One Piece : Wave of the future
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

One Piece : Wave of the future

L'ère des pirates n'est pas terminée. Au contraire, elle ne fait que commencer...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
Jeu Nintendo Switch : New Pokémon Snap à ...
Voir le deal
49.99 €

 

 La Pierre et le Sabre

Aller en bas 
AuteurMessage
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Pierre et le Sabre Empty
MessageSujet: La Pierre et le Sabre   La Pierre et le Sabre Icon_minitimeDim 29 Mar 2009 - 12:06

Des clameurs montantes avaient rejoins les premières lueurs qui scintillaient à l'horizon. Artemis aurait dut se réjouir. Mais il était complètement morose. Sa première aventure ne s'était pas dérouler comme il l'esperait. Mais ils n'avaient pas le droit de renoncer. Pas avant d'être arrivé si loin. Il trouverait les assassins de son père et ce qu'il recherchait. Et il leur ferait bouffer!
A chaque fois qu'Artemis se rappelait son passé, une colère sourde s'emparait de lui. Une colère qui, pour l'instant, lui faisait rouvrir ses blessures que picotaient atrocement le sel de la mer. A moitié immergé dans l'eau, Artemis rassembla néanmoins son courage, vérifia la présence de son sabre, ce qu'il avait de plus précieux, accroché à son dos et nagea frénétiquement vers la côte.

Peu à peu les clameurs se firent plus vive et les lumières projetaient des ombres plus distinct. Artemis put voir que la ville était en proie à un pillage de pirate. Un pillage de plus. Que fallait-il faire? S'il rencontrait un ennemi puissant, il ne pourrait pas faire grand chose avec ses blessures. Tant pis. Il devait au moins essayait. Il fallait sauver quelqu'un de ce désastre.

Son misérable morceau de bois toucha le quai avec un bruit sec que personne ne remarqua. Prudement, il grimpa sur les dalles de bétons composant le quais et fit face à l'ampleur du désastre. Toute la ville était en feu. Des cris retentissaient ici et là témoins des pillages et des meurtres qui étaient en train de s'y produire.
Au détour d'une maison, un homme surgit en hurlant, tenant un sabre au dessus de sa main. Il fonçait vers Artemis le prenant pour un simple civil. Sans prendre la peine de sortir son sabre, le "simple civil" attendit que le pirate soit à sa hauteur pour, à une vitesse hallucinante esquiver un coup d'épée de haut en bas. Puis dans un coup de pied sauté, il renversa son adversaire et le maintint au sol de son genou.

"-Rhaaaaa! Mais Bordel! T'es qui toi!
-Ton pire cauchemar si tu réponds pas à mes questions!"

La blessure au flan d'Artemis lui faisait atrocement mal mais il tint bon.

"-C'est qui ton bosse! Réponds!" dit-il
"-Héhéhé... quand il apprendra pour moi, il viendra te chercher par delà les mers et les océans. Il te trouvera et te fera payer!! hahaha!"
"-La ferme! Des bonniments comme ça c'est pas le première fois que j'en entends. Et si ton capitaines est aussi fort que tu le dis, ça m'étonnerait qu'il parcourt les mers pour venger un type dans ton genre! Alors maintenant tu réponds à la question!"

Le pirate ne parlerait plus. De rage et de douleur, Artemis avait trop appuyé de osn genou et lui avait brisé les cervicales. Tant pis. Il se releva et fonça droit dans le charnier. Pour sauver des vies... ou pour se sauver lui-même d'un danger bien plus grand... Car quelqu'un les avaient observés depuis tout ce temps!


Dernière édition par Gerro D Artemis le Dim 29 Mar 2009 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nori

Nori

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 13/06/2008

La Pierre et le Sabre Empty
MessageSujet: Re: La Pierre et le Sabre   La Pierre et le Sabre Icon_minitimeDim 29 Mar 2009 - 12:28

-Grmblblblbl....

Ca c'était le bruit de l'estomac de Nori qui, à nouveau criait famine. Vétu d'un grand manteau à capuche. On ne distinguait de lui que ces mains qui frénétiquement ramait vers l'horizon. Trois jours!! Trois jours depuis qu'il avait mangé son dernier gateau de riz. Trois jours qu'il naviguait sans repère à bord de la mer la plus déchaîné du monde!
C'est alors qu'il entendit. Une clameur montant d'une lueur. Pas devant, mais derrière lui. Il était en train de s'éloigner d'une ville ou peut être on faisait la fête comme des dingues avec un grand banquet et tout et tout!!!
Inutile de tergiverser. S'accrochant plus fort à ses rames, il rassembla ses dernières forces et fonça aussi vite que ses bras et le courant lui permettait vers l'île.

Plus il se rapprochait, plus il sentait que ce n'était pas un grand feu de joie qui faisait la lumière sur l'île. Et les clameurs qu'il entendait n'était certainement pas des clameurs de joie. Soudain, il devina. Un pillage. Une île était en train de se faire piller devant ses yeux. C'était la première fois qu'il voyait ça depuis qu'il était entré à GrandLine. Et c'était la première fois qu'il était aussi excité! Il se vit sauver des griffes de dizaines de pirates, des femmes et des enfants sans défense et il se vit couvert de gloire par ses exploits. Puis il se vit devant un immense festin que les habitants avaient préparé pour le remercier.
Il réfléchit... pas longtemps. Puis il souqua aussi vite qu'un hors-bord en direction de l'île.

Alors qu'il accostait sur l'île, il vit une scène étrange. Un type fonçait avec un sabre sur un autre plus petit, au cheuveux blanc, qui portait également un sabre sur son dos. Nori s'apprêta à bondir pour secourir son prochain, mais une lueur glaçer dans les yeux du petit bonhomme l'en dissuada. Et il eut raison de ne pas intervenir. Maîtriser à une vitesse hallucinante, l'attaquant se retrouva à terre avant que Nori n'ait pu battre un cil. Ce denrier en eut le souffle coupé. Après un rapide interrogatoire, le pirate était mort. L'homme aux cheveux blanc se tourna face aux flammes de la ville et s'y engouffra.

Nori en avait froid dans le dos. C'était ça un pillage. Une lutte pour sauver ce qui peut l'être contre un ennemi implacable, cruel et sans pitié. Une lutte à mort. En proie à une lutte intérieur il hésitait entre faire comme l'autre type et faire demi-tour avec sa petite embarcation. Il se tourna vers l'océan. Il faisait nuit noir et l'horizon semblait se perdre dans un gouffre sans fin. D'étrange lueur se reflétait sur l'eau. Une ombre en particulier attira l'attention de Nori. Il se retourna et n'hésita plus. Il fonça vers le cadavre, y rammasa un pistolet à silex qui ne pourrait tirer qu'un seul coup et se jeta à son tour dans l'enfer du brasier, se dirigeant vers le clochet d'une église en feu. Car en haut, se trouvait un homme qui allait jeter du haut du clocher une femme. C'est ce que Nori avait vu dans l'eau. Et c'est ce qui l'avait pousser à agir.

Mais il n'était pas le seul à l'avoir vu.
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Pierre et le Sabre Empty
MessageSujet: Re: La Pierre et le Sabre   La Pierre et le Sabre Icon_minitimeDim 29 Mar 2009 - 16:09

Et de trois... trois pirates mort...

Artemis conseilla à la femme et l'enfant qu'il venait de sauver d'une mort certaine de se réfugier au port où il ne serait pas piéger par les flammes. A peine étaient-ils partis qu'un groupe de cinq autres pirates attaquèrent. Ils regardèrent Artemis, et les cadavres autour de lui.

"-Enfoiré! Mais t'es qui!"
"-Dites-moi où se trouve votre capitaine."
"-Crève!!!!"

Un des leurs, complètement aveuglé de colère par la mort de ses camarades fonça sur Artemis. Le chasseur de prime esquissa un seul mouvement et le pirate eut la gorge tranchée.

"-Je vous conseille de parler."

Celui qui semblait être le chef du groupe dégaina à son tour son katana.

"-Je vais t'apprendre ce qu'il en coùte de défier L'équipage de Jinto."
"-Où il est ce Jinto?"

L'homme ne répondit pas et entama le duel. D'une indifférence totale, Artemis esquivait coup sur coup. Son adversaire était plus faible que lui bien que quelques bottes bien placé le plaçait à un statut un peu supérieur à ses camarades.

"-Dis moi où se trouve Jinto?"

Son ennemi hurlait et crachait de ne pouvoir toucher son adversaire. Comment un type qui semblait aussi faiblard pouvait lui tenir tête?

"-Tous sur lui les gars!"

Les trois autres pirates, voyant leur chef en difficulté avait trouvé le courage de se joindre à la bataille. Artemis se retrouvait à un contre quatre. Et sa blessure lui enlevait une partie de sa mobilité. Decidé à en finir, Artemis tua un à un tout les pirates avec des gestes rapides et précis. Il s'approcha du corps du chef qui semblait respirer encore.

"-Dis moi ce que je veux savoir et j'abrègerais tes souffrances."
"-Regarde... regarde en l'air... crétin..."

En l'air, il y avait un sommet d'église en flamme. Et là où se trouvait le clocher, une femme était sur le point de se faire jeter dans le vide par un homme imposant qui projeter des débris de pierre partout autour de lui.

"-C'est fini... on... a... gagné"

Le pirate était mort. Artemis s'engagea à l'intérieur de l'église enflammée.

Les murs étaient léchés par les flammes. Les tapisseries étaient en train de cramer. Les peintures noircissaient et les cierges fondaient. Le chasseur de prime se fraya un passage vers un escalier en colimaçon qui semblait monter vers le clocher. Montant les marches quatres à quatres, il ne rencontra aucune résistance et eut bientôt peur d'arriver trop tard. Il accéléra l'allure.

Arrivé vers le clochet, il entendit des sons de voix. Une voix de femmes suppliantes et une voix d'hommes qui ricanaient.

"-STOP!!!" hurla t-il en arrivant en haut. Le plancher du clocher était plus large qu'il ne le laissait paraitre. Des flammes lèchaient le plancher et ici et là, des morceaux tombaient, laissant des trous béant quelques dizaines de mètres plus bas.
Surpris que quelqu'un soit parvenu jusqu'à lui, l'homme se retourna, laissant un instant le champ libre à la femme qui lui décocha un coup de pied à l'entrejambe avant de s'enfuir. S'agenouillant de douleur, le pirate jurait contre Artemis, d'avoir retarder quelque chose d'inévitable selon lui.

"-Est-tu Jinto? Le responsable de ce carnage?"
"-Et alors? Je suis un pirate! Je pille! C'est normal! Mais toi, toi. Tu vas payer cher pour avoir retardé mon crime superclasse qui aurait gonflé une rumeur montante à mon sujet et fait trembler de peur mes ennemis!"
*Mais qu'est ce qu'il raconte? Il est vraiment pas classe ce type!*"-Rends-toi ou je t'envoie rejoindre tes hommes en enfer."
"-Et qu'est ce qu'un morveux comme toi pourrais bien me faire?"

Avec une agilité surprenante, Jinto se releva et s'empara d'une énorme hache qu'il fit tournoyer au dessus de sa tête avant de l'abattre en direction d'Artemis. Ce dernier avait déjà combattut des monstres plus fort mais à ce moment là, il était au meilleur de sa forme. Dans le cas présent, avec une blessure au flanc qui le faisait attrocement souffrir, il était beaucoup moins agile. Il réussit néanmoins à esquiver les coups de son adversaire plusieurs fois qui maniait la hache comme si c'était un jouet. Il para un coup qui, avec la force mis en oeuvre le plaqua contre un mur. Artemis retenait de toute ses forces la hache, luttant également pour rester conscient. Il ne pouvait pas perdre maintenant. Un mince filet de sang sortit de sa bouche. Il commençait à voir tout noir. Il sembla entendre l'écho d'un coup de feu lointain... très loin. Puis ils se sentit léger. Très léger. Comme s'il était transporté. Et dans la pénombre il distingua une faible lueur qui lui réchauffa la coeur. C'est à ce moment là qu'il sut qu'il était mort.
Revenir en haut Aller en bas
Nori

Nori

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 13/06/2008

La Pierre et le Sabre Empty
MessageSujet: Re: La Pierre et le Sabre   La Pierre et le Sabre Icon_minitimeDim 29 Mar 2009 - 16:40

Nori mit un petit moment à trouver l'église. En chemin, il croisa plusieurs cadavres de pirates laisser par le petit homme aux cheveux blanc. Ce dernier semblait vraiment être redoutable au corps à corps!! Au porte de l'église, un duo de pirate s'acharnait à prendre une décision en l'absence de supérieur.

"-Et moi je te dis qu'il faut y aller! Le chef est en danger!"
"-Pas de panique! Le chef est super fort! Aucun homme ne peut le battre sans y laisser sa peau."
"-Ouais mais le type qui est entrer, ça a pas l'air d'être n'importe qui non plus!"
"-Comme les autres je te dis. Il fera pas le poids."

Nori s'avança.

"-Bonsoir! Quelle soirée pas vrai? Un peu fraîche c'est une excellente idée d'avoir fait un feu! Mais vous auriez put être plus prudent! Le feu s'est propagé et résultat, des personnes ont été blessé!"

Les deux pirates n'en revenait pas. Un mioche deux fois moins grand qu'eux leur taillait le bout de gras comme à des camarades. Ils restaient sans voix. Nori enchaîna.

"-Remarque c'est peut être pas votre faute si vous savez pas contrôler un feu! Des hommes préhistorique y sont arrivés mais ça veut pas dire que c'est à la portée de tout le monde pas vrai?"
"-Argh!" Répliqua un des pirates.
"-Argh? Pathétique comme réplique! Et même pas articuler en plus! Votre mère devait certainement fier de vous quand vous faisiez ça à l'âge de cinq ans mais maintenant, je crois qu'elle crèverai de honte! Non?"

Cette fois, plus rien ne pouvait dispenser le morveux d'une raclée. Après tout, il avait cité leur mère! Les deux pirates sortirent leur sabre et fonçèrent en hurlant vers Nori.

"-Ok! Interdit de griffer, de tirer les cheveux ou d'appeler maman à la rescousse!"

Fou de rage, les deux pirates ne firent pas attention à leur adversaire qui venait imperceptiblement de baisser son centre de graviter et attendait les pirates de pied fermes. Il accueillit le premier avec un upercut à la machoir qui cassa queqlues dents et fit volé la frêle carcasse du pirate qui avait déjà perdu connaissance. Le deuxième se reçut un bien coup de talon dans la tempe et s'effondra également. Nori fit claquer sa langue. Ses adversaires n'avaient pas du tout été à la hauteur. En même temps, qui se méfierait d'un moufflet au cheveux bleus!

Laissant derrière lui les deux pirates, il gagna l'église et y pénétra. Il prit le même chemin qu'Artemis un peu plus tôt et grimpa quatre à quatre les marches pour rejoindre le clocher au sol large qui commençait à s'éffriter. Lorsqu'il arriva sur place, la scène qui se déroulait devant lui le glaça d'effroi. Le bonhomme à cheveux blanc était prit au piège entre un mur et une hache géante que maniait une espèce de colosse qui semblait sérieusement prendre plaisir à ce qu'il faisait.
Sans hésiter, Nori sortit de son pantalon le pistolet à silex prit sur un cadavre un peu plus tôt et tira. Le bruit avait été assourdissant. Mais le but avait été atteint. Le colosse laissa tomber sa hache et lui même après un dernier regard d'incompréhension à Nori s'effondra sur le sol. Nori resta un moment interdit. Il venait de tuer un pirate alors que lui-même souhaitait en devenir un.

Il reprit vite contenance quand le sol s'effondra sous le pirate, le précipitant dans une chute mortel. Le gouffre s'étendait et attiegnit Artemis. Sans hésitation, Nori s'élança et agrippa le Chasseur de Prime par le col de sa veste. Emporter par le poids, lui même glissait et serait bientôt précipiter dans le vide. Il n'avait jamais imaginé que sa vie pouraait finir comme ça... ni si vite.

Il sentit quelque chose aggripé son pied et tiré très fort. Il se retourna, et vit le visage d'une jolie jeune fille qui lui dit :

"-Aide moi un peu! Z'êtes lourd toi et ton potes!!"

Nori sourit. Il n'allait pas mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Gerro D Artemis

Gerro D Artemis

Nombre de messages : 118
Age : 31
Localisation : Derrière vous peut être...
Métier : Chasseur de Prime - La Lame Noire
Date d'inscription : 13/04/2008

La Pierre et le Sabre Empty
MessageSujet: Re: La Pierre et le Sabre   La Pierre et le Sabre Icon_minitimeDim 29 Mar 2009 - 19:02

Au noir froid succéda le blanc chaud. Artemis ne sentait rien. Peut être était il mort. Il flottait dans des nuages blanc et sentait étrangement bien. Détendu, décontracté. Il volait. Soudain, sans qu'il sut pourquoi, il devint de plus en plus lourd. Il devint si lourd qu'il tombait au milieu des nuages. En dessus des nuages, une immensité bleu. Après le noir, le blanc, il y a le bleu. Curieusement, malgré la vitesse vertigineuse à laquelle il tombait, Artemis ne sentait aucun vent à ses oreilles. Dans l'immensité bleu, un point se mit à grossir. Artemis devina que c'était une île. Et il fonçait droit dessus. Au moment de s'écraser, il ferma les yeux s'attendant à ressentir un violent choc. Au lieu de ça, ses yeux, ses vrais yeux, pas ceux de son autre lui de son rêve, s'ouvrirent. Et la première chose qu'il vit fut le visage d'une jeune fille d'a peu près son âge pencher sur lui. Cette fille lui disait vaguement quelque chose mais son cerveau n'était pas encore assez opérationnelle pour savoir quoi.

"-Hi hé héhéillé!! hiens hite hoir!!!"

Alors que ces oreilles bourdonnaient affreusement et que les restes de son esprit tentait tant bien que mal de remettre les phrases qu'il avait entendu à la bonne vitesse un autre visage souriant se pencha sur lui. Il s'agissait du visage d'un garçon au cheveux bleus qui lui, ne lui disait absolument rien.

"-Tu crois qu'il va bien?"

Cette fois, la phrase était parvenu à bon port sans encombre et Artemis l'avait compris. C'était toujours la fille qui l'avait prononcé. Cette fille... elle avait un rapport avec... une église ou truc dans le genre. Soudain, à la vitesse de l'éclair, tout lui revint en mémoire. Comme si une digue venait de se briser dans son crâne, son cerveau fut inondé de souvenir plus ou moins douloureux. Il se souvenait de qui était la fille. Il s'agissait de celle qu'il avait sauvé au sommet de l'église. L'avait-il vraiment sauvé? Il ne souvenait pas avoir vaincu le méchant. Et toujours aucune trace du garçon aux cheveux bleus dans ces souvenirs.

"-Où... où suis-je?"
"-En sécurité." lui répondis-la jeune fille. "Ne t'en fais pas, on ne te veut aucun mal. Contente toi de te reposer et tout ira bien. Ta blessure au flan était vraiment pas joli à voir. Faut être cinglé pour vouloir ce battre contre des pirates dans cet état!!"

Artemis ne répondis pas. Il n'en avait pas la force. Très bien, il ferait comme elle l'avait dit. Il se reposerait. Il s'abandonna de nouveau à un sommeil très réparateur. Ses draps étaient chaud et sentait bon. Il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Il s'endormit très vite.

-----------------------------------------------------------------------------

Artemis se réveilla. Il mit beaucoup moins de temps à ce souvenir de ce qu'il faisait là que la première fois. Après avoir tenté avec succès d'ouvrir les yeux et de bouger les doigts de pieds, il tenta de se redresser. Une violente douleur lui déchira le flanc. Instinctivement, il posa la main dessus et s'aperçut qu'on lui avait entouré le torse de bandage. La douleur se calma et il examina le reste. Rien ne semblait manqué et tout était au bon endroit. Puis, il examina la salle. Il s'agissait d'une chambre tout simple, a peine décoré. Artemis vit, à même le sol, deux couchettes. Il se souvint de la fille et du garçon au cheveux blanc. Il se promit de les remercier et tenta de quitter son lit. Il passa rapidement un pantalon et trouva un baton de bois sur lequel il s'appuya pour marcher. Puis, doucement, il s'approcha de la porte et l'ouvrit. Artemis n'alla pas plus loin. Devant lui, le plancher était arraché. Il se trouvait en fait sur le seuil d'une chambre miraculeusement intact d'un hotel à moitié effondré. Et d'ailleur, le spectacle ne s'arrêtait pas là. La ville toute entière n'était plus que gravat fumant.

Il contempla le spectacle pendant quelques minutes, se demandant si il y avait eu d'autres survivants. Puis il vit s'approcher de lui deux silhouettes, celle de la fille et du garçon au cheveux bleus qui lui faisaient de grands signes de la main. Lorsqu'ils s'approchèrent, Artemis vit qu'il transportait de la nourriture. Il se prit à sourire lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Nori

Nori

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 13/06/2008

La Pierre et le Sabre Empty
MessageSujet: Re: La Pierre et le Sabre   La Pierre et le Sabre Icon_minitimeDim 5 Avr 2009 - 16:36

Nori s'était vite remis de son meurtre. Il avait beau joué les durs, il n'était encore qu'un gamin. La jeune fille qu'ils avaient sauvé d'une mort certaine, le Chasseur de Prime et lui s'appelait Haru. Elle était plutôt serviable et détestait qu'on la prenne pour une faible fille. Même si s'en était une. Après le départ précipité de tous les pirates suite à la mort de leur chef, les habitants étaient revenus et avaient éteint l'incendie. La moitié de la ville était partit en fumée et Nori et Haru avait trouvé une chambre intact où ils avaient déposé Artemis. Celui-ci s'était réveillé puis rendormit aussi sec. En attendant de nouveau son réveil, Nori et Haru était partit trouver de la nourriture dans ce qu'il restait de la ville. Avec succès puisqu'ils avaient un panier plein de champignons, de gateaux et de viande fumé grâce à l'incendie.

Quand ils s'approchèrent de l'hotel, ils virent que Artemis était sortit et qu'il les regardait. Nori et Haru lui firent de grand signe.

-Ohéééééé!!! On amène la bouffe!
-Nori! Attends moi! J'arrive à peine à te suivre!
-Il est réveillé Haru! Et c'est grâce à toi!
-A moi? Mais...
-Je ne serais pas étonné qu'il essaie de te draguer après ça!
-Oh!

Une baffe retentissante claqua la joue de Nori.

-Non mais ça va pas! hurla la frêle le jeune fille. De quoi je me mêle d'abord!

Nori à moitié assomer contnuait de sourire. *Cette fille est vraiment redoutable quand elle s'y met.*

Un peu plus tard, ils étaient réunis tout les trois autour d'une table à mangé des victuailles préparé avec soin par Haru. Nori mangeait comme un goinffre. Artemis aussi. Tout deux se regardait du coin de l'oeil avec un air mauvais, comme si il y avait une compétition de goinffrerie entre eux deux. C'était à celui qui engloutissait le plus. Haru ne savait plus où se mettre. Avec une grosse goutte derrière la tête, elle tenta de modifier la situation.

-Alors Artemis, que veniez-vous faire sur cette île... enfin je veux dire à l'origine, sans vouloir vous...hiiiiiiii!!!!

Nori avait posé son verre avec une brutalité qui avait fait sursauté la jeune fille.

-Haru. Ne te mêle pas de cette conversation. Il y a des choses qu'une femme ne peut comprendre.

La tempe d'Haru ressortit un moment avant qu'elle ne prennne un balai pour en frapper Nori.
Après le cataclysme, Nori, essouflé réussit à articuler.

-Tout ça pour te dire... Artemis... que peut importe ce que tu fais et où tu vas, ce sera certainement très interessant. Alors je veux venir avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Pierre et le Sabre Empty
MessageSujet: Re: La Pierre et le Sabre   La Pierre et le Sabre Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Pierre et le Sabre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece : Wave of the future :: La Route de tous les Périls :: Whiskey Peak-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser