One Piece : Wave of the future
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

One Piece : Wave of the future

L'ère des pirates n'est pas terminée. Au contraire, elle ne fait que commencer...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
-40% sur les baskets Nike Court Royale (du 38,5 au ...
Voir le deal
32.97 €

 

 La Relique du Désert

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeMer 16 Avr 2008 - 11:21

(Maintenant que tout le monde à été inscrit et accepté, je suppose que nous pouvons reprendre. Donc, suite du topic http://forum.aceboard.net/71731-786-3517-0-Relique-Desert.htm#id38662.

Petit résumé : Après maintes péripéties, Gerro D Artemis, Isabel Renzenhalf, Muguruma Renji et la petite fille Esther sont arrivé sur l'île d'Alabasta et plus précisément dans le port de Nanohana. Dès leur débarquement, il décide de jouer les touristes. Isabel s'en va donc innocenter Esther qui est suspecté d'avoir pris part aux évenements de Drum (voir http://forum.aceboard.net/71731-785-3485-6-Neige-Glace-pour-royaume-sans.htm#id38616 ) aux postes de marines du coins, Renji, affamé par la traversée, se dirige grâce à son flair, droit vers un restaurant et Artemis décide de continuer à mener son enquête sur la fille aux yeux d'or.

Pendant ce temps, un peu plus loin à l'Est, un combat fait rage. Gallion Drathe qui à ordre de suivre le petit équipage est au prise avec des hommes poissons. Heureusement en bon tacticien, il réussit tant bien que mal avec l'aide de l'équipage à repoussé les assauts répétés de cette humanité aquatique!

Quand aux autres à terre, leur situation va empirer. Artemis, songeur, après les découvertes qu'il a faites, va s'engager dans une étroite ruelle où il se fera attaquer. Un mystérieuse personne va lui venir en aide. Bien décidé à savoir qui remercier, le chasseur de prime se lança à sa poursuite. Finalement, il perdra de vue la silhouette après avoir réussi à voir le visage qui se cachait sous cette capuche. Hélas, par un geste maladroit, (et complètement stupide il faut l'avouer) il chutera d'un toit. Heureusement, il sera sauvé par une charrette de foin placé juste là. Coursé par le propriétaire de la charette, il ne vit pas un petit bonhomme à lunette et le bousculera, cassant par la même occasion, un vase ancien d'une valeur de 100 millions. C'est à ce moment qu'Isabel, accompagnée d'Esther, qui étaient en train d'effectuer quelques achats se décide à le rejoindre. Suivi de près par Renji, la bouche pleine, coursé par une bande de cuitot en colère après qu'il est dévalisé leur réserve... le tout sans payer, évidemment. Le petit bonhomme à lunette s'appelés en fait Zach l'archéologue, et calma de suite les cuistots qui rentrèrent dépités à leur fourneaux. Néanmoins décidé à se faire rembourser, il invectiva les compagnons jusqu'à l'intervention d'Esther qui, grâce à ses talents d'actrice tragique, réussit à convaincre Zach de se faire rembourser autrement. Les quatres compagnons ont donc été engagés pour escorter une caravane de 5 Archéologues et 30 ouvriers à travers le désert.

Cependant, le combat contre les hommes poissons du capitaine Corsaire avait mal tournés. Tout ses hommes étaient restés jusqu'à la fin, mais les opposants étaient trop nombreux. Gallion reprend ses esprits sur une plage, juste sous une enseigne "CASINO". Le dernier topic raconte que Gallion, pour se déshydrater, doit jouer afin de gagner de l'argent. Il échnage son sabre contre des jetons, et part jouer à la roulette.

Petit extrait : "La petite bille s'élança et personne n'osait détourner les yeux de cette petite sphère argentée. Le temps parut interminable, mais irrésistiblement, elle s'arreta sur le numéro quarante-sept. Les participant applaudirent et gallion partit avec ses jetons pour récupérer son arme et sa plus-value.")
Revenir en haut Aller en bas
Gallion Drathe

Gallion Drathe

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeMer 16 Avr 2008 - 11:57

Le temps s'échappe, frèle, invisible, inéluctable.
Chaque parcelle de vie à un but, une destinée, qui rentre en compte dans la longue rivière de la vie.
Chaque choix, faits, pensée, et dictés par les couleurs, qui règissent le monde.
Mais tout cela, n'est pas d'une réel importance...

...pour le moment. Car seule la carte que va retourner le croupier est importante! Gallion a les dents sérrées, la machoire douloureuse, et les yeux rivés sur la carte. Il avait encore utilisé les couleurs, mais dans son état de crispation, il avait de plus en plus de mal à les voir, à les sentir.
La banque retourna un sept de trèfle: vingt deux!
Gallion gagnait avec son dix-sept, pour douzième fois d'affilé. Après la roulette et le poker, il s'attaquait depuis quelques heures au Black Jack.

Une main se posa sur son épaule, mais le capitaine corsaire ne sembla pas s'en rendre compte. Il attendait en craquant ses doigts que le croupier distribue les cartes. Mais celui ci ne semblait plus s'interresser à la partie et regardait par dessus l'épaule de gallion. Exédé, le capitaine se retourna et se retrouva nez à nez avec une gorille de deux fois son poids en costar noir:

(garde) _Je vous prie de me suivre monsieur, le patron aimerait vous rencontrer.
La voix était monocorde et Gallion comprit qu'il était temps de reprendre ses esprits.

Les deux hommes quittèrent la table et se dirigèrent vers un rideau rouge, à l'autre bout de la pièce.

Dans un coin sombre du casino, un homme tenait un escargophone dans la main ,le visage cachait par une capuche épaisse.

(homme masqué) _Vous avez dit Gallion Drathe, le capitaine corsaire?

Il réfléchit quelques secondes puis prit sa décision.

(Homme masqué) _Bon, vous allez suivre mes ordres à la lettre, écoutez bien....
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeMer 16 Avr 2008 - 14:54

Le soir était enfin venu. Bientôt, il serait l’heure de rejoindre Zach afin de l’escorter lui et toute sa troupe à travers le désert. Gerro D Artemis avait attendu avec impatience ce moment. Non pas qu’il s’ennuyait, mais Isabel leur avait fait subir à Renji et lui une «punition pour ingérence des fonds ». Ils étaient restés toute l’après-midi accrochés sur le mat en plein soleil à regarder Isabel et Esther qui se la coulait douce et sirotaient des jus de fruit sur le pont. Cette dernière était doublement gâté car elle avait réussi à négocier leur « petit » problème et avait en plus ramené un très beau sabre à la marine. Elle avait donc le droit de dire tout ce qu’elle voulait afin de rendre encore un peu plus insupportable le châtiment d’Artemis et Renji. Ils devaient supporter sans broncher les remarques du genre : « Il fait plutôt chaud par ici ! Qu’elle soif, heureusement que nous ne manquons pas de jus de fruit ! Allez, rien que pour le plaisir je vais en reprendre ! » La langue du chasseur de prime grattait comme du papier de verre quand enfin elle consentit à les détacher du mât et il sauta directement par-dessus bord et plongea dans la mer, réhydratant sa peau assécher.

Mais le soir était venu et le soleil déclinait doucement à l’horizon de la ville, de plus en plus silencieuse. Ils retrouvèrent la petite ruelle ils avaient rencontrés l’archéologue pour la première fois. Ce dernier était présent, en compagnie de 4 autres personnes habillés comme lui et d’une trentaine d’ouvrier d’Alabasta.

Zach : « Enfin vous voilà ! Vous semblez avoir pris des couleurs ? J’espère que vous vous êtes bien hydratés ! La traversée sera longue et l’eau rationné ! »

C’est ainsi qu’il partir en direction du nord, vers Rainbase.
Revenir en haut Aller en bas
Muguruma Renji

Muguruma Renji

Nombre de messages : 77
Age : 28
Localisation : Alabasta
Métier : Futur Pirate - Boxeur
Equipage : Euh...
Date d'inscription : 11/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeMer 16 Avr 2008 - 16:26

Rester attaché au mât pour Renji ne fut pas facile ( surtout qu'il ne comprenait pas pourquoi il était accroché ), surtout devant les deux filles qui les narguaient en buvant de savoureux cocktails et en se dorant la pilule au soleil devant eux comme punition suite à leurs dépenses. Enfin, étonnement le boxeur ne broncha pas une seule fois, car il se dit intérieurement que cela l'aiderait à se contrôler, à devenir plus fort mentalement et même si c'était de la torture pur et dur, il se devait de résister et d'entraîner son corps à pareil supplice...

Cela fut horrible pour lui, il transpirait, grinçait des dents, prenait de grandes inspirations... Au bout du compte, il réussit presque à s'endormir, en prime, il bronza au même titre que son camarade, Gerro et lui étaient devenus de vrais habitants d'Alabasta, avec quelques coups de soleil en plus. Enfin, il fallait dire que cela faisait bizarre avec la chevelure blanche qu'ils avaient tous deux.

Après des heures insoutenables, Isabel consentit à relâcher les deux fauteurs de trouble qui tombèrent au sol, l'un courant se jeter à l'eau, l'autre tombant comme une masse par terre pour se mettre en position de pompes et exécutant une série de cent pompes et de cent abdominaux, ce qui laissa assez surpris les tortionnaires... Bien sûr, une fois cela fait, notre vaillant combattant tituba jusqu'au centre du bateau avant de s'écrouler par dessus bord et faire un plongeon sans retour dans les fonds marins où il remonta à la surface en flottant comme un vieux sac poubelle...

Le soir, c'est-à-dire quelques instants plus tard, les quatre compères rejoignirent l'archéologue, Renji n'avait rien entravé du tout à ce qui se passait, il était juste content que le gros bonhomme avait réussis à faire oublier aux cuistots l'addition qu'il leur devait, malheureusement, il semblait que Gerro avait fait une bourde énorme lui aussi et finalement, ils allaient devoir en payer le prix fort, une rude traversée les attendait.

Silencieusement, notre étrange combattant ôta sa chemise et l'accrocha à sa taille en croisant ses bras, dévoilant plus largement sa musculature et ses mains bandés jusqu'à ses coudes.

- Bon, c'est partis ! Yooosh !

Visiblement, Renji était remonté et paré à se donner à fond, ce qui était assez commun quand il s'agissait de fournir un effort.
Revenir en haut Aller en bas
Isabel Renzenhalf

Isabel Renzenhalf

Nombre de messages : 91
Age : 32
Localisation : Dans mon pantalon.
Métier : Officier supérieur de Marine
Equipage : L'Alliance
Date d'inscription : 12/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeMer 16 Avr 2008 - 21:47

Isabel : "Errrrrrrr... On dirait qu'il va falloir se mettre au boulot. Et ca tombe plutôt bien, j'en ai marre de pourfendre les courants d'air!"
Esther : "J'espère être utile, parce que la, a part bronzer avec toi, j'ai pas fait grand chose... Au fait, je crois pas que t'aurais du t'habiller léger comme ca, la plupart des ouvriers doivent déja se demander a quelle sauce ils vont te draguer."
Isabel : "Qu'ils essaient. Je sais recevoir des compliments comme il se doit."
*craquement de phalanges*
Esther : "Euuuuuuuuuh... Les bikinis et le bronzage te vont bien , tu sais? Et... T'es toujours répréssive comme ca quand Gerro fait une bourde?"
Isabel : "Nooooooooooon, pas du tout. J'aurais pu les laisser se détacher tous seuls ou garder la boisson pour nous. Et puis, on était en dessous a bronzer en maillot de bain, ils ont eu un beau spectacle. C'est pas comme si j'avais été VRAIMENT méchante."
Esther : "Espèce de sadique!"

Isabel et Esther étaient devenues assez copines, et c'était tant mieux, car il ne devait rien y avoir de pire que deux nanas qui passent leur temps a se battre et a se tirer dans les pattes pendant un voyage. Si Isabel n'avait que ses épées et un petit sac a dos et Esther sa robe et un petit sac, les ouvriers traînaient une quantité énorme de provisions et d'outils. Cette expédition n'était pas vraiment un pique-nique dans le désert, et vu comment la plupart des personnes présentes semblaient soucieuses, voire a cran, Isabel commenca a penser que cette escorte allait être légèrement mouvementée...
Revenir en haut Aller en bas
Gallion Drathe

Gallion Drathe

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeJeu 17 Avr 2008 - 14:52

Le directeur du casino accueillit Gallion avec la plus grande convivialité.

(Directeur) _Un corsaire dans mon établissement, quel grand honneur!

Il était grand et fin, habillé d'un costard noir et d'un noeud papillon rouge. Ses cheveux étaient coiffés avec une raie impeccable, et il portait une moustache frisé horrible.

En entrant dans son bureau, Gallion compta instinctivement toutes les sorties possibles: sept!

Le directeur se tenait debout derrière son bureau, les bras écartés comme si il accueillait un vieil ami. Deux gorilles se tenaient devant la porte principale, et Gallion jugea rapidement quel poid il faisait chacun.

(Directeur) _Mais je manque à tous mes devoirs d'hôte ! Je vous en prie, asseyez vous!"

Les fauteuils richement décorés, étaient comme le bureau et toute la pièce, d'un goût horrible, de ses gens qui veulent étaler leurs richesses à la vue de tous.
L'hôte attendit que gallion se soit assit pour s'assoir à son tour.

(Directeur) _Alors, que venez vous faire dans notre beau pays, monsieur le corsaire.

_ Je prend des vacances.

(Directeur) _ J'adore, j'adore! et se tournant vers ses deux gorilles: Il vient pour les vacances !

_ ....

(Directeur) _Et vos vacances se passent bien?

_Parfaitement...

(Directeur) _J'adore cet homme! Il passe de bonnes vacances! C'est génial!

_Je suis heureux que cela vous plaisent..

(Directeur) _Il est heureux! Tout simplement génial! et dis moi mon ami....quand est ce que t'arrête de te foutre de ma gueule?

_Je crains de ne pas comprendre..

Le directeur était passé de la joie à la colère en un clignement d'oeil.

(Directeur) _Vous ne comprenez pas?!! C'est un établissement sérieux ici, corsaire! Ce dernier mot avait été dit avec tout le dégout dont il était capable, et tout puissant que vous soyez, ici, on n'aime pas les tricheurs!

Gallion se redressa doucement sur son fauteuil, près à répondre à toute attaque. Le rouge était fort ici : un piège?

(Directeur) _Ceux qui comptent sont interdit dans les casino mon gars, tu le savais? A moins que tu pensais qu'on fermerait les yeux pour toi ?

_ Je n'ai pas compter.

(Directeur) MENTEUR!!!!! On ne me ment pas à moi mon gars. Allez, va dire bonjour aux crocos.

Avant même que gallion ait pus réagir, il se sentit tomber. Il n'était plus assit sur un siège, mais sur un puit sans fond.
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeJeu 17 Avr 2008 - 15:25

Zach : « La première partie de la traversée se fera de nuit, nous devrions arrivée aux abords du fleuve dans la matinée et à Rainbase dans la soirée de demain. Je compte sur chacun pour être vigilant. Vous savez tous que le désert est traître et qu’il rend rarement ce qu’il a pris. »

Sur cette épitaphe, le groupe sortie de Nanohana dans les derniers rayons du soleil. C’était la première fois qu’Artemis voyait vraiment le désert. Du sable. Un océan de sable. Les dunes à pertes de vues en étaient les vagues. Gigantesques et immobiles.

Artemis : *Heureusement qu’il nous a pas demandés de les guider ! Je ne vois vraiment pas comment se repérer ici !*

Mais les guides d’Alabasta semblaient savoir où ils allaient. En les observant, Artemis comprit qu’ils se repéraient aux étoiles. Une fois dans le noir, la plupart des ouvriers allumèrent des torches. Le chasseur de prime comprit que ce n’était pas pour voir devant, mais pour voir où ils mettaient les pieds sur ce sol traître.
Le voyage sembla extrêmement long. Il avait l’impression de rester sur place tellement le paysage semblait ne pas défiler. Les yeux rivés sur les torches devant lui, il n’en oubliait pas moins pourquoi il était là et garda tout ces sens en alerte. Il jeta un coup d’œil à Isabel, puis à Renji, pour s’assurer qu’eux non plus ne dormait pas. L’archéologue Zach s’approcha de lui.

Zach : « Belle soirée n’est-ce pas ? »
Artemis : « Oui, c’est incroyable qu’il fasse si chaud le jour et si froid la nuit par contre. »
Zach : « Le désert est ainsi. Rappelez-moi votre nom s’il vous plait ? »
Artemis : « Gerro D Artemis. »
Zach : « Artemis ? C’est bien la première fois que j’entends un homme porter ce nom là ! Connaissez-vous son origine ? »

Le chasseur de prime avoua son ignorance.

Zach : « Et bien c’est le nom qu’a donné un peuple de la Route de Tous les Périls à une de leur Déesse. La déesse de la chasse. C’est pour ça que je m’étonne qu’un homme porte ce nom. »
Artemis : *Génial, je viens d’apprendre que toute ma vie j’ai porté un nom de fille.*
Zach : « Mais ne vous formalisez pas pour autant ! C’est un prénom très noble ! »
Artemis : « Vous serez gentil de ne pas le crier sur tout les toits quand même. »

Leur discussion fut interrompue par un tremblement venu de la terre… ou plutôt du sable. Tous les voyageurs s’arrêtèrent net et regardèrent inquiet le sol, inquiet. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, un énorme scorpion de la taille d’une petite maison apparut devant eux. Des cris de panique commençaient à se faire entendre.

Zach : « C’est le moment de montrer que vous pouvez régler votre dette, monsieur le Chasseur de Prime. »
Artemis : « Je me sens un peu fatigué ce soir. J’ai eu une dure après midi. »
Zach : « Ce n’est pas le moment de… »
Artemis : « Relaxe Zach… Trois, c’est largement assez pour s’occuper cette grosse fourmi avec un dard... »

Il tourna la tête vers Renji.

Artemis : « Hey… Renji, tu t’en occupe ? Ca ferait pas mal de provisions ! »
Revenir en haut Aller en bas
Muguruma Renji

Muguruma Renji

Nombre de messages : 77
Age : 28
Localisation : Alabasta
Métier : Futur Pirate - Boxeur
Equipage : Euh...
Date d'inscription : 11/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeJeu 17 Avr 2008 - 16:35

La belle infernale du sommeil éclata subitement du nez de Renji avait de le réveiller, cet ahuris était parvenu à suivre l'odeur d'Isabel en dormant et ce qui l'avait fait ouvrir les yeux fut bien évidemment l'apparition cauchemardesque du scorpide géant mais aussi par les cris apeurés des ouvriers devant un monstre de cette taille...

" Huum... déjà le matin ? Huf... c'est quoi cette bête encore ? "

C'est à cet instant que Gerro lui adressa la parole, lui demander de s'occuper de cette horrible bête qui ferait, selon ses dires, un bon repas et de bonnes provisions pour l'avenir. Sceptique, le boxeur sans aucune crainte s'approcha à grands pas du Scorpion géant en le fixant d'un air de défis.

" Oï, Gerro, t'es sûr que ça se mange ce machin ? Il a quand même une sale gueule je trouve. "

L'archéologue eut bien vite fait de protester devant l'intervention de leur escorte mais il semblait que cela soit purement inutile...

Zach : " Mais enfin, c'est la folie ! Comment un homme seul pourrait-il faire face à un monstre de cette ta... AAAILLE. " s'exclama finalement l'homme un peu grassouillet, les yeux exorbités, comme si ses globes oculaires venaient de traverser les verres de ses lunettes rondes.

La manoeuvre du Scorpide et la ripose de Renji l'avait véritablement époustouflé et suite à cette parade, tous se retournèrent et cessèrent de fuir, regardant avec crainte et admiration le boxeur qui venait de bloquer à mains nues le gigantesque dard de la bête.

" Fui... rapide l'engin, un peu plus et je finissais embroché... "

Renji avait ses pieds encrés dans le sable, impossible de les décoller uniquement de la sorte, il faudrait titiller très vite l'insecte des dunes car bloqué ainsi, le combattant ne pourrait esquiver les pinces acérées de la bête qui pourraient le broyer en quelques secondes. Le meilleur moyen de se dégager de là était le suivant...

En serrant contre son torse le dard cuirassé de toutes ses forces, des craquelures commencèrent à apparaître sous les cris et les débats de l'animal furieux, bientôt, la carapace entourant l'arme principale de l'insecte se fissura entièrement et le Scorpion effrayé mais surtout exécré décida de faire valser le boxeur en l'air, Renji ne lâcha pas prise tandis que la queue remonta vivement vers les cieux, le valeureux bonhomme s'écria de bon coeur tandis qu'il volait toujours suspendu au dard craquelé et une fois en l'air, il força au maximum vers le sol, jouant avec l'apesanteur pour faire à son tour valser l'horrible bêbête plus loin.

Comme prévu, une fois au sol, Renji prit la queue du Scorpion sur son épaule et tira de toutes ses forces tandis que la bête se débattait, dans le but de la faire voler, au bout de quelques secondes, il parvint à la lever et à rapidement la faire retomber sur son dos, bien sûr, il s'était encore enfoncé dans le sable et pour couronner le tout, il était complètement allongé contre le sable froid, tenant cependant la queue du scorpide afin de l'empêcher de riposter.
Revenir en haut Aller en bas
Isabel Renzenhalf

Isabel Renzenhalf

Nombre de messages : 91
Age : 32
Localisation : Dans mon pantalon.
Métier : Officier supérieur de Marine
Equipage : L'Alliance
Date d'inscription : 12/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeJeu 17 Avr 2008 - 23:37

Isabel : "Faut tout faire soi-même ici... Laissez faire et prenez des notes!"

Attrapant son sabre neuf avec une expression dangereusement excitée, Isabel fila aussi vite que possible vers le scorpion et Renji. Comme a son habitude, le téméraire lutteur avait commencé un combat qui laissait pantois la plupart des gens qui pouvaient y assister tant les coups et les prises qu'il infligeait a ses ennemis. Et la, il avait trouvé quelque chose de pas mal. Un énorme scorpion bien moche et bien pas aimable comme il faut venait de s'extraire du sable et flanquait une peur monstre aux ouvriers et aux archéologues. Gerro avait soit la flemme, soit il voulait faire payer a Isabel sa "punition" après avoir failli devoir dépenser jusqu'a leurs vêtements pour rembourser; toujours est-il que c'était Renji qui devrait se charger de renvoyer ce scorpion la ou il devrait pourrir pour de bon. Le combat avait commencé depuis cinq bonnes minutes et Renji avait déja réussi a attraper au vol le dard du scorpion et a fissurer la carapace qui entourait la queue, histoire de le débarrasser de cet ennuyeux dard empoisonné de la taille d'une épée. Il avait certes réussi a fissurer la carapace, mais le scorpion avait toujours ses grosses pinces. Et a en juger par leur taille, elles découperaient un bonhomme très aisément. Mais Renji n'était pas un novice et avait pressenti le danger, malgré que le scorpion l'ait envoyé voler dans les airs. Et, dans une prise de fou que lui seul pouvait tenter, il réussit a retourner le scorpion sur le dos! Le problème était qu'il était coincé et qu'il lui faudrait un bras supplémentaire pour en finir.

Esther : "Isabel, tu est très très fâchée! Tu est la personne la plus en colère au monde! Tu peux casser une montagne avec ton poing! Tu est un fauve! Tu est ENRAGÉE!"
Isabel : "Enragée... En... Ra... Gée... WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!"

Incroyable mais vrai. Esther avait réussi a déployer toute la rage et la hargne naturelles d'Isabel en la contrôlant avec son fruit. Et Isabel devait être sacrément furieuse, car on l'entendait rugir. Exactement, elle rugissait au lieu de parler. Le scorpion devait se demander ce qu'était cet animal étrange avec une grande griffe brillante qui courait vers lui en poussant des cris de bête. Renji aussi ne devait pas comprendre des masses pourquoi Isabel arrivait en hurlant. Même Esther avait du mal a croire qu'on pouvait s'énerver de la sorte...

Isabel : "PRENDS CAAAAAAAAAAAAAAAAAA!"

La lame du sabre d'Alabasta pénétra aussi facilement qu'une balle dans une pomme pourrie dans la gueule du scorpion, puis en ressortit de l'autre coté. On aurait entendu une mouche voler tant cela surprenait de voir quelqu'un de peu musclé comme elle réussir un tel tour de force, mais la surprise décupla quand la lame de l'arme continua son bonhomme de chemin dans la chair filandreuse et visqueuse du gros bestiau. Elle ne quitta son corps qu'une fois arrivée a la jonction de la queue et du corps, après avoir ouvert en deux le scorpion sous les yeux de tout le monde. Heureusement, Esther avait semblé prévoir la boucherie.

Esther : "Isabel, tu te calmes! ISABEL, TU TE CALMES!!"
Isabel : "Grrrrrrr... Cal... Me... Calme... Fouh, fouh, fouh... Bah dis donc, c'est pas de la contrefacon, ce sabre!"
Esther : "Fiouuuuuuuu... Gerro, si tu veux un conseil, ne la met jamais en colère a fond. Tu risquerais de finir comme ce scorpion."
Revenir en haut Aller en bas
Gallion Drathe

Gallion Drathe

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeVen 18 Avr 2008 - 11:44

Gallion était furieux.

Il aurait du sentir le danger arriver, les couleurs auraient dut le prévenir, ou du moins lui faire un signe. Rien! la trappe sous ses pieds s'était ouverte avant même qu'il ne se rende compte du danger dans lequel il s'était mit.

Et maintenant, il était mal.
Il avait plongé à pic dans une vaste piece, remplit d'eau. Sous l'impact, ses poumons s'étaient vidés de leur air. Il donna un coup de jambe rageur et arreta sa course vers les profondeurs. Nageant du mieux qu'il pouvait dans son long manteau de cuir, il atteint la surface alors qu'il commencait à manquer d'air.
Pas d'objets flottant en vue, rien qui aurait pus lui permettre de récupérer son souffle. Il retira son manteau pour être plus mobile, et commença à chercher un moyen de sortir. La trappe était vingt mètres au dessus de lui : difficile.
Et toujours cette question qui l'obsédait: pourquoi n'avait t'il pas sentit le danger venir? Les couleurs l'auraient t'elle abandonnées?

Soudain , comme pour répondre à la question, le rouge se fit sentir. Gallion plongea sous l'eau et regarda sous ses pieds pour voir un énorme crocodile lui foncer dessus, la gueule grande ouverte.
L'impact fut violent, le corsaire se retrouva coincé dans la gueule du monstre, en train de donner de violent coup de sabre pour sauver sa peau. L'action n'avait durée que quelques secondes, mais quand la gueule du crocodile retomba sur l'eau, celui-ci était mort.
Epuisé, gallion grimpa sur le dos de la bête pour se retrouver hors de l'eau et pouvoir respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeVen 18 Avr 2008 - 12:50

Artemis n’avait pas tressaillis une seul pendant que Renji faisait danser la bête. Mais ce dernier avait encore voulut en faire trop et résultat, il s’était retrouvé bloqué. La lieutenant-colonel Renzenhalf décida de le tirer d'affaire, sous les impulsions vocales d’Esther. Résultat : Deux demi-scorpions. Esther avertit Artemis qu’il ferait mieux de ne jamais la mettre en rogne autant sous peine de subir le même sort que l’insecte, qui avait cessé de remuer. Le chasseur de prime était muet. Il voulait juste offrir un petit spectacle aux ouvriers et aux archéolo pour leur montrer qu’il n’était pas des amateurs (Renji était naturellement désigné pour les spectacles) et au lieu de ça, ils avaient tous eu droit à une démonstration de la colère et de la hargne d’Isabel. De quoi refroidir quelques prétendants parmi les ouvriers et flanquer une sacré frousse à tous les autres.

Zach : « Mais… mais… mais… comment… »
Artemis : « Peu importe vous en êtes débarrassés. Est-ce qu’on vous le coupe en petit morceau ? »
Zach : « Non, prenez seulement le dard. Il a des vertus curatives. C’est incroyable. Tout bonnement incroyable !! Savez-vous qu’il faut en générale une quarantaine d’homme pour venir à bout d’un seul de ses monstres ? »
Artemis : « Vraiment ? Vous avez fait une sacrée économie en nous engageant ! »

L’archéologue n’arrivait plus à sortir un seul son de sa bouche. Mais en voyant tous ses hommes saint et sauf, il ne put s’empêcher de sourire. Finalement, il retourna à l’avant du convoi pour réorganiser le départ. Peu après, ils redémarrèrent en silence, laissant les deux moitiés de cadavre se faire dévorer par les charognards du désert. Ils parcoururent encore quelques dizaines de kilomètres avant d’être en vue du fleuve. Pour le traverser, avait fait amener 5 embarcations en pièce détaché que les ouvriers s’empressèrent de monter. Ils embarquèrent le matériel et les hommes sans qu’aucun incident ne survienne et commencèrent à ramer jusqu’à la berge opposer.

Artemis : « Zach ? Que cherchez-vous exactement ? »
Zach : « Ca ne vous regarde pas. Contentez-vous de nous protéger et de régler vos dettes. »
Artemis : « Je suis incapable de défendre efficacement quelque chose si je ne sais pas pourquoi. »
Zach : « Nous sommes à la recherche d’objet du passé, comme le vase que vous avez brisé. »
Artemis : «Vous allez m’en vouloir encore longtemps ? »
Zach : « Sans vous, je n’aurais pas eu besoin de recommencer un tel voyage ! Cette relique était importante car elle cachait… l’emplacement de quelque chose d’important. »

Le chasseur de prime comprit qu’il ne tirerait rien de plus de l’archéologue. Il regarda sur les autres navires pour voir si tout se passait bien. Ils avaient décidé d’avancer en file, un système plus facile à protéger en cas de besoin. Isabel était sur le premier bateau avec Esther, Renji dormait sur le troisième et Artemis était dans le dernier. Dans quelques minutes, il débarqueraient sur l’autre berge et recommenceraient à marcher à travers le désert.
Revenir en haut Aller en bas
Muguruma Renji

Muguruma Renji

Nombre de messages : 77
Age : 28
Localisation : Alabasta
Métier : Futur Pirate - Boxeur
Equipage : Euh...
Date d'inscription : 11/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeSam 19 Avr 2008 - 20:48

Renji n'avait pas compris pourquoi Isabel s'était mis en rogne tout d'un coup, il avait tout d'abord cru qu'il avait encore fait une gourde sans le savoir mais la raison de la colère infernale de la dame était tout autre. Dirigée par la voix d'Esther la diabolique enfant, la Marine découpa en quelques coups d'épées bien placé le Scorpide géant retourné sur lui-même.
Le boxeur comprit sur le champ que la bête avait rendue l'âme tant la violence des coups portés par Isabel avaient étés brutaux et impardonnables, il lâcha donc le dard complètement fissuré de la bête en crachant le sable qu'il avait avalé à la hâte pour pouvoir respirer avec le plus grand mal. Lorsqu'il fut debout, il se retourna vers tout le beau monde pour constater les faces ahuries de chacun, ce qui était compréhensible, même si le combattant trouvait ce soi-disant exploit assez badin, il prenait plutôt cela pour un échauffement, même si retourner l'animal avait été laborieux...
Enfin, qu'est-ce qu'un scorpion après avoir combattu un dragon ?

Une fois que la troupe se remit en marche, Renji marcha aux côtés de Gerro et lui donna une tape sur le haut du crâne d'un air contrarié en disant d'une voix vexée :

" Oï, tu m'as mentis, tout ce que j'ai bouffé, c'est du sable, on a même pas emporté une pince de l'insecte, ça craint... "

Qui plus est, Renji avait la gorge déjà sèche.

...

L'équipe dû traverser les flots en navires montés pour traverser la berge qui séparait les deux côtes, la traversée fut tranquille, jusqu'à ce qu'ils arrivent et accostent tranquillement, Renji entreprit de fit quelques pas à droite à gauche pour se dégourdir les jambes, trouver un coin à l'ombre, la seule chose sur laquelle il tomba fut un drôle d'animal...

Petit, à l'allure d'un phoque qui se tenait sur sa queue, il semblait porter une carapace, le boxeur fixa avec désarroi le bonhomme qui se tenait là, dans une posture de boxe anglaise qui laissa vraiment perplexe le Chasseur de Primes. Il arqua les sourcils et se mit instinctivement en garde, plissant les yeux en dévisageant son adversaire, il se mit à sautiller sur place, le drôle de bestio ne se fit pas prier, il lança l'offensive en sautant tel un ressort sur son opposant. Renji eut juste à frapper de toutes ses forces l'animal en pleine tête pour que celui-ci tombe à terre, une bosse énorme à l'arrière du crâne, encore fumante...

" Mince, hé p'tit gars, t'es mort ou quoi ? "

Animal : " Kwoo ! "

" Quoi ? "

C'est ainsi que l'animal se releva en continuant de prononcer ce mot incompréhensible, ainsi sortirent de la mer des dizaines de camarades qui levèrent le point simultanément vers Renji, ce dernier restant ahuri par la prolifération de ces machins, il sentit que ça allait être sa fête si les autres voyaient ça.

" Et merde... qu'est-ce qu'ils me veulent ? Bon les marmottes, je capte rien à ce que vous me dites alors j'y vais, salut ! "

Il se tourna, essayant de faire en sorte que les animaux singuliers ne le suivent pas, peine perdue, ils revinrent en masse devant lui en Kwoowien en choeur et en exécutant une sorte de démonstration combative qui se résumait à lever les poings en l'air aléatoirement...

" Comment je vais annoncer ça aux autres, moi... "
Revenir en haut Aller en bas
Isabel Renzenhalf

Isabel Renzenhalf

Nombre de messages : 91
Age : 32
Localisation : Dans mon pantalon.
Métier : Officier supérieur de Marine
Equipage : L'Alliance
Date d'inscription : 12/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeDim 20 Avr 2008 - 22:35

Isabel n'avait plus proféré un son depuis la bataille contre le scorpion, et cela continuait encore dans les bateaux pliants. Seulement occupée a frotter la lame du sabre d'Alabasta avec un chiffon qui traînait dans sa poche, elle ne faisait ni attention a Esther, qui jouait avec son éventail pour passer le temps, ainsi que les hommes qui manœuvreraient le bateau. Même si eux essayaient de faire comme si Isabel n'était pas la, car elle avait flanqué la frousse du siècle a tout le monde en explosant le scorpion du désert. Seule Esther ne se sentait pas gênée, et pour cause, c'est elle qui avait provoqué la colère de Renzenhalf...

Esther : "Isabel?"
Isabel : "Hm? Qu'est-ce que tu as?"
Esther : "Je peux te poser une question?"
Isabel : "Tant que c'est pas pour me dire que j'ai encore des faux ceci ou cela, ouais."
Esther : "Pourquoi tu est si triste? Pourquoi tu ne rigoles jamais et tu ne souris jamais?"
Isabel : "Hein? Euh, je sais pas vraiment ce que tu racontes, mais je ris et je souris comme tout le monde!"
Esther : "Tu te forces a rigoler et a avoir l'air heureuse! Tu fais semblant! Renji et Gerro ne le voient peut-être pas, mais moi si. Tu fais semblant depuis toujours...
On a tous notre part de mystère et d'obscurité. Mais toi... Comparé aux hommes, tu est une vraie ombre! Rien qu'en te regardant, je vois tes yeux dire "Je suis le personne la plus malheureuse et triste du monde.". Tu est très triste, tu est très malheureuse, et tu est très seule... Même quand tu est avec Gerro, je vois a ton regard que tu te sens isolée... Tu est un vrai fantôme, Isabel. Même Isabel, c'est pas ton vrai nom, hein?"
Isabel : "... T'en as pas l'air, mais tu vois et tu entends tout, Esther..."
Esther : "Je sais pas ce que tu as subi, mais je sais que ca t'a fait très mal... Tellement mal... Tellement mal que tu cherches juste a mourir..."
Isabel : "J'ai un boulot a faire avant. La d'ou je viens, j'ai laissé quelques personnes qui m'ont fait quelque chose, et je veux bien mourir après leur avoir remboursé ce qu'elles m'ont offert. Quand a ma tristesse... Si avoir perdu mon honneur, ma fierté, mon amour et... Lui, alors oui, je suis triste..."
Esther : "Lui?"
Isabel : "Ne cherche pas a savoir. Même Gerro ne sait pas pour Lui... Personne ne le sait. Personne..."

Au moment ou Isabel essuyait son visage avec son bras pour dissimuler des larmes naissantes, Esther arrêta la conversation. Isabel en cachait tellement... Même Gerro ne devait pas connaître tout a son sujet, mais une chose était sûre : a elle seule, elle avait bien plus morflé que Gerro, Renji et Esther réunis. Cela expliquait sa mine triste en permanence. Elle ne serait sans doute jamais heureuse, quoi qu'elle fasse... A la voir continuer malgré tout, Esther avait presque envie de pleurer face a un tel courage... A moins que ca ne soit qu'une fuite en avant ou un désir de rencontrer la mort... Non, elle ne mourrait pas. Elle vivrait avec sa souffrance, même si elle devait en devenir folle.

Esther : *Isabel Renzenhalf... Qui est-tu en vrai, et que caches-tu?...*

A ce moment, le bateau arriva de l'autre coté. Tout le monde débarqua dans le calme et commenca a démonter les bateaux, avant qu'Isabel ne remarque de drôles d'animaux. Des phoques a carapace boxeurs... Qui étaient, comme par hasard, avec Renji!

Esther : "Ohhhhh, ils sont mignons!'
Isabel : "Renji, tu t'es fait des apprentis?"
Revenir en haut Aller en bas
Gallion Drathe

Gallion Drathe

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeLun 21 Avr 2008 - 12:50

Le cigare dans la main, un cognak dans l'autre, le directeur contemplait de son fauteuil le portrait qui se trouvait sur le mur.
Il leva son verre en signe de salut et but une gorgée. Il était seul dans la pièce, à fêter sa fortune future.
Il mit le cigare en bouche et chercha dans ses poches, quand une flamme apparut et lui permit d'allumer son cigare.

(Directeur) _ Ha merci mon braAAAAAAAA!

Il poussa sa chaise en arrière et tomba sur le sol quand Gallion, trempé, lui jeta son briquet dessus.

_ Je crois qu'on va devoir discuter, toi et moi!

(Directeur) _ On se calme! Nous sommes des adultes voyons, on peut parler tranquillement!

Tout en parlant, le directeur se rapprocha de son bureau et activa un petit bouton.

_ Inutile, ils sont allongés dans le couloir, inconscients.

Gallion perdait peu à peu son calme.

_ Comment !? rugit le capitaine corsaire.

(Directeur) _Comment ça comment? qui ? de quoi?

Le directeur reculait le plus possible judqu'à atteindre le mur.

_Comment à tu fait pour me berner petit homme, il n'est pas facile de me pièger, j'ai un instinct terriblement efficace. Pourtant je n'ai pas détecter la trappe. Alors, comment? comment as tu fait pour m'avoir?

(Directeur) Je n'y suis pour rien! on m'a dit de vous emmenner ici, de vous faire assoir à cet endroit, et de dire le moment venu cette phrase: "va dire bonjour aux crocos." Je ne savais même pas qu'il y'avait une trappe ici!

Aussi tordu que soit cette histoire, le capitaine corsaire ne percevait aucun mensonge dans sa voix.

_ Qui est cet homme qui t'a dit de faire tout cela?

(Directeur) _ Un mystérieux commanditaire, travaillant pour un groupe avec lequel on s'est associé il y'a quelques temps!

_ Pour quel genre de business?

(Directeur) _ Je ne sais pas, quelque chose de gros. Notre casino sert de couverture, et en échange on touche 50%.

_Où est ce qu'on peut trouver ce groupe?

(Directeur) _Aucune idée c'est toujours eux qui nous contacte!

Gallion fusilla du regard la pitoyable créature qu'il avait devant lui, et fit mine de le frapper, juste pour le plaisir de voir le directeur se protéger inutilement avec ses bras. Trempé et gelé, Gallion sortit de la pièce, la tête pleine de question sans réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeVen 25 Avr 2008 - 17:55

A peine débarqué, un attroupement se forma autour de Renji.

Artemis : *Allons bon, qu’est-ce qu’il a encore fait celui là…*

Se rapprochant du groupe il vit une dizaine, non une trentaine de petite carapace d’où dépassait des bras et des jambes et faisait des mouvements d’art martiaux devant Renji. Le spectacle était plutôt comique à voir. Zach s’approcha lui aussi, de mauvaise humeur comme d’habitude.

Zach : « Que se passe-t-il ici ? »
Artemis : « Renji s’amuse avec des animaux. »
Zach : « Mais… ce sont des Kung-fu Dugong !! Ils sont nombreux. Est-ce que votre ami aurait réussi à en battre un ? »

Artemis interrogea le boxeur qui répondit par l’affirmative.

Zach : « C’est bien ça. Ils le prennent désormais pour leur nouveau maître. Ils demandent à apprendre des nouvelles techniques et pensent que Mr Muguruma va leur enseigner. »
Artemis : *Renji ? Un professeur d’arts martiaux?*

L’archéologue s’éloigna afin de superviser le démontage des embarcations. Une idée traversa l’esprit d’Artemis.

Artemis : « Hey… Renji. Montre leur des trucs… Je sais pas moi, montre leur ce que tu fais quand tu t’entraîne par exemple… Ils devraient être contents.

-- - - - - - - -

Finalement, après une séparation (douloureuse pour certains) avec les Kung-fu Dugong, ils reprirent leur route à travers le désert. Le chemin était long, brûlant, ennuyant et terriblement semblable. Artemis avait depuis longtemps arrêté de compté les dunes qu’ils avaient dépassé. Il aurait donné cher pour que le convoi soit attaqué à nouveau par quelque Scorpions géants. Juste pour l’action.

Mais après tout, ils arrivèrent finalement en vue de ruine. Celle-ci était à moitié enfuis sous le sable et très peu de ses blocs de pierre taillés dépassaient du sol. Artemis se demanda à quoi avait ressemblé cet endroit au temps de sa splendeur. Il s’approcha de l’Archéologue qui hurlait au groupe de devant d’installer le campement à proximité des ruines. Tout le monde s’affaira. Le chasseur de prime se demanda si ils étaient arrivé à la fin de leur périple.

Artemis : « Nous sommes finalement arrivés ? C’est l’endroit où vous vouliez être ? »
Zach : « Oui, c’est là. Et je suis assez content de la façon d’on vous nous avez protégé. Je vous engage pour le reste du temps que durera l’expédition. »

Le chasseur de prime hocha la tête. C’est ce qui était convenu.

Zach : « Magnifique n’est-ce pas ? Ce sont des trésors comme cela que je cherche à protéger. Et ceux d’Alabasta sont les plus beaux. »

Il parlait avec la passion qui anime quelqu’un lorsqu’il se sent utile et parfaitement à sa place. Oui c’est ça. Zach avait l’impression d’avoir trouvé sa place dans le monde.

Artemis : *Il me fait un peu penser à Gallion Drathe. Dont la seul motivation est de « protéger » et « servir ». Il se bat pour « protéger » également.*

Repenser au capitaine corsaire le rendit un peu nostalgique. Où était-il ? Que faisait-il ? Il était sûrement en mission à l’autre bout du monde. Le reverrait-il un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Muguruma Renji

Muguruma Renji

Nombre de messages : 77
Age : 28
Localisation : Alabasta
Métier : Futur Pirate - Boxeur
Equipage : Euh...
Date d'inscription : 11/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeLun 28 Avr 2008 - 14:13

Renji ne savait pas pourquoi ces bestioles le suivaient en se déhanchant de la sorte, cela l'effrayait plus qu'autre chose. Lorsque Isabel rappliqua, le combattant eut un frisson d'appréhension, imaginant le sort qui lui était réservé, sûrement le même que celui du pauvre scorpion géant. Contre toutes attentes, la jeune épéiste ne s'énerva pas.

Gerro et Zach rappliquèrent à leur tour, jusqu'à ce que le camarade du boxeur ne lui demande en personne si il avait battu une de ces chose, Renji raconta les faits brièvement en tentant de trouver une justification de crainte de se faire tirer les oreilles, non, au lieu de ça, Zach expliqua la cause du ballet infernal de ces fameux Kung-Fu Dugong qui prenaient le boxeur pour leur maître. Le lutteur à la toison d'argent croisa ses bras musclés en levant le menton, s'exclamant :

" Oï, j'enseigne rien du tout moi, encore moins à des loutres mutantes... ! "

Gerro en rajouta une couche en demandant à Renji de leur apprendre des techniques, ce qui laissa perplexe le boxeur... Ce dernier ouvrit un oeil en direction des Dugong qui affichaient tous une mine attristée, comme lorsqu'Esther jouait la comédie pour obtenir quelque chose. Une imposante goutte de sueur perla sur le front du mentor qui perdit ses moyens. Pourquoi cela lui arrivait-il ?

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Eh oui, vous ne rêvez pas. Renji avait bel et bien entraîné la marmaille, il s'était mis subitement à entamer des séries intempestives de pompes et d'abdos afin de montrer la voie à ses disciples qui le suivirent ( avec du mal ) dans son exercice quotidien. Après quoi, il les guida dans leur défilé de coups de poings, les faisant taper dans des rochers pour les briser, organisant des rings entre les Dugong afin de développer leur esprit compétitif, et autre...

Il va sans dire que la séparation fut douloureuse, Renji s'attachant vite aux gens, il n'avait put s'obstiner à ne pas se lier d'affection avec ces étranges animaux. Ainsi, la troupe s'évada, sous les larmes des Dugong qui saluèrent leur maître bien-aimé. Ah, quel départ émouvant. Après quelques heures de marche, le groupe arriva à la dernière étape de leur périple, la première chose que fit le boxeur fut de trouver un coin d'ombre où il s'affala comme une masse, de tout son long... mais bien vite, il se remit à faire des pompes comme un forcené. De l'eau, il lui fallait de l'eau, ne pas boire forgeait son esprit et il s'était juré de ne pas ingurgiter une seule goutte d'eau avant d'avoir terminé cette foutue escorte, il avait eut du mal à tenir durant le trajet, dans sa tête, des gourdes bien pleines ou des combats, qui surmontaient les gourdes pour l'empêcher de trop fantasmer à l'idée de boire de se rafraîchir le gosier.

" Aaah... bon sang, faut que je tienne, pour les Dugong ! Ouais, voilà ma motivation ! Pour ces p'tits gars ! Yosh ! "

Et c'est avec plein d'entrain qu'il reprit sa série d'abdos, puis de pompes...
Revenir en haut Aller en bas
Isabel Renzenhalf

Isabel Renzenhalf

Nombre de messages : 91
Age : 32
Localisation : Dans mon pantalon.
Métier : Officier supérieur de Marine
Equipage : L'Alliance
Date d'inscription : 12/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeLun 28 Avr 2008 - 21:33

Esther : "Il est vraiment instoppable... Et courageux... Et mignon... Et sympa..."
Isabel : "Et ravale ta salive avant que ca ne coule sur ton bustier, héhé!"
Esther : "Quoi? Mais, je... Hmph! C'est même pas c'que tu crois! C'est juste que..."
Isabel : " "Comme Renji est courageuuuuux!!!" Esther, tu est vraiment pas douée pour te cacher! Avoues, tu l'aimes plus que bien, Renji?"
Esther : "Mais tais-toi, il va nous entendre!"


Tapant Isabel avec un petit éventail de métal, Esther tentait de cacher son visage qui devenait rouge a souhait. Isabel avait du taper juste, et ca la faisait bien rire. Pendant deux minutes, elles ne pensèrent plus a leur conversation sur le petit bateau. Et puis, vu la journée suante, un peu de défoulement ne ferait pas de mal a Esther, qu'on avait un peu tendance a traiter trop comme une adulte alors qu'elle était encore une enfant. Enfin, Esther finit par se lasser et partit faire la tête dans un coin tandis qu'Isabel jetait un coup d'oeil aux ruines. Un gros tas de pierres qui avait été autrefois un bâtiment a faire pâlir d'envie les plus beaux de l'époque moderne. Il restait encore pas mal de temps avant que le soleil se lève, les ouvriers allaient sûrement installer deux ou trois trucs avant de se reposer un peu. Non pas qu'elle était fatiguée, mais bon... Les escapades nocturnes, ca allait deux minutes. Et Esther semblait commencer a somnoler, assise sur une des pierres qui dépassaient du sol. Dans pas longtemps, elle dormirait a poings fermés. Pas a dire, il faudrait garder en mémoire qu'elle était encore une gamine...
Revenir en haut Aller en bas
Gallion Drathe

Gallion Drathe

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeMar 29 Avr 2008 - 12:35

A la sortie du casino, Gallion profita du soleil qui tapait pour sécher, et réfléchir. Une personne leur avait dit comment contourner sa vigilence et le piéger: un ancien ennemie?

Le problème était que le corsaire avait complètement perdue de vue son objectif. Miss Renzenhalf était quelque part dans ce pays, dieu sait où. Il allait très certainement se faire remonter les bretelles par ses supérieurs pour cette échec. Il ne lui restait plus qu'à attendre que Isabel fasse son rapport pour savoir où elle était.

Au dessus de Gallion, sur le toit du casino , une ombre le regardait sécher en souriant. Sans prévenir, l'inconnu sauta à quelques pas du corsaire qui sursauta.

(Inconnu) "Et bien alors colonel, on est perdu dans ses pensées?"

L'homme avait le soleil dans le dos, et Gallion devait mettre sa main en visière pour mieux le distinguer.
"On se connaît?"

L'inconnu sourit. Lentement, il sortit sa rapière du fourreau et se mit en garde.
(Inconnu) "J'ai entendu dire un jour, que l'on ne connaissait un homme, qu'en le combattant!"

Gallion était gêné. Son ennemi avait une capuche qui masquait son visage, et il préferait voir les yeux de son adversaire quand il se battait.

"Mon avis est que tu commets une grosse erreur!"

Gallion sortit son sabre à son tour, et se mit en position. L'inconnue porta le premier coup, feintant la poitrine pour toucher au genou, mais Gallion para l'attaque pour mieux contrattaquer, visant le bras porteur de l'épée, avant de se faire parer à son tour. Galion prenait rarement ses adversaires à la légère, et cela lui avait certainement sauvé d'une blessure, car son adversaire avait profité de l'effet de surprise, et il était bon.
Gallion prit la position de signe et appliqua les techniques de l'école de formation: griffe, oeil de chat, feinte, griffe à nouveau, pointe. Son adversaire parait à chaque fois, et répondit avec force: coup d'estoc, point, fil. Tout son jeu reposait sur un mouvement ultra rapide des jambes pour mieux l'attaquer à la poitrine.
Le combat était vif, rapide, et Gallion ne ménageait pas ses efforts. Chacune de ses contre-attaques était parée de justesse par l'inconnu, dont la défense était tout simplement impeccable.
Les deux adversaire se tournaient autour. Gallion tentait de mettre de la distance avec son adversaire pour pouvoir porter une lourde attaque. Son arme était le sabre, plus costaud, plus robuste que la rapière, mais celle-ci avait l'avantage de la vitesse et des courtes distances.
Gallion chercha les couleurs et se concentra sur adversaire: le rouge se fit sentir, un rouge très sombre.

Cette homme portait un lourd fardeau en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeMer 30 Avr 2008 - 22:01

Les ouvriers s’étaient mis directement au boulot. Après avoir installé le campement, Zach leur indiqua l’endroit qu’ils devaient fouillés et ils se mirent à creuser sous le soleil ardent. Artemis ignorait totalement comment il faisait pour ce repérés parmi ces ruines mais il semblait savoir parfaitement où il allait.

Sur une des pierres gravés qui jonchait le sol par dizaine, Artemis voyait souvent le même pictogramme apparaître. Il représentait une rivière surmonté d’un crabe, toute pince en l’air.

Au loin, il voyait Isabel et Esther qui se chamaillait et Renji qui continuait à s’entraîner sans se reposer. Rien que le regarder donnait soif. Le chasseur de prime but une grande gorgée d’eau. Puis il s’approcha de ses compagnons et distribua des gourdes afin qu’ils puissent se réhydrater.

Artemis : « Buvez tout le monde. Esther, pourquoi t’es rouge comme ça ? »
Esther : « T’occupes ! C’est pas tes oignons ! »
Artemis : « Et bien et bien ! On dirait que t’es en colère ! Qui c’est qui t’embête ? »
Esther : « Hey, tu te prends pour qui pour que je te parle de mes problèmes… »
Artemis : *Quel fichu caractère…* « Ok, si tu veux pas m’en parler c’est ton problème. Mais j’aurais pu te conseiller deux ou trois trucs sur les hommes. »

Voyant qu’elle hésitait, Artemis sut qu’il avait visé juste. Seulement, son hésitation dura entre une et deux secondes car elle répliqua.

Esther : « Idiot, si j’ai besoin de conseil pour ce genre de chose c’est à Isabel que je vais le demander. Elle est certainement meilleure que toi dans ce domaine. »
Artemis : *Rhaaaa… mais pourquoi es-tu si cruelle avec moi !!*

Ils furent interrompus par Zach qui arriva en courrant auprès d’eux.

Zach : « Il y a urgence ! J’ai besoin de votre aide. A moins que vous vouliez rester ici pendant 3 ans j’ai besoin de vous. »
Artemis : « 3 ans ! Impossible ! Qu’est ce qu’il faut faire ? »
Zach : « Je pensais déterrer un petit mausolée où j’aurais trouvé ce que je cherchais mais au lieu de ça, j’ai trouvé des caches ! Des dizaines de caches éparpillés partout sous nos pieds ! Et il est probable qu’il y en ait des centaines ! Les fouillés toutes prendrait des années ! Ce qu’il me faut c’est un plan du site. Comme ça je trouverais ce que je cherche. »
Artemis : « Et où on le trouve ce plan ? »
Zach : « En ville. L’un de vous doit y aller. Il va falloir être assez fort pour la traversée du désert, c’est pour ça que je ne peux pas envoyer des ouvriers. Et il va falloir pouvoir se repérer jusqu’en ville. »

Artemis réfléchissait. Quelqu’un de fort qui pourrait ne pas se perdre dans le désert. Lui-même n’avait aucun sens de l’orientation. D’ailleurs, un sens de l’orientation ne servirait à rien dans ce désert.

Artemis : « Zach, est-ce qu’il y a des restaurants à Rainbase ? »
Zach : « Quoi ? Mais… ben oui il y a bien le restaurant à terrasse « Chez Spinozzi » qui fait les meilleurs ragouts du coin mais… »
Artemis : « C’est suffisant. Renji pourra le faire.
Zach : « Mais… je ne doute pas de sa force, mais pour se repérer, comment… »
Artemis : « Le nez Mr. l’Archéologue. Renji utilisera son nez pour se repérer. »
Zach : « C’est invraisemblable. Complètement absurde. Absolument débile !! Personne ne peut… »
Artemis : « Mais si mais si… il le fera si vous lui expliquez calmement ce qu’il doit chercher et si vous lui prêter de l’argent pour manger. »

Zach partit expliquer à Renji ce qu’il devra faire.

Plus tard, après le départ de Renji, Artemis demanda à Zach :

Artemis : « Au fait, vous lui avez demandé d’aller le chercher où votre plan ? »
Zach : « C’est un endroit qu’il ne pourra pas raté en ville. En imaginant qu’il l’atteigne. C’est la plus grande bibliothèque d’Alabasta. 15 683 ouvrages y sont archivés. C’est la bas qu’il trouvera le papyrus.

Le chasseur de prime n’en crut pas ses oreilles.

Artemis : « Vous avez envoyés Renji dans une… une… une bibliothèque chercher un papier parmis 15 000 bouquins ? »
Zach : « Ben oui, c’est vous qui avez dit qu’il serait à la hauteur. »

Le chasseur de prime rejoignit Isabel et s’agenouilla devant elle.

Artemis : « Désolé, on va rester 3 ans dans le coin. »
Revenir en haut Aller en bas
Muguruma Renji

Muguruma Renji

Nombre de messages : 77
Age : 28
Localisation : Alabasta
Métier : Futur Pirate - Boxeur
Equipage : Euh...
Date d'inscription : 11/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeMer 30 Avr 2008 - 22:34

Le guerrier torse nu s'adonnait à son exercice quotidien, jusqu'à ce que Gerro vienne gentiment lui apporter de quoi se désaltérer. Après l'avoir remercié, Renji posa sa gourde à ses côtés et reprit ses séries intempestives de pompes, une fois qu'il atteignit le nombre qu'il s'était fixé, il souffla un grand coup, le corps en sueur, il se laissa tomber sur son fessier, à même le sable tiède, puis s'empara de son bien. Comme on dit, après l'effort, le réconfort. Le jeune combattant empoigna le récipient et but une grande gorgée de ce nectar, essence de toute vie, un filet d'eau dégoulinant d'entre ses lèvres... Cependant, le lutteur sentit des yeux rivés vers lui durant son petit moment de bien-être, il entrouvrit un oeil afin de voir qui pouvait bien s'intéresser à lui et fut surpris de voir au loin la petite Esther le fixer, des étoiles pleins les yeux, un énorme filet de bave dégoulinant sur son menton. Cessant de boire, il esquissa un sourire à sa jeune amie qui sembla tourner de l'oeil un instant, voyant qu'il l'avait repéré alors qu'elle l'observait. Observant sa réaction, il haussa ses épaules et se releva en s'étirant pour finir, afin de ne pas ressentir la fatigue du voyage...

* Aaah, vraiment, cette aventure mérite le détour ! C'est un entraînement digne de ce nom ! *

Quelques secondes plus tard, alors que Renji trottait autour d'un imposant rocher, Zach vint le trouver, réajustant ses verres alors qu'il se tenait d'un air des plus sérieux devant le boxeur qui, en voyant le regard de son employeur, cessa son entraînement et se plaça devant lui. Il se montra clair en donnant les directives, Renji n'en manqua pas une miette, malheureusement, l'archéologue avait fait l'erreur d'énoncer la partie alimentaire qui remplaça vite l'esprit du mercenaire comme pensée primaire, voire vitale.

Zach : " Eh bien, mon jeune ami, j'espère que vous êtes prêts à accomplir la tâche que je vais vous confier ! "

" Hop, de quoi il s'agit, Ossan ? "

Zach : " Ahem... il s'agit là d'une mission de la plus haute importance, garçon ! Écoutez bien, nous avons besoin des plans du site dans lequel nous sommes actuellement, sans ces plans, nous ne pourrons avancer dans nos recherches. "

L'air perplexe, Renji répliqua : " Euh... ok, mais qu'est-ce que je viens faire là-dedans ? "

Zach : " J'y viens, j'y viens. Tout simplement, vous devez vous rendre à Rain Base, la ville au Nord, vous trouverez au centre de la ville, la bibliothèque, c'est là que vous devez vous rendre afin de mettre la main sur ces plans. Oh, et n'oubliez pas de souligner que vous venez de ma part, il vous laissera accéder aux archives. "

Renji acquiesça, les yeux ronds. Il ressemblait plus à un abruti qu'à un mec qui comprend une stratégie, Zach reprit alors : " Ah, j'allais oublier ! Tenez, mon cher. "

L'archéologue tendit une bourse bien remplie à son envoyé qui fixa d'un air hagard la somme présentée, qui valait au moins le repas qu'il avait ingurgité chez cette fabuleuses auberge, lors de leur arrivée.

Zach : " Voici quelques Berrys, inutile de vous dire à quoi ils servent, je ne doute pas qu'un gros mangeur tel que vous ne serait trouver son bonheur à Rain Base... faites-en bon usage. Et, si je puis me permettre, je vous conseille le fabuleux restaurant " Chez Spinozzi ", si vous avez apprécié les spécialités locales ! "

Dans un rire grassouillet, le bonhomme tapa du coude le ventre en béton du jeune boxeur, bourse en mains, l'air effaré, les yeux remplacés par des images de vivres à s'en faire éclater la panse... Avant de s'éclipser, Zach reprit : " Mais, surtout, faites vites, revenez avant le coucher du soleil, je vous prie... "

Dès que les dernières directives furent données, Renji hocha la tête vivement, il n'y avait pas de temps à perdre.

" Yosh, bien compris... EXTREME SPRINT ! "

Serrant dans sa main bandée de lin la bourse pleine, il fixa avec conviction l'horizon et fonça dans un élan incroyable en direction du Nord, s'orientait grâce à la brise, suivant son instinct, Renji s'était volatilisé à l'horizon, sa gourde accrochée à sa taille, par précaution.
Revenir en haut Aller en bas
Isabel Renzenhalf

Isabel Renzenhalf

Nombre de messages : 91
Age : 32
Localisation : Dans mon pantalon.
Métier : Officier supérieur de Marine
Equipage : L'Alliance
Date d'inscription : 12/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeJeu 1 Mai 2008 - 22:42

Isabel : "Donc, si je récapitule correctement, Renji est parti chercher un papyrus dans une bibliothèque qui contient près de 15.000 ouvrages... Bon. Bah, soit on compte sur la chance, soit on est pas couchés..."


Isabel se gratta nerveusement la tête. Malédiction, ce crétin de savant n'aurait pas pu se réveiller plus tôt! Même pour quelqu'un de déterminé et volontaire(surtout si il y a de la bouffe a la clé) comme Renji, ca sentait la mission impossible a 3 kilomètres a la ronde. A moins d'un coup de pot incroyable... Il semblerait qu'ils étaient coincés dans le désert pour pas mal de temps. Laissant Gerro la ou il était en lui disant de garder espoir, Isabel marcha quelque peu pour jeter un oeil aux dunes ambiantes. Rien ne bougeait sous ce soleil a la noix...


Esther : "HIIIIIIIIIIII!"


Un piaillement strident arracha Isabel a ses réflexions. Esther venait de pousser un hurlement a la limite du supportable pour l'oreille humaine! Autrement dit, elle venait de flipper un bon coup. Tournant la tête sur la pierre ou la petite s'était assise pour boire un coup, Isabel la chercha du regard. Ou était-elle passée? Isabel et Gerro n'avaient pas vu de traces de scorpions géants ou autres bestioles peu aimables du même genre, mais si elles étaient bien cachées dans le sable... Si jamais Esther s'était fait bouffer, Isabel se ferait un plaisir de la sortir de l'estomac de la bestiole encore vivante(les deux vivantes, hein).


Isabel : "Esther? Esther?! Hé, t'es ou? Est... WAH!"


Isabel ne dut qu'a ses réflexes de ne pas tomber dans un trou dans le sable. Et un trou qui semblait profond, vu qu'il faisait noir comme pas un dedans. Esther serait tombée dedans? Probable, vu qu'il se trouvait a quelques pas du bout de pierre sur lequel elle était assise il y a deux minutes.


Isabel : "Esther? T'es la dedans?"
Esther : "Oui... Aie... J'me suis fait mal, Isabel. Je suis tombée sur de la pierre et j'ai mal a une cheville... On dirait une dalle."
Isabel : "Ca va aller? Je vais te sortir de la!"
Esther : "Sors-moi de la, il fait noir et... HIIIIII!..."
PLAF
Isabel : "Esther?! Hého! Oh m*erde... Hé, Gerro, ramène une corde par ici, Esther est tombée la dedans!"
Esther: "UNE ARAIGNEEEEEEEEE"!!!
Isabel : "... Euh, te presse, pas, tout compte fait."
Esther : "ESPECE DE POURRITURE A FAUX SEINS!"
Revenir en haut Aller en bas
Gallion Drathe

Gallion Drathe

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeVen 2 Mai 2008 - 15:40

Le combat avait pris une autre tournure.

Voulant prendre de la distance face au bretteur, Gallion avait emmenné celui-ci vers un chantier, où un immeuble était en construction.
Il ramassa un parpaing et le jeta sur son adverssaire qui le coupa en deux sans sourciller avant de se jeter sur Gallion. Et le combat reprit de plus belle: pointe, filet, coupe, pointe à nouveau, l'assaut était violent et Gallion parait avec difficulté. Le combat se déplaçait vers des poutrelles en aciers, futur toit de ce qui semblait être un sous-sol. Les deux hommes tenaient en équilibre sur les poutrelles, ce qui limitait les déplacements de l'inconnu, et avantageait le corsaire.

Gallion pouvait se concentrer à présent. Il chercha le rouge, le sentit, le laissa entrer en lui, et était près à déployer sa fureur. Il prit appuie sur ses genoux et ouvrit violement son bras pour découper l'air avec sa lame. Un violent slash de lumière fondit sur l'homme encapuchonné. Celui-ci poussa violemment sur ses jambes et fit un saut de plus de dix mètres pour retomber sur la même poutrelle de Gallion.

(???) "Vous vous êtes amélioré Colonel! Si j'ai bien vu, votre slash ressemblait à une griffe! Vos anciennes théories se sont révélées exact?"

"Donc on se connaît....Que veut tu? Je t'ai arrêté par le passé, et tu veux te venger?

(???) "Si seulement cela pouvait aussi simple! Non. Je dirais que je suis le résultat de votre plus grande erreur, vos plus grosse baivue de marine!"

L'homme le connaissait donc quand Gallion était un marine. Le capitaine corsaire n'était pas resté longtemps soldat, et il n'avait croisé que peu de bretteur aussi bon. Le choix était facile, il n'existait qu'une seule personne qui pouvait rivaliser avec temps de faciliter avec lui, et qui le connaissait à cette époque. Mais cette personne était morte, depuis des années.

Gallion siffla l'air de se lame, et ainsi fit taire son adversaire, de même que tout autre son aux alentours. Et dans ce silence irréel, le corsaire se jeta sur son adversaire. Surpris par ce silence impossible et cette violente attaque, l'inconnu encaissa le choc et les deux hommes tombèrent des poutrelles pour atterir trente mètres plus bas, dans le sous sol de l'immeuble en construction.
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeVen 2 Mai 2008 - 21:27

Esther était tombée dans un trou et s’était fait mal à la cheville. Le chasseur sur injonction du lieutenant-colonel Renzenhalf partit chercher une corde… sans se presser. Il demanda aux ouvriers mais apparemment la corde ne faisait pas partie du parfait attirai de l’ouvrier modèle. Dépité, il retourna près de l’endroit où Esther avait disparu, avec une moue désolé à Isabel.

Artemis : « Désolé p’tite crevette, y a pas de corde dans le coin. »
Esther : « Cherche mieux abruti !! »
Artemis : « J’crois il va falloir que tu manges là-dedans le temps qu’on trouve une solution. »
Esther : « Quoi ? Pas question ! »
Artemis : « Alors crève de faim si t’en as envie. »
Esther : « Hé ! Me laisser pas toute seule !! »

Artemis repartit chercher un objet qui pourrait remplacer la corde. Le trou ne devait pas être très profond.

Artemis : *Une minute… elle a pas dit qu’elle était tombé sur une dalle ?*

Il courut en sens inverse.

Artemis : « Esther ! Tu m’entends ? »
Esther : « A ton avis crétin ! Ca fait un quart d’heure qu’on papote ! »
Artemis : « Est-ce que t’es tombé sur une dalle ? »
Esther : « Ouais mais j’vois pas grand-chose. C’est plat et on dirait qu’il y a des gravures dessus. »
Artemis : « J’crois que j’ai trouvé un moyen de te sortir de là. Ne bouge pas. Isabel, tu la surveilles ? Rassure-la. C’est encore une petite fille. »
Esther : « J’ai entendu espèce de nain à cheveux blanc !! »

Si il se souvenait bien, les ouvriers quand il trouvait une cache la notait sur un papier dans le bureau de Zach. Il entra dans le tente de se dernier et ressortit en coup de vent sans faire attention au « Qu’est-ce que… » derrière lui. En consultant le papier il trouva une cache trouvé un peu plus tôt dans la matinée qui était très proche de l’endroit où Esther était tombée. Il s’y dirigea en courant et entra dans une petite ouverture sur le sable. Il prit une des torches qui ornait le mur et l’éclairait d’une douce lumière et entra dans le couloir souterrain, faisant fuir quelques araignées aux passages. Sur les murs, étaient toujours représentaient les mêmes dessins. La rivière et le crabe en or, pince en l’air. Il n’eut pas à arpenter longtemps le couloir pour tomber sur un cul-de-sac. De la garde de son sabre, il toqua sur le plafond. Un grand cri lui parvint. Puis il se dit qu’il aurait peut-être dut prévenir Isabel et Esther qu’il arriverait par en-dessous.

Artemis : « Vous en faites pas ! C’est moi ! »

Il ne savait pas s’il avait été entendu. Mais il savait que la petite fille était sauvée. Restait plus qu’à aller chercher les outils pour briser la dalle et… alors qu’il faisait demi-tour, le couloir se séparait déjà en deux.

Artemis : *Heu… j’ai pris quel chemin pour venir déjà…*
Revenir en haut Aller en bas
Muguruma Renji

Muguruma Renji

Nombre de messages : 77
Age : 28
Localisation : Alabasta
Métier : Futur Pirate - Boxeur
Equipage : Euh...
Date d'inscription : 11/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeSam 3 Mai 2008 - 17:07

" Yoooshaa... < SBLORF > ... Aaaah ! ... < SLASH > ... LÂCHE-MOI SALE REQUIN DES... < SPARF > ... "

Non, vous ne rêvez pas, Renji combattait contre un véritable requin des sables, soutenant sa gueule à l'aide de ses bras afin de ne pas se faire croquer par ses immenses mâchoires. La mésaventure lui était tombée dessus sans prévenir. Subitement, alors qu'il courrait en direction du Nord, vers Rain Base donc, un trou s'était dessiné à même le sable chaud avant qu'une horrible rangée de dents acérées ne surgisse de l'orifice terreux pour tenter de chopper dans un croc distinct sa proie.

Voilà maintenant plusieurs minutes que notre lutteur favoris se démenait pour tenter de calmer ou d'assommer la bestiole, en vain, cette dernière semblait être affamée et ne faisait que plonger sous le sable parfois brûlant, faisant avaler des grains de sable à Renji qui hurlait sur l'animal dès qu'ils jaillissaient tous deux du sol à divers endroits.
Au bout d'un temps, il en eut vraiment ras-le-bol, il ne pouvait plus se permettre ses pitreries si il voulait mener à bien sa mission de haute importance, comme l'avait dit leur employeur. C'est en pensant de la sorte que le combattant hors-pair parvint à se détacher de la bouche monstrueuse du requin, manquant d'y laisser une jambe lorsqu'il s'envola dans les airs au moment ou le prédateur replongeait. Roulant à même le sol, il se stabilisa et chercha vite un appui fiable, si il restait sur le sol, il se ferait avaler en un rien de temps et le même ménage reprendrait alors. Avec un le requin, il fallait se méfier, il attaquerait sûrement par en dessous, pas le temps de tergiverser, Renji trouva le rocher le plus proche et se lança comme une fusée vers cette estrade naturelle afin d'échapper à son funeste sort, tandis que derrière lui se dessinait l'aileron meurtrier...

À temps ! Il sauta sur la pierre et se retourna, il vit alors le requin jaillir du sol avec une agilité effrayante, là non plus, pas le temps de réfléchir, il fallait frapper, vite et fort. Et voilà que dans un élan considérable, le boxeur flanqua une patate énorme à l'animal en plein dans son museau. Résultat, le poisson géant vola vingt mètres plus loin malgré son poids et sa taille démesurée avant de s'écraser sur un rocher, endormis pour plusieurs heures au moins.

" Aaah, la vache, j'ai eu chaud aux fesses... " déclara Renji en secouant vivement son poing vengeur...

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Au bout d'un certain temps, les bâtiments se dessinèrent au dessus des dunes, laissant un Renji plein de joie en admiration devant la grandeur de cette ville, Rain Base. Du haut de sa colline de sable, il fixa avec fierté sa destination, son instinct l'avait justement guidé, ce fut un exercice éprouvant de repérer des auras humaines, même si la surpopulation de Rain Base l'avait grandement aidé, il fallait l'avouer. Cependant, ce n'était pas l'instant idéal pour souffler, notre boxeur avait du pain sur la planche...

[ CHEZ SPINOZZI ]

Et du ragoût à déguster à la pelle...

< SBAM ! >

La porte du fameux restaurant s'ouvrit avec fracas. Au seuil de la porte, éclairé par la lumière du jour, la silhouette d'athlète de Renji se dessina, tenant sa bourse entre ses mains et dans l'autre, sa chemise déchiquetée par dessus son épaule. D'un air grave et sérieux, il s'exclama à l'attention de tous et de toutes mais en particulier du tenancier, des cuisiniers et des serveurs :

" Oï ! Je viens de la part de Zach, l'Archéologue, à moi les réductions et l'buffet à volonté ! YA-HA ! "

Aah... Renji s'était encore une fois emmêlé les pinceaux, c'est donc sous le regard ahuris des clients et des employés qu'il posa fièrement, rêvant déjà des délicieux ragoûts qu'il allait engouffrer au kilo.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Cette fois, Renji avait payé, évidemment, sa bourse était complètement vide, à contrario de son estomac, même si cela ne se voyait pas. Enfin, vide, il lui restait tout de même un seul Berrys. Sans sourciller et, après s'être régalé comme un chef, il chercha la direction de la bibliothèque. Quoi ? Il n'a pas le sens des priorités ? Bien sûr que si, voyons !

Pensez un peu à ce qu'aurait put faire Renji dans une bibliothèque avec le ventre vide... rien !
C'était donc dans de bonnes conditions qu'il se rendit dans la demeure de l'antiquité et de la littérature, calmement. Et oui, le boxeur respectait tout de même ce genre d'endroit. Quelques instants après son entrée, alors que le mercenaire était submergé par une étagère entière haute comme deux maisons montées l'une sur l'autre, contenant uniquement des livres, un vieil homme vint l'accueillir silencieusement, en tirant sur son pantalon comme un mendiant. Le genre de vieillard sage, usé par les décennies, parfois sénile, amusant et aussi, agaçant.

Le bibliothécaire, car vu sa carrure, il n'était pas un visiteur.

Vieil homme : " Bonjour jeune homme... bienvenue à la merveilleuse, la fantastique, la gargantuesque, la... / quelques minutes plus tard \ la somptueuse... * il reprit son souffle * bibliothèque de Rain Base. "

" Yosh, Ossan ! Je viens de la part de Zach l'Archéologue, j'ai besoin d'accéder aux archives, grand-père. "
Revenir en haut Aller en bas
Isabel Renzenhalf

Isabel Renzenhalf

Nombre de messages : 91
Age : 32
Localisation : Dans mon pantalon.
Métier : Officier supérieur de Marine
Equipage : L'Alliance
Date d'inscription : 12/04/2008

La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitimeSam 3 Mai 2008 - 21:52

Esther : "WAH!"
Isabel : "Hein?!"


Les deux filles sautèrent au plafond(enfin, surtout Esther, Isabel aurait eu du mal) en entendant les coups venant de sous le sol. Il fallut quelques secondes de réflexion et de reprise de calme pour se rendre compte, après qu'il l'eut signalé, que c'était Gerro qui tapait par en-dessous. Elles étaient tellement occupées a discuter pour faire oublier a Esther le fait qu'elle était dans un trou a rats qu'elles ne l'avaient pas vu partir. Il avait du trouver un moyen de rejoindre les autres caches, et il était descendu pour la sortir de la. Pour un peu, Esther aurait crié de joie(a coup sur si ca avait été Renji). Il ne faudrait sûrement que quelques minutes a Gerro pour retrouver la cellule d'Esther et son chemin.
Cinq minutes.
Dix minutes.
Quinze minutes.
Vingt minutes.


Isabel : "Il met longtemps, dis donc."
Esther : "Je te parie 5000 berrys contre ton soutien-gorge qu'il s'est paumé!"
Isabel : "Heuuuu... Tenu! Il est pas assez bête pour ca! Enfin, j'crois..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Relique du Désert Empty
MessageSujet: Re: La Relique du Désert   La Relique du Désert Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Relique du Désert
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece : Wave of the future :: La Route de tous les Périls :: Alabasta-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser