini.

Clément : "Du peu que je vois, vos yeux sont pas en état mirobolant. Vous avez besoin de lunettes, Isabel. Et depuis un bail."
Isabel : "Quoi? Pourtant, j'ai jamais..."
Clément : "Remarqué? Normal. Le trouble était très léger et récent, mais le choc a du l'aggraver. Enfin, il vous suffira de porter des verres et ça ira. Je vais m'en occuper."
Isabel : "Merci, Doc... *baille*"
Clément : "Et je vais aussi m'occuper du fait qu'on vous laisse vous reposer. Vous êtes épuisée."


Pendant dix jours, les choses se passèrent relativement calmement. Clément auscultait Isabel régulièrement, en plus de s'être occupé de lui faire fabriquer des lunettes, et se félicitait de la voir reprendre peu a peu des forces, même si la volonté de l'officier de marine y était pour beaucoup. Bien sûr, elle avait fait un peu de rééducation, mais il s'était avéré qu'elle pouvait se déplacer et vivre normalement sans aucune difficulté, même si Clément insista lourdement sur le fait qu'il n'était pas question de se bagarrer pour le moment. Enfin, au bout des dix jours, Isabel était jugée suffisamment en forme pour reprendre du service. Même si le fait que Clément lui ait donné le message de Joe Zombie avait manqué de la remettre sur le lit pour cause de crise nerveuse due a la colère. Mais Isabel avait eu la décence de se calmer et de masquer sa nervosité au monde extérieur tout en se jurant que cette fois-ci, ses flashbacks ne la feraient pas pleurer ou paniquer. Et en l'occurrence, il y avait a Jaya un excellent moyen de tester cette résolution. Le seul problème était le suivant : Jaya était encore un nid a pirates, et Isabel commençait a être connue parmi la canaille des mers. Si elle se ramenait la bas dans son état actuel, son espérance de vie tournait autour de deux minutes. Et ce n'était pas des verres correcteurs qui allaient suffire a la camoufler. Fort heureusement, Zach et Estelle devaient savoir quelque chose, et c'est après avoir entendu leurs excuses pendant dix bonnes minutes qu'elle put parler.


Isabel : "Je sais que ca peut paraître déplacé, mais il n'y a pas un coiffeur ou un truc du genre dans le coin?"
Zach : "Si! Un coiffeur visagiste, même! Il est coincé au port depuis deux semaines, maintenant. Son bateau a été coulé par des pirates alors qu'il allait a Water Seven et il s'est retrouvé ici. Il compte s'installer, je crois."
Isabel : "Super."


Le lendemain, tout se passa très vite. Grâce a ce coiffeur, Isabel avait pu changer non seulement de coupe, mais aussi de couleur de cheveux et même modifier la couleur de ses yeux! L'homme avait en effet des talents hors du commun, qu'Isabel jugea quelque peu dus a un fruit du démon, mais qu'importe. Avec sa nouvelle dégaine a laquelle était venus s'ajouter ses lunettes, des tatouages et une nouvelle garde-robe, ni Clément, ni Zach et Esther n'en crurent leurs yeux : Isabel était méconnaissable! A coup sur, même Gerro et les autres auraient du mal a la reconnaître(voire pas du tout), et c'était tant mieux.


Enfin, il fallut partir. Après avoir accepté un dernier présent de Zach et Estelle(une barque pour aller a Jaya) et avoir confié a Clément son message de remerciements a la reine de Drum, Isabel fit ses adieux a ses nouveaux amis, non sans une très grosse pointe d'émotion, et se décida enfin a prendre la mer. Il lui faudrait quelques jours pour arriver a Jaya, en espérant que Gerro et les autres n'aient pas levé le camp d'ici la. Sinon, une drôle de course poursuite allait s'engager entre elle et eux...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Relique du Désert - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Relique du Désert
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece : Wave of the future :: La Route de tous les Périls :: Alabasta-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser